Fantastique/Fantasy, Sagas

Les Hotors #1 – La Malédiction des Jumeaux » Solène Blin

Editeur : Edelweiss Editions

Kindle : ICI

Précommande Broché : ICI

L’Homme a longtemps imaginé son propre prédateur. Monstre diabolique, bête assoiffée de sang, rejeton des ténèbres… Tant de légendes inconcevables. Et pourtant…

On les nomme « Hotors ».

Des créatures humanoïdes cachées parmi les humains pour mieux dévorer leurs âmes. Des loups déguisés en chevreuils.

Au centre d’éducation, j’ai appris ce qu’ils étaient. Au centre d’instruction, j’ai appris à les craindre. Désormais, j’apprends à les haïr. Mais peut-on seulement se haïr soi-même ?

Je suis Ëna Rudler, le nouveau cauchemar de l’humanité.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Oh grand dieu de la frustration, je ne te remercie pas, mais alors pas du tout !!!

Que dire sur ce premier tome pour vous faire comprendre que c’est une petite merveille qui vous emporte, mais qui vous chamboule par la même occasion ?

Comme je vous le disais sur un autre article consacré aux éditions Edelweiss, c’est le destin qui ml’a fait découvrir cette parution. Ou plutôt, mon ami Google, parce que oui, pour le coup, j’aime Google ! Alors que je cherchais une parution avec des jumeaux dans le genre SFFF, je suis tombée sur cette couverture et j’en suis tombée carrément dingue. Il n’était même pas encore disponible, imaginez un peu ma frustration du moment ! Mais j’ai cependant eu l’immense chance de pouvoir l’avoir avant sa parution, et quel bonheur !

Déjà l’idée de base est différente de ce que j’ai lu jusqu’à présent, mais le contenu ne l’est pas moins ! A partir du moment où j’ai débuté ma lecture, ce fut une véritable malédiction de devoir travailler, durant ce temps, impossible de lire, impossible de retrouver Ëna et Eben, ni même Kurtis. Dès que ma journée commençait, je n’avais qu’une hâte, pouvoir la terminer pour enfin me replonger dans ma lecture.

Ce premier tome, je le vois un peu comme les films que j’adore, ceux avec des dragons, mais attention, pas les films vus et revus encore et encore ! Mais le genre de film que dès que les premières images vous parviennent, vous ne pouvez plus détourner le regard, vous êtes dans une bulle. C’est ce que j’ai ressenti avec La malédiction des jumeaux. Il n’y a pas énormément de livres que j’imagine sur grand écran, mais celui-ci, oh que oui, je l’imagine très bien. Dites-moi où je dois signer pour voir les personnages vivre et se mouvoir devant moi !

Les Hotors sont peut-être une malédiction, et oui, c’en est une, mais quelle bénédiction qu’ils soient sortis de l’esprit de Solène Blin. Quel dieu dois-je remercier pour cette chance d’avoir pu lire ce premier opus ? Moi qui ne suis absolument pas croyante, je suis prête à envisager les choses d’une autre manière, c’est vous dire à quel point je suis certaine de moi lorsque je vous dis que si vous aimez le genre SFFF, vous ne pourrez que craquer et être sous le charme vous aussi ?

J’essaye de trouver ce petit truc qui pourrait manquer, cette petite chose qui pourrait nuire à ce livre, honnêtement, je ne trouve rien. Je suis fan depuis que j’ai débuter ma lecture et que j’ai découvert l’histoire des jumeaux que sont Eben et Ëna Rudler.

Bref, même si je ne vous dévoile pas grand chose, j’espère que vous me faites assez confiance pour me croire sur parole : foncez sans hésiter !

Merci aux éditions Edelweiss.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *