Humour, Rocambole, Science-Fiction, Séries (Épisodes courts)

Rocambole – Domo » Audrey L.D.

Editeur : Rocambole

Nombre de saisons : 1

Nombre d’épisodes : 9

Série en cours/terminée

Genre : SF/Humour

« Bonjour Utilisateur, avez-vous bien dormi ? » Dans son foyer dopé à l’intelligence artificielle, Maxime a l’habitude d’être dorloté. Mais une mise à jour sème la zizanie, et quand son appartement décide de verrouiller la porte pour lui interdire toute sortie, Maxime voit rouge.

 

Le confinement vu avec une bonne dose d’humour ? Rien de tel que la série Domo de Audrey L.D. sur Rocambole !

Une série totalement loufoque, mais tellement jouissive ! Je ne vous raconte même pas combien de fois je me suis prise à rire devant l’écran de mon GSM. Un conseil, ne pas lire Domo si vous êtes entouré de plusieurs personnes, vous risquez de devenir le point de mire de tout ce petit monde.

L’auteure a su mélanger la SF et l’humour de telle manière que, même si vous n’êtes pas amateur de SF, vous adorerez cette série ! Si si, je vous assure que c’est un bonheur total du début à la fin. Bon ok, si vous pensiez oublier notre situation actuelle de confinement, c’est légèrement loupé, eh oui, notre cher Imperator est bel et bien en confinement.

Malgré tout, sous la légèreté, il y a une réelle réflexion sur la technologie, sur l’importance que les IA prennent dans nos vies. Une série à savourer comme un bonbon acidulé, comme une petite gourmandise que l’on consomme avidement, et avec délice.

Ce n’est pas la première série de l’auteure, mais je découvre sa plume avec celle-ci, et franchement, un régal du début à la fin. Des scènes poilantes qui mettrait de bonne humeur n’importe qui, franchement, je ne verrai plus jamais mon frigo de la même manière !

Merci à Rocambole.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *