Premières Lignes

Premières lignes #148

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

Phoenix Ashes #3 de Fleur Hana paru en autoédition

Malgré nos différences de Fanny André paru chez City éditions (collection Eden)

 

Cheyenne

Je voudrais qu’il me revienne. Qu’il vive avec moi cette relation si parfaitement imparfaite qu’elle fout en l’air les autres possibilités. Non, personne ne pourra prendre sa place. Je sais que ce sera lui ou rien. Nous ou moi. Dès que je l’ai vu dans la cour de la maternelle, même si je ne le savais pas encore, il a occupé cet espace en moi prévu pour lui et lui uniquement.
Sniper

Sans elle, je ne vaux rien, avec moi, elle n’a aucune chance…Je ne sais pas l’avoir à portée de main et ne pas l’aimer. Je l’aime mal, je l’aime à la blesser et nous détruire. Mais je l’aime.Et j’en ai pas le droit.

Premières Lignes

Prologue

 

Un message.

Une vidéo.

Putain de bordel de merde…

Secrète et mystérieuse, Elzbieta est une jeune étudiante solitaire qui fuit les autres et préserve jalousement son intimité. Séduit au premier regard par cette jeune femme qui dissimule de profondes cicatrices sous ses longs cheveux, Silas est bien décidé à l’apprivoiser.

Il réussit alors à louer une chambre en colocation dans la même maison qu’elle. Mais on est bien loin du coup de foudre réciproque  :  Elzbieta veut obliger Silas et T-Rex, son gros chien dont elle a une peur panique, à partir. Elle se lance dans une véritable guerre où tous les coups sont permis.

Mais de la haine à l’amour il n’y a qu’un pas et Silas est bien décidé à ne pas se laisser faire, la guerre est déclarée !

Premières Lignes

Silas

Quand j’arrive dans l’amphi, j’y trouve exactement ce à quoi je m’attendais : des dizaines de filles – un classique du cursus de psycho – et quelques mecs perdus au milieu.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *