Premières Lignes

Premières lignes #147

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

Les enfants tombés du nid de Jane Devreaux paru en autoédition

Après nous, les animaux de Camille Brunel paru chez Casterman

 

Lucie Muller croyait son passé derrière elle. Elle est enfin heureuse avec Gauthier et compte bien profiter du voyage au bout du monde qu’ils s’apprêtent à réaliser. Mais quand ses valises explosent en plein aéroport, c’est un brutal aller simple pour l’enfer. Lucie n’a plus le choix : fuir ou se rendre et servir d’exemple.Raphaël Delaunay a rejoint la police, d’abord pour retrouver le coupable du meurtre de son frère, puis pour réparer les injustices. Des années plus tard, les questions demeurent sans réponses et l’espoir s’est envolé.Leur rencontre va tout changer.

Premières Lignes

Je vérifie plusieurs fois qu’on ne me regarde pas avant de me faufiler dans mon arbre. Maman n’aime pas que je monte là-haut. Moi, j’adore ça. Il y a cette sensation de vertige bien sûr, mais ce que je préfère ce sont les secrets de chacun. On n’imagine pas ce qu’une personne peut révéler d’elle lorsqu’elle ignore être observée. Prenez Monsieur Delaunay, notre nouveau voisin, il est toujours en train de compter, même si je ne sais pas très bien quoi. Il a l’air gentil et attentionné, mais je le trouve tout de même effrayant. Peut-être est-ce parce qu’il est le seul à m’avoir repérée ? Comme chaque jour, il dépose un colis devant sa porte avant de s’engouffrer à l’intérieur sans se retourner. Sa maison n’est pas habitée, les finitions sont encore loin d’être achevées et je n’ai toujours pas rencontré ses deux enfants. Mais ce n’est pas eux que j’espère apercevoir. Éric ne devrait plus tarder, il attend souvent la nuit tombée, mais aujourd’hui, je l’ai vu rodé dans le quartier bien avant l’heure. Je me demande pourquoi. Prépare-t-il un mauvais coup ? Je frissonne rien que d’y penser !

En 2086, l’espèce humaine s’est éteinte. Dans ce monde dévasté par les virus, seuls restent les animaux sauvages. Des animaux de cirque se sont trouvés embarqué dans un bateau par les derniers hommes vivants. On disait que le Nord du Canada avait été relativement épargné et pourrait être repeuplé. Mais les 13 hommes et femmes n’ont pas survécu durant la traversée. C’est là que débute vraiment notre histoire : le bateau s’échoue sur la côté mexicaine, et ainsi accostent trois taureaux, un vache, quatre chevaux, deux geais, cinq lycaons, deux chimpanzés, deux éléphants, une panthère et un python. Pour faire face à ce nouveau monde inconnu et sauvage, ces êtres vont devoir former un groupe malgré leurs différences.

Premières Lignes

Le serpent avait abandonné son vivarium depuis longtemps et se faufilait dans l’enclos des taureaux. Il n’avait encore mordu personne, personne ne l’avait piétiné : depuis des jours il allait et venait, en quête de petites proies, d’insectes généralement, et revenait à la tanière où l’attendait le rat blanc.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *