Une dette pour l’enfer » Antoni Dumè

Editeur : Evidence Editions

Livre : ICI

À la suite du décès de sa mère, Théo Vince se rend à Paris pour y rencontrer Leoni, un mystérieux personnage et ami de la défunte. Ce dernier lui propose de travailler à son service. Vince est prêt à tout pour sortir d’une existence morne et sans perspective d’avenir.
Mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Et si le temps guérit les blessures, la mort s’invite sur un chemin semé d’embûches et de pièges tentaculaires. Quel est le prix à payer pour changer de vie ?
Sans savoir encore dans quel engrenage terrifiant il mettra les pieds, Théo l’apprendra vite à ses dépens. Si le paradis existe, l’enfer n’est jamais très loin.

 

⭐⭐⭐⭐

De ce que j’ai pu découvrir sur la toile, c’est un premier essai dans le genre thriller de la part de l’auteur qui est plus tourné vers l’univers SFFF . Chose que je ne savais pas avant de lire ce livre d’ailleurs, je l’ai découvert après avoir terminé ma lecture, je voulais voir ce que cet auteur avait écrit d’autre auparavant. Je pensais trouver d’autres récits du même genre, mais ce fut une surprise totale de voir que c’était apparemment son premier. Du coup, je suis plus que curieuse de me lancer dans une autre de ses intrigue, j’ai franchement envie de le lire dans un autre style, voir s’il réussira à me surprendre tout autant qu’avec celui-ci.

Une chose est certaine, c’est que dans le thriller, il est plutôt bon comme auteur, il a su me convaincre alors que je suis pas mal exigeante avec ce genre de lecture. Je ne doute donc pas qu’il réussira avec un SFFF, l’avenir me le dira. Cependant, j’espère qu’il ne compte pas se limiter à un seul thriller, je suis partante pour un autre.

Théo est un personnage plutôt étrange et difficile à réellement cerner, c’est un des points qui m’a vraiment plu lors de ma lecture. Vous savez qu’avec ce genre de personnage, vous pouvez avoir des surprises tout au long de votre lecture, et j’adore ça, ne pas pouvoir être certaine de ceci ou cela, me poser pas mal de questions, ne pas avoir trop de certitudes alors que je ne suis pas encore à la moitié de ma découverte. Les retour dans le temps nous aide à le comprendre, ainsi qu’à découvrir le lien qui uni tout les personnages, ce qui est un réel plus, et honnêtement, je pense que sans ces passages, je me serais un peu perdue en tentant de cerner le faux du vrai.

Il faut savoir que ce thriller est assez sombre, sans pour autant avoir une impression de lourdeur dans l’univers dans lequel nous évoluons. Honnêtement, l’auteur a su doser le tout de manière à ce que tout soit cohérent, que nous n’ayons pas cette envie de faire une pause parce que cela deviendrait trop étouffant. Par contre, le niveau addictif est plutôt élevé, peut-être parce que justement, Théo est plutôt complexe comme personnage et que l’on veut en apprendre toujours plus, que nous voulons comprendre le pourquoi du comment. En tout cas, j’avais énormément de mal lorsque je n’avais pas d’autre choix que de fermer mon livre, j’étais franchement impatiente de pouvoir le sortir à nouveau de mon sac.

La fin est à couper le souffle, à un moment le rythme prend en vitesse. C’était totalement grisant, et en même temps terrifiant et inattendu. Mais c’est juste parfait en fait, et cela colle avec tout ce qui précède. Cela devient finalement une évidence que personne ne peut pourtant deviner, pas même un peu.

Une excellente découverte, pour ma part en tout cas !

Merci aux éditions Evidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *