L’apprentissage du sang #2 – Bienvenue en enfer » Abigaël Chieux

Editeur : Nats Editions

Livre : ICI

Je pensais en avoir fini avec cette organisation criminelle qui, après m’avoir enlevée à quatorze ans sur le chemin de l’école, avait fait de moi, et malgré moi, une cambrioleuse à New York. Mais personne n’échappe au Grand-Maître, contre qui même le FBI et la Justice américaine sont impuissants. Je choisis donc de rejoindre la Base et de continuer mon entraînement qui m’emmène cette fois en Amérique du Sud… Bienvenue en enfer !

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Oh mon dieu !!! Au secouuuuurs !!! C’est quand la suiiiiiiiite ?!? Je déteste les auteurs qui donnent ce genre de fin ! Non, en vrai, j’adore être torturée de la sorte, et j’en redemande, mais sur le coup, je serais prête à maudire l’auteure de tout les noms d’oiseaux que je connais ! J’ai encore tellement de questions en suspend !

Ce que j’adore par-dessus tout, c’est que rien n’est prévisible, ou en tout cas, je ne voyais rien venir, je n’ai absolument rien deviné sur le déroulement. Personnellement, eh bien je prend carrément un plaisir immense avec ce genre de livre où je suis mise au même niveau que les protagonistes, je découvre les choses en même temps qu’eux, je me réjouis lorsqu’ils se réjouissent, mais j’en prend également plein la tête quand c’est leur cas également. Stress et émotions intenses sont clairement au rendez-vous ! L’auteure n’épargne personne, pas même nous, pauvres lecteurs qui subissons tout ce que son imagination fertile met en place.

Avec Abigaël Chieux, pas de chichis en vue, elle va clairement à l’essentiel, chaque mot trouve la place qui lui revient, tout est horriblement cohérent, je suis indéniablement fan de sa plume qui réussi à me surprendre en insérant quelques moments de « détente » afin que tout le monde puisse reprendre son souffle avant une nouvelle avalanche de sensations fortes.

Un éditeur avec lequel je ne suis jamais déçue de mes découvertes ! Je fonce les yeux fermés sans hésiter, et je me régale à chaque fois.

Retrouvez mon avis sur le premier tome
#1 Pourquoi moi ?

Merci à Merry et aux éditions Nats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *