Fantastique/Fantasy, PLIB 2020

#PLIB2020 – Je suis fille de rage » Jean-Laurent Del Socorro

Editeur : ActuSF

Livre : ICI

#ISBN9782366294774

1861 : la guerre de Sécession commence. À la Maison Blanche, un huis clos oppose Abraham Lincoln à la Mort elle-même. Le président doit mettre un terme au conflit au plus vite, mais aussi à l’esclavage, car la Faucheuse tient le compte de chaque mort qui tombe. Militaires, affranchis, forceurs de blocus, politiciens, comédiens, poètes… Traversez cette épopée pour la liberté aux côtés de ceux qui la vivent, comme autant de portraits de cette Amérique déchirée par la guerre civile.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Dernier titre en date que j’ai lu dans le cadre du PLIB 2020, cela fait un moment d’ailleurs, que je l’ai lu, mais écrire mon avis fut la partie la plus ardue. Je vous rassure immédiatement, ce n’est pas parce que je n’ai pas aimé, la preuve avec mes cinq étoiles. C’est plutôt qu’il y a tellement à dire, que je ne sais que dire sans dévier dans le spoiler, vous verriez mes pages de notes prises durant ma lecture ! Mais il est temps de publier ma chronique malgré tout, le PLIB ne peut attendre plus longtemps, j’ai donc ressorti mes notes, j’y ai mis un peu d’ordre, relu certains passages du livre, relu à nouveau mes notes pour en retirer certaines et en ajouter d’autres. Et enfin, voici ce que je peux vous dire sur ma lecture de ce livre qui m’a clairement marquée et que je ne suis pas certaine d’oublier un jour !

La guerre de Sécession, vaste sujet qui est déjà repris à tellement de sauces différentes, qui a déjà été repris dans les livres, dans les films ou les séries, ou encore dans une comédie musicale, même en bande dessinée. Partant de là, que peut encore trouver un auteur à en dire sans que cela ne paraisse être du lu et relu, ou vu et revu ? Difficile de sortir du lot, difficile de faire autre chose que ce qui est déjà proposé. Pourtant, et j’avoue que je ne m’attendais certainement pas à être à ce point prise dans ma lecture, l’auteur a su me convaincre que ce sujet était pour lui, il a su se l’approprier de manière à ce que nous n’ayons absolument pas cette impression de déjà lu et vu à maintes reprises. Honnêtement, je suis bluffée d’avoir pu à ce point être en apnée durant ma découverte.

L’auteur nous prévient directement qu’il a bien pris des faits historiques et qu’il les a romancé. Chose dont on se doute forcément car nous ne sommes pas dans un livre documentaire, mais que j’ai apprécié de voir mentionnée juste avant le récit en lui-même. Mais il ne s’arrête pas là, et c’est ce point qui, pour moi, fait toute la différence, il a inclus des faits réels sans rien y changer, des traductions de documents qu’il a lui-même traduit, il nous a facilité la lecture afin que nous ne nous perdions pas avec les personnages en mentionnant, grâce à un drapeau, si nous sommes du côté de l’Union ou de la Confédération. Cela peut paraître n’être que des détails sans importance, mais, pour moi je le précise, ce qui fait toute la force de ce roman, tout ce qui fait qu’il est celui que je vous conseillerai plutôt qu’un autre si vous voulez un récit se déroulant pendant cette période de l’histoire. Bien entendu, la partie romancée est très important elle aussi, et c’est là que je dis que l’auteur est doué pour nous embarquer dans un thème difficile avec brio.

Et le côté fantastique dans tout cela ? Eh bien il s’agit des interventions de La Mort elle-même. Parfois de manière subtile, parfois en tant que personnage réel, vous pensez bien que dans un tel récit, ce personnage à toute sa place, une guerre et il y a de quoi faire pour ce genre de personnage.

Avec ce livre, l’auteur a voulu nous faire vivre cette guerre en partant du tout premier coup de fusil, et en terminant avec le dernier. Un pari fou, vous ne trouvez pas ? Cette guerre n’est pas simple, elle n’a pas duré quelques mois ou une année, non, elle a duré cinq années, et ce sont ces cinq années que nous retrouvons ici. Je suis fille de rage est d’ailleurs divisé en cinq parties représentant chacune une année de cette guerre.

Voyez-vous mon dilemme en ce moment ? Je trouve que j’ai déjà écrit pas mal pour cet avis, pourtant, que dis-je exactement sur le récit en lui-même, que dis-je sur les personnages, que dis-je sur la plume ? Pas grand chose au final… Alors que faire ? Arrêtez là et vous recommander cette petite merveille ? Poursuivre en risquant que vous n’alliez pas jusqu’au bout ? Aller à l’essentiel alors que je pense l’avoir déjà fait ? J’ai encore tellement de choses à dire avant d’entrer dans ma lecture en elle-même de ce lire ! J’ai l’impression que je pourrait écrire un roman sur ce roman, c’est vous dire si j’ai des choses à partager avec vous !

C’est avec ce livre, et grâce à mon rôle au sein du PLIB de cette année, que j’ai découvert ce livre, que j’ai découvert Jean-Laurent Del Socorro, sa plume du moins. Cela fait pas loin de deux mois que je l’ai lu, c’était en juillet, et voilà seulement que je vous en parle, ici sur le blog, alors que j’en ai déjà motivé plus d’un dans mon entourage. Je peux vous ajouter ceci, chaque personne à qui j’en ai parlé depuis ma lecture, me disait que la guerre n’était pas forcément le genre de thème qu’elle aimait retrouver dans ses lectures, pourtant, j’ai réussi à leur donner cette envie de le lire. Je suis plus douée pour en parler de vive voix que par écrit d’ailleurs, peut-être aurais-je dû en faire une chronique vidéo plutôt qu’écrite. Je ne sais pas vous, mais pour moi, peu importe au final que la guerre ne soit pas un thème que j’aime particulièrement si c’est pour me retrouver dans ce genre de livre qui, en quelques pages à peine, me faisait comprendre que j’allais être totalement envoûtée, que je voudrais absolument lire les autres livres de cet auteur, que je ne cesserais de parler de ma lecture.

Je vais vous abandonner ici, même si je sais que je ne dis rien sur les personnages, ni sur le récit, même si au final je ne dévoile pas grand chose. Sachez simplement que je ne peux que vous conseiller de faire cette découverte, que si la guerre vous n’aimez pas cela, vous aimerez malgré tout Je suis fille de rage, que si vous débuter ce livre, vous allez tomber sous le charme de la plume de l’auteur. Foncez sans hésiter, voilà en trois mots ce que je pourrais dire pour terminer ma chronique !

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

3 Comments

  1. C’est un roman qui me fait envie depuis sa sortie… J’espère qu’il rejoindra ma PAL un de ces jours ^^

    1. Alouqua

      Oh oui j’espère que tu auras la possibilité de le découvrir, il est franchement génial sur tout les points.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *