Romans

Maman n’est pas une étoile » Camille Salomon

Editeur : Scrineo

Livre : ICI

Un roman émouvant pour parler du deuil avec les adolescents.

Cher journal, hier, j’ai vécu la pire journée de ma vie.

Moïra, treize ans, vient de perdre sa maman, décédée des suites d’un cancer. Comment continuer ? À quoi se raccrocher ? À son père ? À ses amis au collège ?

Et puis, une nuit, dans ses rêves… Smog apparaît. Un monstre ténébreux mais attachant, qui l’entraîne dans un monde irréel : le Royaume des Sept Contrées…

Commence alors un long voyage initiatique pour Moïra, qui lui permettra de faire son deuil d’une façon inattendue. »

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Le deuil, sujet des plus délicats a aborder, surtout avec des enfants, voir même des ados, bien que ce ne soit pas simple non plus pour les adultes. Je pense que les adultes réussissent à prendre sur eux, alors que les plus jeunes, eh bien c’est beaucoup plus difficile, surtout si la personne qui s’envole est un de ses parents. Alors, ce genre de livre, même si nous sommes clairement dans de la fiction, cela ne peut certainement pas faire de mal.

J’ai déjà eu le bonheur de lire cette auteure avec une parution chez un autre éditeur, également dans les livres jeunesse. Je suis donc partie totalement confiante en sa plume, j’étais certaine que, malgré le thème abordé, je ne pourrais qu’aimer ma lecture. Et j’ai eu raison, j’adhère totalement à la manière dont l’auteure aborde et développe le thème.

Perdre un parent, quoi de plus terrible comme épreuve, déjà qu’il faut accepter la maladie (lorsque c’est le cas évidemment), il faut accepter que cette personne s’en aille. Après vient tout le travail de deuil, pour être passée par-là, je sais que c’est ardu. Pour tout vous dire, la personne la plus importante dans ma vie, ma grand-mère, m’a quittée il y a bientôt 18 ans, je n’ai pas encore réussi à faire mon deuil, c’est toujours une blessure très douloureuse et bien présente dans ma vie de tout les jours, encore aujourd’hui.

La manière dont Camille Salomon traite le thème, en partant dans le fantastique, eh bien je trouve que c’est une excellente idée. Un monstre qui va la faire voyager à travers sept contrées. Sept contrées, sept étapes pour faire son deuil. Pour moi, le point fort de ce roman, c’est que l’auteure n’en fait pas trop, elle a su trouver le juste milieu entre le côté réel et le fantastique. Ce monstre qui symbolise le deuil, eh bien elle a su me le faire apprécier, je me suis même attachée à lui. Petit à petit, il a su prendre une grande importance, mais là encore, sans aller dans le trop.

Un très beau récit que je vous recommande sans hésiter.

Merci aux éditions Scrineo.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *