Love lesson #1 > Emma Chase

PARU LE 3 SEPTEMBRE 2020 AUX EDITIONS HUGO NEW ROMANCE

LIEN D’ACHAT – ICI

Je remercie la maison d’édition pour cette lecture.

Une comédie romantique truculente où l’on prend plaisir à revenir au lycée !

L’amour est une leçon difficile à apprendre
À Lakeside, dans le New Jersey, la vie de Garrett Daniels semble toute tracée. Celui qui, adolescent, était un quarterback arrogant et sexy est aujourd’hui devenu l’entraîneur de l’équipe de foot et le prof le plus cool de son ancien lycée. Il est entouré de ses amis de toujours et possède une belle maison qu’il partage avec son compagnon à quatre pattes, Snoopy. Rien ne semble pouvoir troubler cette tranquillité… jusqu’à ce que son chemin recroise celui de Callie Carpenter.
De son côté, Callie mène elle aussi une existence parfaite à l’autre bout du pays où elle vit de sa passion, le théâtre. Jamais elle n’aurait pensé devoir quitter San Diego, jusqu’à ce qu’elle soit obligée de revenir vivre à Lakeside pour s’occuper de ses parents. Elle devient alors professeure de théâtre dans son ancien lycée où elle retrouve Garrett, son premier amour.
Querelles, histoires de cœur, malentendus, hormones en ébullition… Ce retour au lycée replonge Callie et Garrett en pleine adolescence, alors qu’aujourd’hui, ce sont eux, les profs !

⭐⭐⭐,5

Emma Chase fait partie de ses autrices que je lis sans même me préoccuper du résumé, elle nous offre toujours des romances très sympas, et c’est encore le cas avec Love Lesson.

L’addictivité de la plume d’Emma Chase rend ses romances très fluides et cela fonctionne à merveille. Ici le contexte est vraiment accrocheur et j’ai dévoré le livre en quelques heures à peine.

Retour au lycée pour nos deux héros. Callie et Garrett se sont aimés, passionnément, à la folie. Mais leurs chemins se sont séparés et quelques années plus tard ils se retrouvent dans leur ville de Lakeside. L’alchimie entre eux est palpable, ils n’ont jamais cessé de s’aimer malgré les aléas et leurs choix de vie.

Emma Chase revient avec une romance somme toute assez simple et sans réelle surprise, mais cela fonctionne et offre un moment de lecture sympathique et sans prise de tête. J’ai trouvé les thématiques abordées vraiment intéressantes, les personnages sont bienveillants et c’est ce qui rend l’histoire plus originale.

En ce qui concerne la romance, le duo Callie/Garrett est adorable. On sent leur attachement, cette attirance indéniable, c’est comme s’ils ne s’étaient jamais quitté. Il y a quelques détails qui m’ont fait grincer des dents, des répliques à un peu bateau qui font lever les yeux au ciel. C’est un peu propre à ce genre de romance, mais qu’importe on met ces détails de côté pour apprécier l’histoire pour tout ce qu’elle comporte de positif.

En bref, si vous souhaitez lire une romance addictive dans un contexte sympa, n’hésitez pas. Emma Chase nous offre un retour au lycée des plus convaincant aux côtés de deux héros très attachants. C’est plein d’humour, c’est sexy et ça se lit tout seul !

J’avais quinze ans quand j’ai rencontré Callie, et les mecs de quinze ans sont tous des pervers ; donc, la première chose que j’ai remarqué n’était pas son visage. C’était ses seins ronds, rebondis, et parfaits.
La deuxième chose qui m’a marqué est sa bouche brillante et rose avec une lèvre inférieure plutôt charnue. Soudain, des centaines de fantasmes ont surgi dans ma tête, rêvant de tout ce qu’elle pourrait faire avec cette bouche… tout ce que je pourrais lui apprendre à faire.
Ce n’est qu’ensuite que j’ai vu son visage angélique. C’est dans cet ordre, que ça s’est déroulé.
L’instant d’après, j’étais amoureux.
Nous étions LE couple du lycée – les Brenda et Eddie de la chanson de Billy Joel. Le quarterback star et la reine du théâtre.
Elle était l’amour de ma vie avant même que je ne sache ce qu’était l’amour.
On a rompu quand elle est partie à la fac de San Diego et que je suis resté dans le New Jersey – on n’a pas tenu la distance. Notre rupture était tranquille. Je suis allé la voir en Californie et on a passé un bon moment avant de se séparer sans mélodrame. On s’est juste dit des vérités dures à entendre, on a pleuré, on a passé une dernière nuit ensemble, et on s’est quittés au petit matin.
Après ça, elle n’est plus vraiment revenue. Du moins, pas assez longtemps pour qu’on se croise. Ça fait une éternité que je ne l’ai pas vue.
Mais elle est là – maintenant.
Dans mon lycée.
Et vous pouvez être sûrs que je vais découvrir pourquoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *