Jeunesse

Les élèves de l’ombre » Anaïs Vachez

Editeur : Casterman

Livre : ICI

Un professeur maléfique, des élèves possédés… pire que vos pires cauchemars !

Jade entre en cinquième la boule au ventre. Et son nouveau professeur principal n a rien de rassurant. Cet homme sinistre instaure des règles strictes et colle ses camarades sans pitié. Or après les heures de colle, les élèves sont différents. Sages comme des images, ou comme des pantins sans âme, ils appellent Jade à devenir comme eux…

 

⭐⭐⭐⭐

Nouvelle collection aux éditions Casterman, vous pensez bien que vu le public ciblé, les jeunes, je ne voulais absolument pas passer à côté, eh oui, j’aime les livres pour les plus jeunes ! De mon point de vue, je dirais que je donnerais ce genre de livre à des enfants de plus de 10 ans. Les éditions Casterman visent les 9-12 ans, je ne suis pas très loin, je dirais même que mon estimation après lecture est en plein dedans !

Cette ligne éditoriale me fait penser aux livres Chair de poule, le contexte est un peu dans le même genre, des histoires qui font peur.

Je vais vous donner ici mon ressenti en tant qu’adulte, la perception d’un enfant est forcément différente, les émotions en seront amplifiées parce qu’ils vivent ce genre de récit plus intensément, surtout que cela se passe dans une école et avec des personnages dans leur tranche d’âge.

Je découvre donc une nouvelle collection, mais également une plume qui m’est inconnue. L’auteure mélange le réel au fantastique de manière vraiment fluide, je dirais donc que c’est aussi une manière de faire lire des livres de ce genre littéraire aux plus jeunes. Mais surtout, l’intervention du fantastique se fait de manière naturelle, je n’ai pas eu l’impression que c’était un prétexte pour écrire une histoire qui ferait peur aux enfants. Non, c’est réellement naturel et plus on avance dans l’intrigue, plus l’issue paraît logique.

Je donne un gros plus pour les thèmes que l’auteure aborde par la même occasion, comme le harcèlement par exemple. Donc, une histoire qui fait peur, mais qui finalement contient une morale qui n’en est pas vraiment une, je vois cela plus comme une manière de pointer du doigt des comportements bien réels dans notre société, le harcèlement est un fait, des enfants le vivent chaque jour.

Personnellement, je suis conquise par cette toute première découverte de la collection Hanté. Je suis certaine qu’elle va plaire et trouver rapidement son public.

Merci aux éditions Casterman.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *