Marked men #5 – Rowdy » Jay Crownover

Editeur : J’ai Lu

Livre : ICI

A la suite d’une rupture qui l’a terriblement blessé, Rowdy St. James quitte le Texas pour repartir de zéro. Profiter de la vie sans contrainte aucune et passer du temps entre amis sont ses projets actuels. Or, lorsque la jolie Salem Cruz revient dans sa vie, son univers est entièrement chamboulé. Rowdy et Salem se sont autrefois connus car ils ont grandi dans le même quartier. C’est pour la soeur de Salem que Rowdy en pinçait… Mais voilà que le destin semble avoir à coeur de les réunir, des années plus tard. Au-delà de l’attirance, l’amour sera-t-il au rendez-vous ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Je pense que vous savez déjà que j’aime énormément cette série de Jay Crownover ! Mon tome chouchou est, et restera à mon avis, le troisième, celui consacré à Rome, ce qui ne m’empêche pas d’adorer les autres, bien entendu, mais avec Rome, il y a ce petit truc en plus qui fait que je me sens plus proche de lui que des autres. Il faut lire ma chronique pour comprendre la raison 😉

Ce que j’aime par-dessus tout dans les romances de l’auteure, c’est qu’elle parvient toujours à y mettre un petit morceau d’elle, il y a toujours une excellente raison pour que tel personnage soit comme il/elle est. Il y a une dimension personnelle dans chacun de ses personnages, ce qui pour moi en font des romances d’un tout autre niveau que les autres.

Ce tome, j’avais hâte de le lire, et en même temps, je n’avais pas envie de le lire trop vite. Rowdy est, pour moi, le personnage masculin le plus en arrière-plan depuis le début de cette saga. Il a autour de lui une aura vraiment mystérieuse qui donne indéniablement envie d’aller vers lui pour en apprendre toutes les facettes, même celles qu’il ne voudrait pas nous dévoiler.

Il y a une petite chose que j’ai trouvée différente avec ce tome, précédemment, nous sommes principalement centré sur les hommes, mais ici, j’ai eu l’impression que c’était Salem, le personnage féminin, qui était plus sur le devant de la scène. Ce qui en me gêne absolument pas d’ailleurs, mais ce détail en fait un tome différent. Ce qui quelque part, renforce cette aura de mystère autour de Rowdy qui n’est, pour moi je le précise, pas totalement le personnage principal.

Salem et Rowdy ont déjà un passé commun, ce qui rend l’intrigue encore plus palpitante je trouve, car il faut trouver des raisons pour chaque chose, des raisons que ces deux là se retrouvent. Comme à son habitude, l’auteure a su trouver tout ce qui pouvait à nouveau les rapprocher de manière tellement évidente, que l’on en vient à se demander pourquoi ce moment n’est pas arrivé plus tôt. Il y a forcément pas mal de raisons, nous les découvrons au cours de notre lecture. Mais vous pensez bien que je ne vais pas vous en dévoiler une seule !

En bref, ce tome est on ne peut plus à la hauteur de ses prédécesseurs, mais franchement, je n’avais absolument aucun doute là-dessus. J’ai mis un bon moment avant de lire cet opus, ce ne sera pas le cas pour le suivant, promis, juré !

Retrouvez mes avis précédents :
#1 RULE
#2 JET
#3 ROME
#4 Nash
Retrouvez les avis de Marlène :
#1 RULE
#2 JET
#3 ROME
#4 NASH
#5 ROWDY
#6 Asa

Merci aux éditions J’ai Lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *