Pauvre âme en perdition » Serena Valentino

Editeur : Hachette

Livre : Achat – Location sur Lirtuel (Belgique)

Nous connaissons tous l’histoire de la petite sirène, ce conte ancestral qui nous rappelle qu’il faut parfois perdre sa voix pour mieux la retrouver. Ariel désire explorer le monde et s’aventurer au-delà des frontières du royaume de son père, le roi des océans. Par amour, elle renonce à sa voix et manque d’y laisser la vie. Mais le bien l’emporte, et elle sort de ces épreuves métamorphosée et heureuse.

Pourtant, ce n’est que la moitié de l’histoire. Qu’en est-il de son ennemie Ursula, la terrible sorcière des mers? Pourquoi et comment est-elle devenue si retorse et pleine de haine, dédaignée par la cour de Triton?

Voici l’histoire d’une pauvre âme en perdition…

 

⭐⭐⭐,5

Etant méga fan de la petite sirène, j’avais envie d’en apprendre un peu plus sur Ursula, le pourquoi de sa méchanceté, ses raisons de s’en prendre à la jeune Ariel, …

Finalement, je suis pas mal mitigée sur cette parution lui étant consacrée. Déjà par le fait d’apprendre qu’elle n’est autre que la sœur du roi Triton, et donc, bien entendu, la tante d’Ariel ! Rien, absolument rien, ne laisse supposer un tel lien dans la petite sirène ! Que ce soit de près ou de loin, il m’était totalement impossible de l’imaginer en tout cas ! Mais bon, comme on dit, on ne choisis pas sa famille.

Pour moi, le gros point négatif est que, ce livre est censé nous en apprendre plus sur Ursula, malheureusement, nous passons beaucoup plus de temps sur d’autres sujets et cela, pour moi, ne fais pas avancer les choses sur le soi-disant personnage principal, qui, encore pour moi, est très survolé. Elle en deviendrait même un personnage secondaire, et non le principal que je pensais de prime abord.

C’est le seul livre que j’ai lu de la collection des vilains de Disney, mais si je dois être franche et honnête, il ne me donne pas franchement envie de me laisser tenter par les autres ! Si j’ai donné une note plus élevée que la moitié, eh bien c’est parce que dans la globalité, le récit est bien construit et se laisse lire facilement, mes étoiles en moins étant uniquement retirées de par le fait que justement Ursula n’est pas loin d’être reléguée en second plan.

Au final, que sais-je en plus que ce que je savais déjà ? Eh bien pas grand chose, malheureusement ! Alors oui, ce livre se laisse lire, l’univers est pas mal du tout, mais cela s’arrête là malheureusement. Je pense qu’il faut le lire avant de connaître la petite sirène, cela ne portera ainsi pas vraiment préjudice à ce livre.

– Nous détruirons Ariel. La fille paiera pour les péchés du père. Puis nous tuerons Triton. Et quand nous l’aurons tué, nous danserons !

– Oui ! Nous danserons sur la tombe de ton tyran de frère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *