Alter T01 – Ceux qui partent > Pelaez & Laval NG

A PARAÎTRE LE 3 JUIN 2020 AUX EDITIONS DRAKOO

LIEN D’ACHAT – ICI

2082. Une planète inconnue, un climat glaciaire, une atmosphère viable, mais un environnement hostile. Alors que deux de ses hommes viennent de disparaître, victimes d’êtres monstrueux à l’aspect vaguement humain, le commandant Sylan Kassidy ne peut que se rendre à l’évidence : l’Hybris ne peut pas repartir. Assailli par les créatures qui trouvent le moyen de pénétrer dans le vaisseau minier, faisant une victime supplémentaire, l’équipage est obligé de s’enfuir à bord d’une navette de secours.
Depuis le début de leur mésaventure, les hommes et les femmes de la mission Orus restent en contact radio avec la terre. Leur interlocuteur privilégié ? Le président des États-Unis, Ashton Saint-John, qui voit d’ailleurs dans l’épopée du commandant Kassidy une formidable opportunité pour l’humanité, sur Terre. Car celle-ci se meurt, victime de la folie des hommes qui n’ont eu de cesse de s’entretuer depuis des décennies, depuis 2070, lorsque le président Lyndon Cooper, opposé à l’alliance sino-russe, a fait le choix de la guerre bactériologique et chimique, de la guerre nucléaire. Le choix de l’holocauste.
Proche d’une aventure classique de science-fiction qui pose le progrès scientifique comme toile de fond, l’univers de Alter est clairement revendiqué et assumé, puisque le récit se tourne résolument vers l’anticipation et la dystopie : le lecteur est projeté dans un futur proche, balisé d’éléments facilement identifiables qui dévoilent les conséquences désastreuses d’un conflit planétaire.

⭐⭐⭐⭐

UNE HISTOIRE COMPLEXE ET CAPTIVANTE !

Nouvelle immersion dans un univers de science-fiction. Cet album nous transporte directement en 2082, dans un environnement hostile. Une planète inconnue, un climat glaciaire et des êtres monstrueux à l’apparence vaguement humaine. Dès le début, on sent que l’univers va être complexe et qu’il faudra bien rester attentif à toutes les interactions et rebondissements.

Je vais être honnête, j’ai lu deux fois l’album pour bien saisir toutes les nuances de l’intrigue. Pour m’imprégner et bien apprécier cette lecture. Il faut savoir que je ne lis pas de SF, que ce soit en roman ou en BD. Ce fut donc une expérience totalement inédite pour moi que d’évoluer dans ce genre de récit. Le constat est plutôt positif car à ma seconde lecture tout s’est mis en place et j’ai pu me sentir à l’aise dans l’histoire.

Il faut dire que le récit est complexe, on débarque dans un monde inconnu aux côtés de nos héros. On découvre en même temps qu’eux les tenants et les aboutissants de leur aventure. J’ai été très intéressée par le dévoilement de l’intrigue, piquée au vif par le danger et la tournure que prenait les choses.

Je ne lis jamais de récit d’anticipation et ici je dois dire que j’ai réussi à apprécier le genre. Le scénario est singulier, les graphismes m’ont énormément plu et ils ont contribué à alimenter mon intérêt pour l’histoire.

En bref, un premier opus qui nous dévoile un univers complexe qui met en scène des personnages dans un futur proche hostile. Les rebondissements entraînent le lecteur dans un récit de science-fiction mené avec soin et le côté implacable de l’histoire a su me captiver jusqu’à la toute fin ! J’attends la suite avec impatience car le final m’a énormément touché et il m’a laissé dans un état émotionnel intense.

GALERIE PHOTO

Je remercie les éditions Drakoo pour cette lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *