They used to call him dangerous #2 – Attraction malsaine » Laura Swan

Editeur : Le Quartier des écrivains

Livre : ICI

Otage de l’homme le plus recherché des Etats-Unis, Skyler, 16 ans, est de plus en plus troublée par son ravisseur Castiel Payne. Isolés dans un chalet du New Hampshire, les masques tombent, les langues se délient. Skyler comprend mieux la soif de vengeance qui anime Payne, mais elle ne connaît pas encore toute la vérité. S’il semble se montrer parfois un peu plus humain, sa vraie nature refait toujours surface, sans compter qu’il n’est désormais plus le seul à lui vouloir du mal. Dans ce tourbillon de faux-semblants, le piège se referme sur Skyler, et elle n’est pas au bout de ses peines… Victime sous emprise, entre désir et haine, l’adolescente pourra-t-elle s’en tirer vivante ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Voilà plusieurs jours que j’ai terminé ma lecture, mais mettre des mots sur ce que m’a à nouveau fait ressentir ce cher Castiel Payne, n’est franchement pas chose aisée ! C’est qu’il faut s’en remettre d’avoir passé quelques heures avec cet énergumène ! Mais le pire dans toute cette histoire, c’est que je savais avant de débuter ma lecture, que j’allais maudire Laura Swan comme jamais, encore pire qu’en terminant le premier tome ! Non mais oh elle est où la suite, je vais mourir d’impatience, surtout avec ce final de folie !!!

L’auteure a répondu à mes attentes en ce qui concerne cette suite, même si j’ai envie de la torturer de ne pas encore avoir publié le troisième et dernier volet de cette trilogie ! Castiel est fidèle celui que j’avais précédemment rencontré, ce qui me ravi car il arrive souvent que dans des suites, les protagonistes changent sans réelles raisons apparentes. Castiel reste Castiel, le méchant de l’histoire, celui que l’on aime par-dessus tout détester, même si nous comprenons le but qu’il c’est fixé avant d’enlever la jeune Skyler.

La relation Castiel/Skyler commence à évoluer, ils parviennent à se comprendre, mais il restera toujours une certaine zone d’ombre dans ce duo. Ce que l’on peut aisément comprendre vu le contexte de leur rencontre. Si Castiel connaissait l’existence de la jeune fille, ce n’était pas le cas pour elle avant son enlèvement. Les circonstances sont expliquées dans le premier tome, mais les événements s’enchaînent et commencent à devenir encore plus complexe malgré l’avancement de l’intrigue.

Le protagonistes inconnu qui a fait son apparition dans le premier tome, revient sur le devant de la scène. Cette nouvelle menace qui plane sur le duo se fait de plus en plus présente et dangereuse. De nombreuses questions voient le jour, quelques unes trouvent leurs réponses, mais il reste énormément à éclaircir.

Et puis… il y a la fin de ce second tome… cette fin qui me laisse carrément sur les rotules et le souffle court. Dans le genre auteure sadique, je vous présente Laura Swan ! Mais j’adoooooore cette fin malgré tout, et je suis plus qu’impatiente de voir comment va débuter la suite, comment Castiel va se sortir de ce bourbier, comment Skyler va surmonter cette nouvelle épreuve totalement inattendue, comment va se débrouiller Laura Swan pour réussir à maintenir cette atmosphère étouffante et haletante.

Bref, je veux la suite ! Je la veux, je la veux, je la veux !!!

Vous ne connaissez pas Castiel Payne ? Sachez que malgré son rôle de méchant vraiment méchant, vous allez l’adorer !

– Je te fait peur ? (Un sourire malfaisant se dessina sur son visage et je hochai le menton, affirmative). C’est pas trop tôt.

Merci aux éditions Le Quartier des écrivains.

Retrouvez mon avis sur le premier tome :
#1 Sous l’emprise d’un criminel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *