Rocambole – Noor, princesse-espionne » Laufeust

Editeur : Rocambole

Nombre de saisons : 1

Nombre d’épisodes : 9

Série en cours/terminée

Genre : Historique

Juin 1943. Alors que la guerre fait rage et que Paris est occupée par les nazis, Noor Inayat Khan est décidée à risquer sa vie pour sauver celle des autres : sous une identité secrète, elle traverse la Manche pour prêter main-forte au réseau Prosper, un groupe de résistants dont elle devient la nouvelle opératrice radio. Mais l’armée allemande et ses terribles SS, sur les traces du réseau, se mettent bientôt en chasse. Une série Rocambole tirée de faits réels.

 

⭐⭐⭐⭐

La guerre, un sujet qui n’est jamais simple et qu’il n’est jamais simple de lire. Pourtant, l’histoire de Noor m’a réellement touchée au plus profond de moi-même. Je me souvient encore des récits de ma grand-mère qui me racontait que chez elle, sa propre mère hébergeait à l’époque une personne en fuite. Je ne me souviens malheureusement plus de tout, mais je sais que à l’époque j’étais totalement éblouie par le courage que quelque part il fallait pour braver ainsi toute la barbarie allemande.

Mais revenons-en un peu à Noor, cette jeune femme qui nous fait participer à une partie de sa véritable vie à travers la plume de Laufeust.

Malgré le thème difficile, j’ai trouvé que par moment l’écriture était plutôt poétique, ce qui donnait malgré tout un peu de légèreté dans le récit. Par contre, n’espérez surtout pas ne lire qu’un seule épisode juste pour voir ce que cela donne, vous serez alors pris au piège et vous irez jusqu’à la fin.

Avec Noor, vous vivrez toute l’horreur de cette période, vous ferez aussi de belles rencontres, d’autres que vous auriez mieux fait de ne pas avoir, vous vivrez cette série la peur vous tenaillant, vous serez empli de haine, mais également d’espoir, votre souffle se coupera par moments, alors qu’à d’autres il sera de plus en plus rapide.

Je ne vous en dis pas plus si ce n’est qu’il est temps de vous rendre sur l’application Rocambole et de rencontrer Noor, cette espionne qui vous marquera.

Merci à Rocambole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *