Une baffe et ça repart » Séverine Vialon

Editeur : Autoédition

Kindle : ICI

Une famille, une mère au foyer, un père routier, une enfant de six ans… Une famille comme tant d’autres, heureuse, mais dans la routine du quotidien, jusqu’à ce qu’une invitée inattendue s’immisce petit à petit dans leur vie.

La violence, d’abord discrète, prend progressivement une place importante dans cette famille jusqu’au jour où un drame fait basculer l’existence de chacun.

La victime saura-t-elle relever la tête et oser avouer ce qui, pour elle, est une honte, un aspect de sa vie qu’elle ne peut dévoiler ?

L’incompréhension, le manque de dialogue, font que parfois les situations dérapent. Une petite fille qui va vous émouvoir, des parents tiraillés par des sentiments contradictoires. Que ressentirez-vous en tant que parent ?

Le trop plein d’amour qui entraîne parfois des ruptures inattendues, des erreurs que l’on aimerait ne jamais vivre. Mais cet amour fait tout pour protéger l’être aimé.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Un nouveau roman de Séverine Vialon, je dis oui tout de suite et sans hésiter. A savoir que j’ai eu le privilège de pouvoir le lire en petit comité et que j’ai pu filer un petit coup de patte à Séverine pour améliorer le récit.

Cette fois, Séverine aborde un sujet qui malheureusement est et sera toujours d’actualité. J’étais franchement curieuse de découvrir ce qu’elle allait en faire et de quelle manière elle avait pu le mettre en scène. Sachant que j’ai chaque fois totalement adhéré à ses écrits, bien que je ne les aie pas tous lu, oups, il y en a un que je n’ai pas encore eu le temps de découvrir. Pour moi, le seul et unique coup de coeur est Entre père et fils, les autres ont chaque fois eu une excellente note. Vous comprenez alors que je ne peux passer à côté lorsque j’ai l’opportunité de découvrir son nouveau roman.

Dans cette nouvelle intrigue, Séverine traite donc d’un sujet fort, avec des personnages qui ne le sont pas moins. Très rapidement je me suis attachée à la petite Chloé qui assiste à certaines choses dont elle ne devrait même pas soupçonner l’existence à son âge. La voilà partagée entre plusieurs émotions, dont la peur. Combien de fois ai-je eu envie de me retrouver entre les lignes de ce roman pour protéger cette fillette qui ne demande rien à personne et qui va malgré tout grandir bien trop vite pour son âge. Mon coeur de maman a eu tellement mal de ressentir toute cette souffrance qu’elle enfermait en elle, combien j’aurais aimé pouvoir la protéger, la mettre dans une bulle pour qu’elle puisse s’épanouir pleinement et au rythme des enfants.

Cette expérience l’aura fait grandir bien trop vite, mais cela a aussi un avantage malgré tout, elle sait que malheureusement cela existe et pourra certainement tout mettre en oeuvre pour que ce genre de chose n’arrive jamais dans sa vie d’adulte.

Malgré tout, il y a aussi énormément d’amour dans ce récit. De l’incompréhension à la tristesse, des émotions qui en un rien de temps peuvent détruire une personne. Mais si quelque part une personne vous aime réellement, elle mettra alors tout en oeuvre pour vous protéger, même si le sujet est grave, celle-ci mettra tout son coeur dans cette reconstruction dont la fillette va avoir besoin.

Des moments difficiles, il y en a énormément, ceux-ci renforcent encore le pouvoir de ce protagoniste qui intervient à quelques reprises au fil des pages. Cependant, Séverine a su mettre une paillette de lumière dans celui des ténèbres, celle-ci va grandir avec l’aide d’autres personnes jusqu’à devenir cette lumière bienfaitrice dont la fillette avait grandement besoin.

— Ta femme ?
— Oui ma femme, on ne se supporte plus et ça a bardé comme jamais. J’ai même dormi dans ma cabine une partie de la nuit.
— Mais pourquoi tu ne te barres pas de là ?!
— Pour ma gosse. Je crèverais de ne plus la voir.
— Qui te parle de ne plus la voir ?
— Ma femme ne me laissera jamais la garder. Et avec mon boulot, j’ai quelle chance, tu peux me le dire, toi ? Elle va demander la garde exclusive si je la quitte, je ne peux pas lui laisser ce plaisir.

Merci à Séverine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *