Fantastique/Fantasy, Sagas

Les larmes rouges #3 – Quintessence » Georgia Caldera

Editeur : J’ai lu

Livre : ICI

« La clé du pouvoir se cache dans le sang. »
Alors que la relation d’Henri et Cornélia connaissait enfin une accalmie après les épreuves, l’arrivée surprise d’un fantôme du passé fait voler en éclats toutes leurs certitudes. Ces retrouvailles peuvent-elles être encore plus dangereuses que le Roi Sombre lui-même ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Ce troisième tome de la trilogie Les larmes Rouges, je ne vous cache pas que cela fait maintenant quelques jours que je l’ai terminé. Mais il a laissé une telle trace en moi, qu’il a fallu un peu de temps pour que mon esprit se remette de ses émotions, que mes idées complètement chamboulées se replacent dans le bon ordre. Parce que oui, ce tome a eu pas mal d’effets divers sur moi ! Non seulement j’ai eu envie de hurler, mais aussi quelques envies de torturer Georgia Caldera pour ce qu’elle a fait subir à Cornélia et Henri, mais le pire c’est que même en voulant absolument découvrir la fin, je ne voulais pas que celle-ci arrive. Tout simplement parce que lorsque cette fameuse fin pointe le bout de son nez, eh bien cela signifie qu’il est temps de quitter les personnages alors que franchement je resterais bien éternellement en leur compagnie !

Je ne suis pas très relecture en général, mais comme pour tout, il y a les exceptions qui confirment la règle. Cette trilogie fait partie de ces fameuses exceptions que je prendrai énormément de plaisir à relire, tout comme Les Brumes de Cendrelune d’ailleurs, même si le troisième opus n’est pas encore paru, je sais que je voudrai recommencer depuis le début.

Vous parler de cet opus, c’est un peu comme me faire quitter une nouvelle fois Cornélia et Henri, et croyez-moi, c’est une véritable torture ! Des vampires, il y en a à la pelle dans le monde littéraire, pourtant, Georgia Caldera a su créer un univers unique qui m’a captivée dès les premières lignes du premier tome. Et si ce n’est pas le cas, eh bien c’est qu’elle a malgré tout trouvé la formule magique pour que les envoûtement dont Henri peut se servir sortent des pages et m’emprisonnent. Bien que franchement, il peut m’envoûter quand il veut, je veux bien lui servir d’humaine de compagnie si jamais un jour il s’ennuie !

Bien que cela fasse un très long moment que je voulais lire cette trilogie, il a fallu cette réédition pour que je me décide enfin. Mais au final je ne le regrette pas, les couvertures de cette édition sont juste sublimes, elles représentent l’univers de la trilogie à merveille. Je les trouvent superbes, au risque de me répéter, mais c’est le cas. Je ne me lasse absolument pas de les regarder.

Vous aimez les vampires qui brillent au soleil ? Ce n’est pas le cas ici, pourtant, même si j’ai aimé la saga Twilight à l’époque, honnêtement, pour moi Les larmes Rouges est nettement meilleure sur de nombreux points. Les vampires à la sauce Georgia Caldera, c’est un pur délice !

Tu es déjà mon point faible, un point faible que plus personne ne peut ignorer dorénavant, il est hors de question que je devienne le tien.

Retrouvez mes avis sur les tomes précédents :
#1 Réminiscences
#2 Déliquescence

Merci aux éditions J’ai Lu.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *