Light Novel

Parasites amoureux > Miaki Sugaru

PARU LE 19 FÉVRIER 2020 AUX EDITIONS DELCOURT TONKAM

LIEN D’ACHAT – ICI

Comment réapprendre à vivre lorsqu’on s’est volontairement exclu de la société pendant de longues années ? Trouver l’amour peut être la plus puissante des réponses, à moins que quelque chose nous échappe…

Kengo Kôsaka, un jeune homme au chômage. Hijiri Sanagi, une adolescente qui ne va plus à l’école. Alors qu’ils cherchent tous deux à se réintégrer à la société, ils finissent par ressentir une attirance l’un pour l’autre et tombent amoureux. Mais leur bonheur ne durera pas longtemps. Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’ils ne sont que des marionnettes, manipulées par des « insectes »…

⭐⭐⭐⭐

UN LIGHT NOVEL QUI OFFRE UNE BELLE RÉFLEXION AU LECTEUR !

Ayant lu le premier tome de la version manga, j’avais vraiment hâte de découvrir le roman. J’ai trouvé celui-ci vraiment bien écrit avec un rythme très particulier propice à toutes les réflexions des personnages.

Le début plante le décor, on fait connaissance avec les personnages et on cherche à savoir où l’auteur veut en venir. Il y a énormément de métaphores, nos héros sont en proie aux doutes et on ne peut qu’être captivé par leurs nombreuses remises en question.

Kengo Kôsaka et Hijiri Sanagi ont un parcours atypique, ils peinent à trouver leur place dans la société après s’être volontairement exclu. Ce ne fut pas difficile de comprendre leur ressenti, je suis en marge de la société actuelle, j’ai aussi beaucoup de mal à m’y sentir à l’aise et je ne suis pas encore au stade de nos héros, je peux dire que je sais ce qu’ils traversent dans certaines situations.

Les personnages nous paraissent perdus, désabusés et pourtant ensemble ils trouvent un petit équilibre qui pourrait voler en éclat au moindre obstacle. L’aspect fantastique nous offre cette réflexion abstraite qui sera perçue différemment d’un lecteur à l’autre. C’est une histoire qui marque pour tout ce qu’elle véhicule. On ne peut pas rester insensible au quotidien de nos héros.

C’est un roman pas comme les autres, j’ai parfois eu l’impression d’être aussi perturbée que nos héros. On chemine à leurs côtés, on trébuche, on espère et le fantastique nous sort de notre propre quotidien.

L’auteur nous immerge totalement dans un univers singulier, l’ambiance est étrange, parfois pesante et teintée de divers nuances. La mélancolie joue une mélodie particulière, nos héros sont humains et si je ne me suis pas totalement attachée à eux, j’ai tout de même eu beaucoup d’empathie pour eux.

En bref, un roman percutant avec un côté fantastique perturbant et qui offre une belle réflexion au lecteur. J’ai hâte de poursuivre la série en manga pour me replonger dans les illustrations qui apportent un petit plus non négligeable à l’histoire.

– L’amour rend aveugle… répéta Kôsaka. Je ne m’attendais pas à entendre quelque chose d’aussi romantique de ta part.

Je remercie les éditions Delcourt/Tonkam pour cette lecture.

About Author

MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *