Thriller/Policier/Polar

La chambre des murmures » Dean Koontz

Editeur : l’Archipel

Livre : ICI

Qu’a-t-il bien pu se passer dans l’esprit de Cora Gundersun, une enseignante appréciée de tous, pour qu’elle commette un attentat-suicide aussi effroyable ? Le contenu du journal intime de Cora corrobore l’hypothèse de la démence.
Lorsque de nouveaux cas surviennent, Jane Hawk, ancienne du FBI devenue la fugitive la plus recherchée des États-Unis, y voit un lien avec la mort de son mari, un marine qui s’est suicidé sans raison apparente.
Voici la jeune femme sur la piste d’une confrérie secrète dont les membres se croient au-dessus des lois. Une quête de justice à la mesure de sa soif de vengeance…

 

⭐⭐⭐⭐

Un thriller cela fait toujours du bien, surtout si celui-ci est bon, voir très bon. Oui, j’ai déjà pu lire des livres du genre où franchement on se demande ce que veut faire passer l’auteur, alors qu’ici avec Dean Koontz, franchement aucun problème à l’horizon. Bien que, pour moi, l’auteur a un style assez classique et ne sort pas réellement des sentiers battus en proposant quelque chose de révolutionnaire, cela fonctionne parfaitement.

Dans ce second tome, le début est long à se mettre en place, je ne voyais pas trop où j’allais, mais dès que l’on franchi le cap des cinquante premières pages, le rythme se met en place et à partir de là, il devient totalement impossible de lâcher. C’est clairement le genre que j’aime retrouver en série télé. Surtout avec un personnage comme Jane Hawk qui franchement est décapante.

Jane Hawk a un sacré caractère, et pour son boulot, ou dans une situation comme celle où elle se retrouve, il vaut mieux ne pas être du genre à se laisser abattre dès la première embûche. Mais c’est également une femme dont on se sent de plus en plus proche plus l’intrigue avance. Comme on dit, elle envoie du lourd ! Et croyez-moi que beaucoup aurait craqué bien avant, et Jane Hawk montre une force à faire tomber la neige en enfer.

L’intrigue en elle-même est loin d’être terminée, il reste encore beaucoup de choses en suspend, et je suis des plus curieuse pour la suite des événements. J’ai lu la version poche qui fait pas loin de 500 pages, un joli bébé, pourtant, lorsque j’ai tourné la dernière page, je me suis sentie tellement frustrée, que je me suis même dit « mais non, pas déjà !!! ». Complètement plongée dans l’intrigue, je n’ai pas vu les pages qui défilaient, je suis conquise par le style de l’auteur qui pourtant n’est pas de ceux qui vous en mettent plein la vue, mais de ceux qui maîtrisent tout de A à Z et qui réussissent à vous bluffer sans que vous ne compreniez pas d’où cela vient.

Ce n’est que le second livre que je lis de cet auteur, mais c’est foutu, il a su me prendre dans ses filets !

Cora Gundersun franchit une barrière de feu sans ressentir la moindre brûlure, sans même que sa robe blanche s’enflamme. Loin d’avoir peur, elle éprouvait un sentiment d’excitation intense en lisant de l’admiration dans les yeux de ceux qui l’observaient.

Merci à Mylène et aux éditions l’Archipel.

Retrouvez mon avis sur le premier tome :
#1 DARK WEB

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *