Littérature MxM, Sagas

Fucking Love #5 – For Us » Amélie C. Astier

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Bienvenue dans l’univers du porno gay.

Chez FUCKING BOYS, le monde du X est revisité.

Après dix ans de conflits à s’aimer autant qu’à se déchirer, Zane et Mason ont décidé de faire la paix. À présent officiellement en couple, ils s’assument et vivent leur relation au grand jour. Gérants du célèbre Gentlemen’s Club, les deux hommes sont partenaires et amants au sein du label pornographique. Ils ont de nombreux projets et comptent tous les réaliser. Mais parfois, s’aimer n’est pas suffisant, et les deux acteurs vont apprendre que la vie s’avère être injustement cruelle avec ceux à qui elle donne une seconde chance.

Entre passé et présent, Zane et Mason vont devoir survivre à une terrible épreuve qui risque de les séparer à jamais.

 

⭐⭐⭐⭐

Après avoir terminé ma lecture de ce cinquième opus, il a fallu que je laisse un peu reposer le tout dans mon esprit qui partait dans tout les sens. Je ne vous cache pas que j’étais censée lire une autre romance juste après, mais ce fut impossible, du coup je me suis lancée dans un thriller, histoire de changer totalement d’univers. Je peux vous dire que j’ai eu envie de hurler, de détester Amélie (je pense même que je la déteste un peu d’ailleurs), de tout envoyer valser. Mais vous connaissez Amélie, elle parle de tout à travers ses livres, elle ne se borne pas aux thèmes lus et relus, elle prend souvent d’énormes risques, elle n’a pas de barrière, et son style passe ou casse.

Cette fois, c’est clair, elle a fait fort, très très fort.

Même si j’ai laissé reposer mon esprit, encore maintenant j’ai beaucoup de mal à mettre des mots sur mon ressenti. Je suis passée par tout un panel d’émotions, des hauts, des bas, des envies de crier, des envies de pleurer, des souffles retenus, une apnée insoutenable, des boules au ventre, de l’espoir, des envies de tuer quelqu’un, … Pourtant, je ne peux que souligner le talent de l’auteure, malgré les risques énormes qu’elle prend, je reste sous le charme de sa plume toujours d’une justesse et d’une sincérité qui transpire de toutes les pages.

Quant à sortir indemne de cette lecture, c’est totalement impossible, je suis littéralement brisée en un nombre infini de morceaux. Mais c’est l’effet Amélie, on le sait avant de commencer, on le sait pendant la lecture, et à la fin on ne fait que confirmer tout ce que l’on sait déjà de cette auteure.

— J’ai bien peur que sa moelle épinière ait été sectionnée au niveau des vertèbres dorsales 2 et 3.
Je me fige en entendant le terme « sectionné ». Je n’ai pas fait des études de médecine, mais pas besoin, il y a des choses qu’on connaît sans les avoir étudiés pour autant.
— Il va être paraplégique, pas vrai ? je l’interroge, choqué.
Ma voix s’enraille et des frissons naissent sur ma peau. Le silence ressemble à de la torture, j’attends que le doc me dise que j’ai tort, que ce n’est pas ce que je pense, mais… j’ai faux.
— Oui, il ne pourra plus jamais se servir de ses jambes, me confirme le médecin.

Merci à Amélie C. Astier.

Retrouvez nos avis précédents :
#1 For Play
#2 For You
#2.5 Newcomers
#3 For Pain
#4 For Pleasure
#4.5 Christmas

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *