Romance, Sagas

Phoenix Ashes #2 – Ghost > Fleur Hana

PARU LE 10 AVRIL 2020 EN AUTOÉDITION

LIEN D’ACHAT – ICI

Sa vie n’est pas un conte de fée : c’est un épisode de Sons of Anarchy.

Ghost

Quand on ne connaît pas le fonctionnement d’un MC, on ne comprend pas tout de suite les relations entre les membres. On ne réalise pas que les liens familiaux dépassent ceux du sang. Là où on place la loyauté au-dessus de tout, on nous catalogue immédiatement comme des hors-la-loi. Quand on colle un patch avec notre nom sur le cuir d’une régulière, on passe pour des machos. Si on nous voit frotter les chromes de notre bécane, on nous accuse de plus tenir à nos machines qu’à nos femmes. Est-ce qu’il y a des gars pour qui c’est vrai ? Totalement. Tout comme il y a des enfoirés hors des MC. Mais c’est plus facile de nous ranger dans la case des primaires misogynes qu’essayer de comprendre notre éthique.

Daisy

Les héros avec des cicatrices cartonnent, d’habitude c’est sur le sourcil, mais il faut savoir innover. Mes lectrices devraient aimer, elles apprécient quand je m’approprie les clichés. Et s’il y a bien quelque chose que Ghost est, c’est un cliché ambulant ayant le pouvoir de faire danser mes hormones comme si Thriller passait dans mon corps et que ces zombies endormis depuis trop longtemps se réveillaient d’un coup. Oh, ça, je pourrais le recaser dans un roman. Je n’arrive peut-être pas à le débuter, mais j’ai une citation.

Moi qui voulais me rapprocher, je n’aurais jamais imaginé me retrouver si vite aussi près de lui.

Cette romance se déroule dans le milieu des clubs de moto 1% (hors-la-loi) et comporte des scènes de sexe et de violence. Il n’y a pas de cliffhanger et les héros ont droit à leur fin heureuse !

⭐⭐⭐⭐⭐

UN SECOND OPUS QUI ALLIE TOUT CE QUE J’AIME DANS UNE ROMANCE BIKER !

Fleur Hana revient avec le second opus de sa saga Phoenix Ashes pour mettre Ghost à l’honneur. Je mentirais en disant que je n’étais pas impatiente de découvrir ce second opus, car j’avais vraiment hâte de replonger dans cet univers que j’aime tant !

Grosse différence avec les tomes précédents et les autres romances bikers que j’ai lu ces dernières années, j’ai regardé les 7 saisons de Sons of Anarchy, j’ai bouffé du Jax Teller au petit dej, au déjeuner et au dîner pendant quelques semaines et je vous avoue que j’ai kiffé de retrouver ce frisson que j’aime tant avec cet univers. Bref, mon expérience de lecture fut totalement différente. Ghost et Daisy m’ont vendu du rêve durant ces 260 pages où je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Oui, j’ai bouffé ce roman, je l’ai lu à l’envie sur un coup de tête, vous savez le fameux caprice de lectrice, ce moment où tu relègue tout ce que tu dois faire pour plonger dans une histoire. Et j’ai adoré cette lecture, j’ai aimé les personnages et ressentir ce sentiment de pleine satisfaction quand tu termines un livre que tu as aimé.

J’ai donc pris ma bécane (ne riez pas), j’ai roulé jusqu’à Roseville et j’ai posé mon cul au diner du coin pour dévorer ce second opus. Nouveaux personnages, nouvelle dynamique et nouvelles thématiques. Fleur Hana se démarque une fois de plus avec une romance qui a beaucoup à t’offrir, à toi lecteur ! Dans ce second tome, l’ambiance est toujours aussi intense, Ghost est un héros qui envoie du lourd. C’est le genre qui te chauffe tout en t’effrayant. Celui que tu ne supporterais pas de croiser la nuit sans éprouver mille et une émotions. Ghost m’a énormément plu, je ne vous dévoilerais pas les raisons de mon crush pour ce héros masculin, je pense que vous comprendrez en le rencontrant. C’est un mec avec du charisme, vous savez, le genre de gars pour lequel on a envie de se brûler les ailes. Daisy est quant à elle une de ces héroïne que j’admire, le genre de nana qui n’a pas sa langue dans sa poche. C’est une chieuse et une amie fidèle. C’est une femme généreuse qui dissimule ses blessures à coup de sarcasme et d’humour ! Daisy est un sacré numéro ! C’est une héroïne humaine qui ne travestie pas ses émotions, elle assume cette personnalité et ça la rend spéciale. Son métier apporte un plus dans l’histoire, c’est ce qui rend l’ensemble unique, qui nous permet d’avoir une petite part de Fleur Hana, j’ai adoré percevoir certains traits de sa personnalité chez Daisy, c’était juste génial !

On retrouve les personnages secondaires et on fait connaissance avec les petits nouveaux. La notion de famille est tellement bien représentée dans cet opus, les liens se créent avec crédibilité et cette sensibilité qui rend le tout cohérent et vivant. C’est une série très humaine que nous livre Fleur, on peut parler du côté divertissant mais je préfère mettre l’accent sur la manière dont elle nous démontre l’importance de la famille. Vous savez, pas la famille au sens biblique du terme, nous n’avons pas besoin de partager le même sang pour ressentir ce sentiment d’unité, et ici j’ai ressenti beaucoup d’émotions tout au long de ma lecture grâce aux liens que les personnages entretiennent.

On retrouve cet univers codifié mais une fois de plus Fleur Hana emprunte des chemins bien à elle pour nous offrir un milieu où elle imprime sa marque, son style et ses idéaux sont en total harmonie dans cette romance biker. L’univers est authentique et rien ne somme faux. Nos héros ont du caractère, ils évoluent dans un milieu dangereux avec ce pourcentage qui leur font traverser la barrière de la légalité.

Ce tome est explosif, c’est drôle, sexy et touchant à la fois. Le scénario est un peu barré, remarquez avec le duo que forment Daisy et Ghost, cela ne pouvait qu’être un peu déjanté. La dynamique de la romance est tout ce que j’aime. De l’humour, du désir, de l’attirance de malade, des émotions contradictoires, du sexe de qualité et une alchimie à vous coller des frissons. La romance est un petit bijou, rythmée et pleine de joutes verbales à mourir de rire. Leur histoire conserve un côté plus sérieux bien maîtrisé qui évolue avec une certaine maîtrise de la part de l’autrice. Rien n’est précipité et vous vous poserez de nombreuses questions au fil des pages. L’intrigue à suspense conserve un côté imprévisible, tout n’est pas cousu de fil blanc et j’ai apprécié les révélations et le dénouement de celle-ci.

Fleur Hana a choisi un axe qui m’a totalement convaincue. Elle a déjoué toutes mes suppositions, m’a rassuré chapitre après chapitre. Oui, j’ai vécu cette romance avec tous les sens en alerte, en imaginant mille scénarios et l’autrice m’a donné ce que j’attendais tout en me faisant quelques frayeurs. J’aime ressentir cette sensation de danger, je vous avoue que j’ai été tourmentée, j’ai été très émue par certains passages qui nécessite d’avoir les nerfs solides. On conserve cette équilibre du début à la fin, un mix de différentes émotions qui nous entraînent toujours plus loin.

En bref, les Phoenix Ashes reviennent en force avec un duo de héros aussi drôles que sexy et addictifs. Fleur Hana nous offre une suite à la hauteur, c’est une romance moderne qui allie humour, suspense et beaucoup d’action. On retrouve cet univers parfaitement maîtrisé pour une nouvelle aventure riche en rebondissements, ajoutez à cela une alchimie parfaite entre deux héros hauts en couleur et vous obtenez ce moment de lecture qui vous laisse le sourire aux lèvres et ce sentiment de pleine satisfaction. A lire ! Absolument !

– Ton club c’est comme dans la série ?

– Tu parles de cette série populaire avec un blondinet qui porte des baskets blanches pour rouler sur sa Harley ?

– Tu connais, donc.

– On ne vit pas dans une grotte. Et non, les Phoenix et la fiction, c’est pas pareil.

– Mais si c’était le cas, tu ne me le dirais pas.

– Tu crois vraiment qu’on tue 36 mecs toutes les vingt-quatre heures ?

– C’est vrai qu’il y a beaucoup de morts dans chaque épisode, je concède.

– C’est un ramassis de connerie.

⭐⭐⭐⭐⭐

Ce second tome de la saga Phoenix Ashes est, pour moi, d’un niveau plus élevé que son prédécésseur, qui m’avait déjà totalement convaincue de Fleur Hana est faite pour écrire ce genre de romance particulière dans un univers tout autant particulier qu’est celui des bikers. Tout les auteurs ne sont pas aptes à entrer dans ce milieu, mais Fleur Hana l’est et ne fait ici que me le confirmer avec Ghost.

Finalement, mon seul souci est que je suis arrivée bien trop vite à la fin, du coup j’ai eu envie de revenir au début, refaire tout le chemin en sens inverse et recommencer. J’ai beau me creuser le cerveau, réfléchir de manière très intense (ben si cela m’arrive parfois), je ne parviens pas à trouver ce qui pourrait être changé dans l’intrigue ou le déroulement, ni même les personnages. Je dirai même que j’ai soupiré en arrivant à la fin, pas d’insatisfaction je vous rassure, mais bien parce que maintenant il va falloir attendre avant de pouvoir retrouver les Phoenix Ashes et que, croyez-le ou non, ils me manquent déjà ! C’est qu’ils prennent de la place, mine de rien !

On dit toujours qu’un auteur met un peu de lui dans ses romans, eh bien je pense ne pas me tromper de beaucoup en disant que Fleur Hana peut être déjantée, pas forcément tout le temps, mais c’est ce que j’ai ressenti à travers ce second opus des Phoenix. Je précise quand même que je parle ici dans le bon sens du terme hein, n’allez pas dire ce que je n’ai pas dit non plus en pensant que je puisse croire que l’auteure est déjantée dans le sens propre du terme ! C’est plus un compliment qu’autre chose dans le sens où moi je le dis.

A nouveau, elle s’approprie le monde des bikers, elle le tourne à sa sauce et le rendu est juste génialissimement (si ce terme n’existe pas, c’est le cas maintenant) jouissif et d’une addictivité sans bornes et sans failles, mais surtout unique. N’espérez pas deviner l’enchaînement de l’intrigue, c’est impossible, mais à un tel point qu’elle a su m’étonner du début à la fin.

Quoi ? Je ne dévoile rien sur l’intrigue ? Eh bien non, je trouve que Ghost et Daisy sauront prendre le taureau par les cornes et convaincre les amateurs qu’ils doivent absolument découvrir leur histoire, leurs fêlures. Quant à moi, j’attends le prochain tome avec une impatience inouïe ! Vite vite vite Fleur s’il-te-plaît 🙂

Et si j’étais tout à fait honnête, je verrais que ce n’est pas par acquit de conscience que je veux la protéger. Ni même pour obéir à mon prez. Et encore moins pour faire chier les Skulls. Il y a autre chose. Mais je n’ai pas envie d’être honnête, pas pour l’instant. Je dois déjà gérer la suite, et vu l’attitude de Miss Daisy, ça va être fun.

Nous remercions Fleur Hana pour ce service presse.

RETROUVEZ NOS AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS

Phoenix Ashes #0.5 – Elena / #bonus – Hannah

Phoenix Ashes #1 – Blade

About Author

MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *