Jeunesse

Le jour où j’ai adopté un trou noir » Michelle Cuevas

Editeur : Nathan

Livre : ICI

Stella, 11 ans, découvre un jour dans sa chambre… un trou noir. Il l’a suivie après une visite à la NASA et elle doit maintenant s’occuper de lui. Le problème, c’est qu’il avale tout ce qu’il touche ! Parfois, c’est pratique, comme lorsqu’il s’agit d’objets qui lui rappellent son père décédé.
Mais lorsque son chien disparaît à son tour, Stella et son petit frère doivent faire un voyage extraordinaire à travers le trou noir pour sauver leur compagnon… et les souvenirs de leur père.

 

⭐⭐⭐⭐

Le deuil, un thème difficile, déjà pour nous en tant qu’adulte, mais qu’en est-il pour les enfants, les adolescents, qui perdent un être cher, un parent ? C’est ce thème difficile qu’aborde Michelle Cuevas dans un récit plein de tendresse et dont l’héroïne sort grandie par ce qu’elle a vécu.

Stella est très jeune, même pas douze ans, elle est pourtant confrontée au deuil, son père est décédé quelques mois auparavant. Lorsque nous perdons un être cher, nous ressentons un vide, un trou au plus profond de nous. Ici, Stella rencontrera un trou noir dans lequel elle va commencer à jeter tout un tas de choses, dont certaines qui lui rappellent son père disparu.

Mais au fil des pages et de son aventure au sein même du trou noir qui dévore tout, sans forcément le vouloir, Stella va prendre conscience de beaucoup de chose. Comme je l’ai dit plus haut, elle va grandir. C’est une jeune fille touchante et irréfléchie au départ, mais qui peu à peu va voir les choses d’une autre manière, qui va apprendre à « apprivoiser » cette tristesse au fond d’elle. Tristesse représentée également par le biais de ce trou noir qu’elle va adopter.

Le deuil est une épreuve, peu importe l’âge auquel nous devons l’affronter. L’auteure l’aborde de jolie manière, il y a des moments difficiles, mais pour alléger un peu, il y a quelques touches d’humour bienvenus.

Un beau récit à découvrir, peu importe notre âge.

Je n’ai encore jamais eu d’animal de compagnie. Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai. Un jour, j’ai eu une mouche. Une de ces mouches vert métallisé qui ont toujours l’air d’être sorties d’une enseigne à néons. Le genre qui vient chez vous et passe toute sa vie à touner autour d’une assiette sale laissée dans l’évier, et à foncer tête la première dans le fenêtre.

Merci aux éditions Nathan.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *