Ferme les yeux et fais un voeu > Cécile Bergerac

PARU LE 12 MARS 2020 AUX EDITIONS HUGO ROMAN

LIEN D’ACHAT – ICI

Sarah démarre la trentaine avec déjà une belle carrière d’avocate. Associée dans un cabinet, les affaires ne manquent pas. Les dossiers rythment ses jours, et souvent ses nuits.

Elle mène sa vie comme une affaire pénale : avec précision et ordre. Aucune place n’est laissée à l’aléa. Pourtant, un appel en pleine nuit va faire vaciller toutes ses certitudes. Alors que l’existence de son petit frère bascule, elle jette un regard différent sur son quotidien.

Sa réussite professionnelle est-elle un accomplissement ? Ne passe-t-elle pas à côté de l’essentiel ? Elle se battra avec la détermination dont elle sait faire preuve au tribunal pour instiller sa force à ce petit frère chéri. Mais cela sera-t-il suffisant ? Peut-on trouver la résilience au milieu du chaos ?

⭐⭐⭐⭐,5

UNE BELLE HISTOIRE ! HUMAINE, TOUCHANTE ET PLEIN DE SENSIBILITÉ !

Si vous me suivez, vous savez que je ne lis quasiment plus de romans contemporains, mais celui-ci est arrivé entre mes mains, et je me suis dit, pourquoi pas ! Le titre est très évocateur. Quel vœu feriez-vous ? Sarah n’a eu que très peu de temps pour se poser cette question. Son quotidien bien ordonné balayé d’un geste. Ses priorités reléguées au second plan pour être ce soutien sans faille dont son frère aura besoin.

Je suis très contente d’avoir lu ce roman, contente de m’être aventurée dans un genre qui ne me convenait plus dernièrement. Il faut dire que la plume de Cécile y est pour quelque chose. Elle nous offre un récit touchant, intime avec un regard des plus bienveillants. Nos héros vont affronter une épreuve terrifiante. Ils vont devoir s’épauler et revoir leur monde tout entier. J’ai aimé la prise de conscience de notre héroïne, sa façon de se remettre en question et d’entrevoir la vie différemment.

Le récit est court et percutant. L’autrice a su saisir l’instant à chaque page que le lecteur tourne. La narration est délicate, parfois dure mais pleine d’espoir. Ce roman aura un écho chez tous les lecteurs, il réussi à émouvoir et à engendrer une réflexion personnelle. Les chapitres sont courts, ce qui donne beaucoup de rythme à l’histoire, et même si je ne suis pas fan de la narration à la troisième personne, ici je m’y suis faite rapidement.

La relation de Sarah avec son frère est sublimée malgré les épreuves, on ressent au plus profond de nous l’attachement et la dévotion. Cette relation est si belle, humaine et elle donne de l’espoir au fil des pages. Les personnages secondaires rendent le récit plus léger, il y a toujours cet équilibre qui maintient le lecteur dans un état émotionnel changeant. Ce fut très enrichissant de vivre cette histoire au plus près des héros.

En bref, Cécile Bergerac nous offre un récit intimiste et touchant qui met en scène des personnages humains et attachants. L’histoire m’a énormément plu, j’ai aimé tous les aspects et cette façon de nous la livrer avec une plume pleine de sensibilité. Il y a une véritable réflexion derrière les mots de l’autrice et je l’en remercie pour ce moment de lecture percutant et inoubliable.

Sarah ne pense ni aux mots, ni aux gestes. Elle pense aux combats qu’ils ont menés ensemble, Pierre et elle, au chemin parcouru depuis toutes ces années. Elle pense à toutes ces fois où il aurait été plus facile de se poser en victimes et de se laisser assister, mais ils ont toujours fait le choix de se relever, même si c’était dur. Elle pense à ces personnes qui ont eu vite fait de cataloguer Pierre comme le cancre qui ne ferait rien de sa vie, comme le sale gosse qui ne respecte pas assez sa grand-mère ou le débile qui ne veut pas s’en sortir. Elle pense aux coupures de journaux qui ont évoqué les orphelins de la ténor du barreau, et aux voyeurs qui n’ont pas manqué d’affluer. Elle pense à ces réunions parents-profs où on a scellé le sort de son frère par des orientations plus ubuesques les unes que les autres, ou par des sanctions dénuées de sens. Elle y pense, et renonce définitivement à la perspective de l’échec.

Je remercie les éditions Hugo & Cie pour cette lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *