Bande Dessinée

Girl Power ! » Eleonora Antonioni & Francesca Ruggiero

Editeur : Casterman

Livre : ICI

Que reste-t-il des années 90 ? Leonardo, Britney, les Spice Girls, Daria, No Doubt… Mais aussi Giulia, Anna et Clarice, trois ados entourées de copines qui ne leur veulent pas toujours du bien et de parents qui ne les comprennent pas… Heureusement qu’il y a les Bic quatre couleurs pour gribouiller des larmes, des coeurs et des paroles de chansons.

Giulia, Anna et Clarice tiennent chacune un journal intime. Leurs regards et leurs réflexions tournent autour de la fête donnée par Federica, la fille la plus populaire du collège, une peste qui joue volontiers les cheftaines tyranniques et autour de qui s’agite une cour de filles et de garçons…
Recherche identitaire, découverte des sentiments et de la sexualité, passage à l’âge adulte sont quelques-unes des thématiques du livre. Avec des patchworks de paroles de chansons gribouillées, de cœurs et de stickers, ce roman graphique reprend souvent dans sa forme les journaux intimes et les agendas des adolescents : les textes sont souvent dessinés en lettres bulles et l’ensemble suggère un dessin faussement naïf réalisé au Bic quatre couleurs…

 

⭐⭐⭐⭐

Les nineties… Si pour certains d’entre vous, cela signifie décénie de naissance, pour moi ce serait plutôt période d’adolescence. 1990 était l’année de mes 13 ans ! Je me souviens assez bien de cette période de ma vie, et franchement, en lisant ce livre, je me dis que finalement, cela ressemblait pas mal à ce que vivent les ados de maintenant, si ce n’est qu’à l’époque je n’avais pas de portable, ni de console (entre autres choses).

Dans ce roman graphique, les thèmes abordés le sont de manière juste et bien représentatives de cette période de la vie. L’adolescence n’est pas une période facile, nous voyons les choses différemment que lorsque nous sommes adultes. Une petite chose qui pourrait nous paraître futile en tant qu’adulte, prend une ampleur incalculable à cette période de la vie.

C’est ce que nous retrouvons ici à travers trois jeunes filles, à travers ce qu’elles vivent quotidiennement, à travers ce qu’elle confient à leurs journaux intimes. Nous entrons dans leurs vies, nous ressentons chacune de leurs émotions. Oui, j’ai ressenti de la colère, de la tristesse, cette envie bien réelle de me retrouver moi-même dans le récit pour les choses soient différentes.

On dit toujours que l’adolescence est une période qui marque un tournant dans notre vie, et sans forcément m’en rendre compte de part ce que moi j’ai pu vivre à cette époque, c’est à travers mes lectures que j’en prend réellement conscience.

Moi qui suis déjà une bille en dessin avec un simple crayon, je n’ose imaginer ce que cela pourrait donner avec un Bic… Le rendu est franchement génial, on ne s’en rend pas vraiment compte en regardant la couverture via un écran, mais ayant le livre papier, je peux vous dire que c’est une véritable réussite. Le mélange des quatre couleurs est franchement impressionant et je trouve que le rendu des émotions en est magnifié.

A découvrir sans hésiter !

Merci aux éditions Casterman.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *