Biker girls #3 – Biker Brit > Audrey Carlan

PARU LE 12 MARS 2020 AUX EDITIONS HUGO NEW ROMANCE

LIEN D’ACHAT – ICI

Holly Hatfield est bibliothécaire, elle est fougueuse et intelligente et parle avec un accent britannique très sexy. Elle porte des jupes crayon, des chemisiers en soie et des talons aiguilles. Elle est ultra-classe, mais son attitude est toujours stricte. Elle a peur de l’engagement et se méfie des hommes qui lui ont toujours menti et l’ont toujours trompée.

Theodore  » Tank  » Bradshaw est un ex-marine et il s’occupe de la sécurité du Hero’s Pride. Il doit son surnom au fait qu’il a conduit des tanks lorsqu’il servait en Afghanistan et qu’il est très costaud. C’est un grand amateur de femmes qui l’aident à chasser les démons auxquels il est confronté.

Holly et Tank se rencontrent et se découvrent une certaine attirance l’un pour l’autre, mais seulement en tant que  » sex friends « . Aucun des deux ne cherche une relation sérieuse.
Mais lorsqu’un club de motards rival débarque en ville et commence à jouer sur le territoire de Tank, celui-ci est obligé de se dévoiler.

UNE ÉNIÈME DÉCEPTION !

Le premier opus avait été une grosse déception, avec le second j’avais vraiment trouve qu’Audrey Carlan avait su prendre un tournant intéressant, hélas ce troisième opus ne m’a pas plu du tout.

J’avais pourtant hâte de découvrir la bibliothécaire sexy et Tank, cet ex-marine qui transpire le sexe ! Cela a été un désastre dès le premier chapitre, nos héros sont dejà sex-friends, ce qui leur confèrent déjà une relation particulière, et on peut dire qu’ils s’entendent à merveille sexuellement parlant, et durant tout le récit on va avoir droit à une succession de scène de débauche qui pour moi ont été trop nombreuses.

Audrey Carlan est retombée dans ses travers, trop de sexe au détriment d’une intrigue digne d’intérêt alors j’aime l’érotisme mais pas à haute dose. J’avais bon espoir avec ce troisième opus car nos héros ont du caractère mais je me suis ennuyée alors que l’intrigue aurait pu mettre en avant le club qui est toujours en tâche de fond.

L’univers des bikers est sous exploité et cela m’empêche d’adhérer aux histoires que l’autrice nous propose. Tout est édulcoré, limite trop stéréotypé.

Ici j’ai aimé notre héroïne, sa façon d’assumer sa féminité et ses envies. En ce qui concerne Tank, je n’ai pas réussi à apprécier son personnage, il représentait trop tout ce que je déteste chez les héros de romance actuellement.

En bref, une énième déception pour cette saga qui sonne la fin de l’aventure pour moi. J’espère que vous apprécierez l’univers que nous propose Audrey Carlan, ce ne fut hélas pas mon cas.

Je remercie les éditions Hugo & Cie pour cette lecture.

RETROUVEZ MES AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS

Biker Girls #1 – Biker Babe

Biker girls #2 – Biker beloved

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *