Fantastique/Fantasy, Sagas

L’écho du passé #1 – Révèle-toi » Olivia Lapilus

Editeur : Editions Sharon Kena

Livre : ICI

Ma respiration devient plus rapide tandis que je prends la mesure de ma situation. Je vais probablement mourir. Mon cœur s’accélère et j’ouvre la bouche de manière mécanique, avalant un peu d’air. Des points noirs entachent ma vision. Je halète et m’accole aux parois afin de garder l’équilibre. Je ferme les paupières alors qu’elles semblent se rapprocher pour m’écraser, m’oppresser. Des larmes coulent le long de mes joues. J’aspire à vivre encore tant de choses. Mon existence ne peut pas s’éteindre ainsi, dans un vulgaire hangar.
« Qui suis-je vraiment ? » Cette question taraude Amanda depuis des années, elle, l’orpheline abandonnée à l’âge de 6 ans. Malgré l’environnement rassurant et aimant offert par sa famille adoptive, elle ressent le besoin de combler le vide qui entoure ses origines.
Le jour où elle part en quête de sa mère biologique, Amanda ne se doute pas qu’en ouvrant la porte de son passé, les pouvoirs enfouis en elle vont resurgir et réveiller l’intérêt d’une organisation qui la traque depuis sa naissance.
Acculée, elle met son ressentiment de côté et contacte le seul homme capable de lui apprendre à contrôler sa puissance latente et se protéger du danger qui la guette. Mais comment convaincre cet homme taciturne qu’ils luttent contre un ennemi commun ?

 

⭐⭐⭐⭐

J’ai adoré la couverture au premier regard, et je dois vous avouer que je n’ai même pas lu le résumé, la couverture m’a suffit à me donner envie de découvrir le récit. Cela ne m’arrive pas souvent, mais ce fut le cas ici, il fallait donc espérer que j’apprécie un minimum ce que j’allais lire ! Mais j’aime prendre des risques, et ce fut un risque payant. Ce n’est pas ma première lecture de cette auteure, j’avais aimé ma première expérience, je ne voyais donc aucune raison que ce ne soit pas à nouveau le cas.

Le résumé nous dévoile déjà pas mal de choses, je vais donc limiter l’envie de vous en dévoiler encore plus dans mon avis !

Tout comme la première fois que j’ai pu lire un titre de Olivia Lapilus, je me suis totalement sentie transporté, comme si l’auteure m’enveloppait dans une bulle ne pouvant me libérer qu’avec le dernier mot. Mais croyez-moi, j’adore cette sensation de ne plus pouvoir lâcher ma lecture, j’aime me sentir totalement prisonnière des mots que je suis en train de lire. Après tout, cela veut quand même bien dire que le récit est relativement prenant, c’est donc forcément un point plus que positif !

Nous voilà dans un premier tome qui nous promet bien des rebondissements pour la suite ! Je ne vous cache pas que je me suis sentie assez frustrée de ne pas pouvoir continuer dans la foulée, mais c’est au final un moindre mal, je me jetterai simplement sur la suite le moment venu !

Si j’ai déjà pu lire des romans où le héros ou l’héroïne sort de l’ordinaire, c’est le cas ici également. Amanda est une jeune femme auquel je me suis rapidement attachée, elle m’a donné envie de la connaître beaucoup mieux assez rapidement. Ce n’est pas une femme banale, elle n’est pas du genre à accepter la ou les mains tendues vers elle pour lui venir en aide. Ce n’est pas non plus le jeune femme en détresse qu’il faut absolument sauver en arrivant à toute vitesse sur un fier destrier. J’ai adoré son caractère, elle à les pieds sur terre et réagit comme tel, non comme une jeune écervelée qui fait souvent un peu n’importe quoi.

En parlant d’Amanda, j’ai trouvé qu’elle était beaucoup plus travaillée que les autres personnages. En même tmeps, il s’agit quand même de notre héroïne, et si parfois cela me gêne un peu que tous ne se retrouvent pas sur un pied d’égalité au niveau du personnage en lui-même, ici je n’ai pas trouvé que cela choquait ou rendait le tout moins cohérent. Je dirais plutôt que cela donne encore plus d’impact sur certains passages et que c’est ce qui fait que finalement je me suis rapidement attachée à elle. un peu comme si en regardant un ciel étoilé, une des étoiles brillait plus, notre regard est alors indéniablement attiré vers elle, sans pour autant ne plus voir les autres.

Connor n’est pas non plus un personnage qui penche vers la banalité, même si je l’ai trouvé moins « détaillé » qu’Amanda, il mérite clairement la seconde place. Il serait comme l’étoile qui brille juste un peu moins que celle qui accapare notre regard, mais qui néanmoins sait se faire plus brillante que les autres.

L’univers dans lequel nous nous retrouvons est cohérent et plaisant à découvrir, même si j’ai parfois trouvé quelques passages un peu longs, cela ne m’a pas réellement dérangée, je pense même que leurs longueurs étaient utiles. Pour une fois, les longueurs ne sont donc pas un point négatif. moi qui ne voulais pas vous en dire beaucoup, je trouve que mon avis est bien long ! Je vous abandonne donc ici en attendant de pouvoir vous parler de la suite 🙂

Donnez-moi une corde que je me pende ou encore un couteau que je me coupe les veines. Un peu radical, je l’admets. Une parade pour m’échapper alors ?

Merci à Aurélie et aux éditions Sharon Kena.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *