Roman historique

Le libraire de Cologne » Catherine Ganz-Muller

Editeur : Scrineo

Livre : ICI

Date de parution : 20/02/2020

Cologne, Allemagne. 1934.
Poussé à l’exil par les lois anti-juives, le libraire Alexander Mendel est obligé de s’exiler en France avec sa famille. Il confie sa Librairie à son jeune employé, Hans Schreiber.
Par fidélité à son mentor et par haine du régime nazi, Hans décide de se battre, malgré les menaces et les bombes, pour que la Librairie continue à vivre dans cette période tragique.

Le combat d’un libraire, héros ultime d’un pays où règnent la haine et la terreur, qui tente de faire triompher les livres… et la liberté.

 

⭐⭐⭐⭐

Si je ne suis pas spécialement friande des récits de ce genre, le résumé était bien trop tentant pour que je passe à côté de cette parution ! De plus, savoir que le récit allait me plonger dans une histoire vraie mêlant réalité et fiction, cela ne pouvait que me convaincre si le résumé ne l’avait pas fait avant !

Un petit avertissement de ma part : n’espérez surtout pas débuter ce livre et le mettre de côté jusqu’au lendemain, vous ne résisterez pas à l’envie de poursuivre jusqu’au dénouement final ! Pour avoir testé, je vous certifie que c’est simplement impossible. J’ai débuté ma lecture en fin de soirée, en me disant que quelques chapitres me donneraient une bonne idée de ce que j’allais découvrir. Mais pourquoi ai-je donc fait cela ??? Je n’ai pas pu poser mon livre, ni me résoudre à le laisser jusqu’au lendemain. Non, il a fallu que j’enchaîne les pages encore et encore ! Un avantage est qu’il n’est pas très long, un peu moins de 300 pages, il ne vous prendra donc pas non plus toute la nuit.

Une chose est certaine, c’est qu’il faut vous préparer à vitre énormément d’émotions. Vous allez parfois vous sentir bouleversé, parfois vous aurez envie de vous révolter, à d’autres moments ce sera plutôt le sentiment d’injustice qui prendra le dessus. Soyez donc prêts à vivre ce récit de manière intense.

L’auteure nous propose également en supplément, une chronologie des événements en fin de roman afin que nous puission facilement nous y retrouver sur la ligne du temps. J’ai trouvé que cela donnait un réel plus au livre, en tout cas, j’ai apprécié ce petit plus.

Je vous en dis peu, mais ce livre doit être lu, autant par les adultes que par les plus jeunes, pourquoi pas même dans les écoles, je trouve que ce serait intéréssant en tant que lecture commune (dans les écoles ou pas) et de faire une discussion par la suite afin de voir l’impact du récit sur les lecteurs. Une très belle découverte pour ma part, même si ce n’est pas forcément mon genre de livre, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Hans.

« Seules la culture et la beauté peuvent briser les barrières sociales, n’oublie jamais cela, Hans ! »

Merci à Anissat et aux éditions Scrineo.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *