Tes notes pourpres > Angel Arekin

A PARAÎTRE LE 17 FÉVRIER 2020 AUX EDITIONS BLACK INK

LIEN D’ACHAT – ICI

PRÉCOMMANDE PAPIER – ICI

Depuis sa plus tendre enfance, Souline est bercée par le son du violon.

Lorsqu’à l’adolescence, Evi l’entend jouer pour la toute première fois, il en tombe éperdument amoureux. Leur amour naît à Fersac, cette obscure école où règnent la terreur et la honte.

Pour la sauver, Evi se sacrifie et la laisse partir. Ils se sont juré de se retrouver une fois dehors. Mais aucun d’eux ne peut tenir cette promesse.

Quinze ans plus tard, Souline est devenue une grande violoniste. Alors qu’elle s’accorde quelques vacances sur les pentes enneigées des Pyrénées, elle tombe par hasard sur son premier amour. Foudroyée par ses souvenirs, elle cherche à tout prix à le revoir, mais Evi refuse. Loin de renoncer à lui, Souline tente de découvrir les secrets que cache la sombre cicatrice sur son visage et au-delà, les raisons pour lesquelles ils ne se sont jamais revus.

Mais c’est sans compter l’entêtement incompréhensible d’Evi à chasser la jeune femme hors de son existence.

Pourquoi tant d’obstination ?

Parviendra-t-elle à le comprendre et à entrer de nouveau dans sa vie ?

❤❤❤❤❤

UNE SYMPHONIE ENTRE OMBRE ET LUMIÈRE !

Si vous connaissez Angel Arekin, vous savez DÉJÀ qu’elle excelle dans l’écriture de romances singulières et exceptionnelles… Mes mots me semblent tellement fades à mesure que je tape sur ce fichu clavier pour vous transmettre mon ressenti…

TES NOTES POURPRES est très certainement l’histoire la plus romantique que j’ai pu lire dernièrement. Romantique et tragique… Passionnée et exaltante… Une histoire qui a fait bouillir mon sang dans mes veines, qui m’a fait vivre une tachycardie permanente !

Vous savez que les mots quand ils sont bien maniés peuvent faire des merveilles ? Ils peuvent aussi tout ravager sur leur passage. Avez-vous déjà aimer une histoire à tel point que vous avez eu envie de la faire durer éternellement ? Souline et Evi se sont insinués en moi, mot après mot, ligne après ligne, page après page, jusqu’à la toute fin du livre où mon cœur a littéralement explosé en mille morceau ! Mon cœur a explosé de ce trop-plein d’amour, de ce trop-plein de sentiments durement contenu dans cet organe vital.

Angel Arekin nous offre une symphonie magistrale, entre ombre et lumière, vous allez vivre une expérience de lecture hors du commun. Une romance qui allie suspense et amour sans limite. C’est un euphémisme de dire que j’ai TOUT aimé ! Sans exception. Ce récit n’a AUCUN défaut ! Je suis objective, vous le savez, quand je décèle certaines failles, je ne manque jamais de les souligner. Ici, je ne peux que vous livrer la perfection de ce joyau livresque.

Pourquoi cette romance se démarque d’autres du même genre ?

Tous les aspects de cette romance sont uniques et originaux. Je ne peux pas être assez précises pour vous dire à quel point ce récit est une perfection. Je vais commencer par vous parler de la narration, j’ai adoré la construction du récit, j’ai du mal avec l’alternance de chapitres passé et présent, alors quand j’ai découvert qu’Angel Arekin avait opté pour des flash-back courts et percutants intégrés dans les chapitres au présent, j’était tellement heureuse. Le récit reste fluide, aucune coupure ni frustration car l’histoire se déroule sous nos yeux avec beaucoup d’intensité.

Le récit nous entraîne donc dans une histoire rythmée par la musique de Souline. Son violon fait des merveilles, nous insuffle tant d’émotions, comme un bon shoot d’adrénaline ! L’immersion est totale et immédiate dès le prologue. Le constat est sans appel, la lecture s’annonce indescriptible.

La plume d’Angel met en scène deux héros singuliers et captivants. Des personnages comme vous n’en avez jamais rencontré. Souline est la lumière, Evi est l’ombre. Ensemble, ils sont la tempête, l’orage qui gronde et secoue les montagnes près de Fersac, cette école obscure… Adolescents, Souline et Evi sont tombés amoureux… La vie les a séparés mais quinze ans plus tard, ils se retrouvent. Mais leur histoire n’est-elle pas maudite ? Marquée par tant de secrets honteux ? Souline et Evi trouveront-ils la force de s’aimer malgré leur passé ?

Souline et Evi sont tellement mais tellement magnifiques. Ensemble ou séparément ! Nos héros nous offrent de belles émotions, touchantes, déchirantes et même excitantes. Souline est solaire et troublante. Elle a toujours trouvé refuge dans la musique, son violon est une extension d’elle-même, un moyen de communication efficace pour ceux qui la côtoient. Souline m’a énormément touché, c’est une héroïne magnifique dans toute sa fragilité, elle est généreuse et aimante. Evi est sombre et torturé. Une fois de plus, l’autrice nous offre un mâle unique en son genre. Evi est indécent, habité par une haine qui coule dans ses veines, ce sentiment qui continue de faire battre son cœur meurtri. Evi est impressionnant, l’aura qui l’entoure percute. Evi est un héros que vous allez aimer, oh oui, vous allez sombrer pour lui et vous ressentirez ce manque dès que vous aurez tourné la dernière page du livre. Souline et Evi forment une entité mystérieuse. J’ai particulièrement aimé ce duo tumultueux. Leurs retrouvailles sont un véritable choc. Mélange d’une infinité d’émotions. Souline est déterminée, têtue et ingénieuse pour s’immiscer de nouveau dans la vie de celui qu’elle a toujours aimé. Evi est cruel, froid et blessant. Leurs joutes verbales vont résonner en vous, faire naître des sentiments qui vous conduiront au portes de l’enfer mais aussi vers une jouissance explosive.

Les personnages secondaire contribuent à l’excellence du récit. Nos héros s’opposent à la lie de la société, des bourreaux sans scrupules qui alimentent le scénario avec beaucoup d’intelligence.

Cette romance est un prisme avec tant de facettes. C’est une histoire romantique, pleine de secrets avec un suspense savamment dosé. L’aspect thriller est intelligent, diablement bien mené. Une histoire d’amour nichée au creux d’un impressionnant thriller psychologique d’une grande efficacité. Implacable, manipulateur et sournois, cet aspect du scénario scotchera plus d’un lecteur. Les connotations religieuses apportent une certaine tension qui est bienvenue pour rendre le récit encore plus troublant et Angel Arekin aime ce qui est dérangeant, révoltant et politiquement incorrect, et ça fonctionne !

La psychologie est au centre de l’intrigue, c’est tellement bien travaillé que l’on remet sans cesse nos émotions en question. L’esprit humain est tellement manipulable, et Angel Arekin est un peu le chef d’orchestre ici. Elle nous pousse au bord du précipice, attise le feu en nous pour mieux nous surprendre. J’ai été en transe une bonne partie de ma lecture, plus totalement connectée à ma propre réalité. J’ai été propulsée dans son univers, j’ai pris la place de Souline pour mieux vivre cette histoire, j’ai aimé chaque émotion, des émotions entremêlées de joie, de peine, de haine et de plaisir.

Le cheminement de l’histoire est orchestré avec beaucoup de minutie. La musique berce le lecteur, elle le secoue et lui arrache des hurlements et des larmes pour mieux lui insuffler du désir et de l’envie en l’amenant petit à petit à ressentir cet amour indescriptible. La playlist est indispensable pour jouir au mieux de cette histoire.

Angel Arekin signe là son meilleur roman à ce jour. Je sais, je dis ça à chaque roman, mais ici on a passé un stade supplémentaire. Je ne sais pas si je me remettrais un jour de cette lecture. Cette romance s’inscrira dans la catégorie des histoires d’amour les plus mythiques.

En lisant ce roman, je me suis sentie vivante. J’ai ressenti une certaine forme d’addiction, comme si les personnages arrivaient à nourrir mon âme, à faire battre mon cœur ! Ce roman est tellement beau que j’ai l’impression que je pourrais en parler encore et encore. Je me remémore des scènes d’une beauté sans pareil. L’autrice est toujours aussi sadique, elle arrive à titiller nos sens avec beaucoup de doigté, c’est très imagé n’est-pas. Cela faisait bien longtemps qu’une scène érotique ne m’avait fait autant réagir. Je trouve important de le souligner, car actuellement les successions de scènes de sexe sans âme dans les romances m’ennuient profondément. Grâce à Tes notes pourpres, je me suis rendue compte que les mots peuvent faire monter la tension, qu’ils sont capables de procurer un orgasme aussi intense. Une jouissance de l’esprit qui embrume. C’est un aspect qui plaira beaucoup aux lectrices. L’érotisme de ce roman se veut intime, la sensualité dégage une ambiance unique et grisante. La musique fait pulser le désir pour l’apaiser dans un romantisme complexe qui se décline entre ombre et lumière.

En bref, TES NOTES POURPRES est une romance indescriptible. Angel Arekin met une fois de plus son talent à l’épreuve, elle nous offre un récit singulier et addictif. Une symphonie livresque qui procure un plaisir infini et troublant. Cette histoire d’amour se joue dans un huis clos sensationnel, j’ai tout aimé. Des personnages à l’intrigue en passant par l’univers brillamment construit. L’autrice nous offre une montée en puissance grisante qui se termine en apothéose. Je n’aurai pu espérer meilleure fin que celle-ci. Ce roman n’est pas un coup de cœur, c’est bien trop banal pour décrire ce chef d’oeuvre. Je ne saurais mettre les mots qui seraient à même de rendre hommage à ce récit, alors je vais simplement vous dire que c’est le plus beau livre que j’ai lu depuis le début de l’année 2020.

Chaque nuit, nous faisions le mur de nos dortoirs pour nous retrouver ici. C’était risqué. Si nous étions surpris, il en serait fini de nous. Ils nous briseraient. Ils nous arracheraient l’un à l’autre. Notre seule façon de nous protéger était de leur cacher notre amour. Ils ne devaient pas s’en apercevoir. Nous nous aimions en secret. Passionnément. Un amour qui n’avait rien à voir avec nos quinze ans. Nous étions jeunes, mais déjà trop vieux. Nous étions abîmés mais pas détruits. Nous étions là l’un pour l’autre.

Je remercie les éditions Black Ink pour cette lecture.

PLAYLIST DU ROMAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *