Wild West #1 – Calamity Jane > Lamontagne & Gloris

PARU LE 24 JANVIER 2020 AUX EDITIONS DUPUIS

LIEN D’ACHAT – ICI

La conquête de l’ouest n’est pas l’oeuvre d’enfants de chœur.

Dans un monde de violence, sans foi ni lio, le premier tome de ce western retrace la destinée de Martha Cannary avant qu’elle ne devienne Calamity Jane.

Martha, 16 ans, est prête à sombrer dans la prostitution quand elle croise un chasseur de prime.

Celui-ci lui révèle le secret de l’ouest.

La liberté est à portée de tous. L’arme à feu abolit les inégalités physiques. Même une jouvencelle de 50 kg peut terrasser un colosse de 100 kg.

Suffit qu’elle en ait la volonté.

⭐⭐⭐⭐

UN PREMIER OPUS CAPTIVANT !

Dépaysement total avec ce premier opus de Wild West consacré à Calamity Jane. J’ai eu envie d’explorer un univers que je ne connais pour ainsi pas du tout. Je savais bien évidemment qui était Calamity Jane avant de débuter ma lecture mais je n’avais aucun élément en ce qui concerne son histoire.

Sans savoir si cette bande dessinée retranscrit avec véracité l’histoire de Martha Cannary, dit Calamity Jane, je me suis laissé séduire par la force brute des dessins et le scénario captivant.

Cette bande-dessinée s’adresse à un public de 15 ans+ ! Je souhaite tout de même insister sur ce détail car le contenu de l’histoire est assez cru et les illustrations très parlantes. Le sexe est explicite dans l’histoire, ce n’est donc pas un album à mettre entre toutes les mains.

On découvre le quotidien de Martha à travers des planches aux illustrations riches et détaillées. Le soin apporté aux dessins rend l’histoire captivante, je vous avoue que j’ai été troublée car j’allais vers l’inconnu en ouvrant la première page de cette bande dessinée.

Avant de devenir la célèbre Calamity Jane, Martha a vécu l’enfer, c’est peu dire même si à l’époque la destinée d’une femme était assez limitée. Martha est passée de servante à prostituée pour mieux réussir à s’affranchir et à obtenir sa liberté par sa seule force et volonté. Mais surtout grâce à sa rencontre avec un chasseur de prime à la réputation solide.

Cette bande dessinée est très bien réalisée, que ce soit au niveau des dessins qui s’ancrent à merveille dans cet univers masculin et violent, ou bien grâce au scénario qui nous offrent frissons et décadence. Cette lecture m’a littéralement changé de mes habitudes, et j’ai aimé me poser mille questions au sujet de notre Calamity Jane. Car en refermant l’album, une question subsiste… Est-ce réellement l’histoire de Calamity Jane ? Fiction ou réalité ?

En bref, une bande dessinée percutante qui met en scène une jeune femme à l’aube de devenir la redoutable Calamity Jane. Le charme brut des dessins nous entraînent dans un univers violent teinté d’érotisme et de soif de liberté. Un coup de maître pour le duo Lamontagne et Gloris d’avoir mis en lumière l’histoire de cette femme qui a su s’emparer de cette liberté tant espérée.

Je remercie les éditions Dupuis pour cette lecture.

GALERIE PHOTO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *