Vendredi Manga

Vendredi Manga #21 – Sengo #1 & #2

Un des deux RDVs mangas de la semaine où nous vous parlons… manga ?

 

Sengo #1 & #2

Editeur : Casterman

Livres : Tome 1Tome 2

Tome 1

1945, le Japon est vaincu. De retour au pays, deux soldats qui se sont connus sur le front, le bonvivant Kadomatsu et le désenchanté Toku, se retrouvent par hasard dans un Tokyo détruit et occupé par l’armée américaine. Entre débine et combines, marché noir et prostitution, la question quotidienne de la survie est si cruciale qu’elle éclipserait le désespoir chevillé à ces âmes vaincues. Malgré tout, au fil des nouvelles solidarités qui se nouent dans l’adversité, c’est bel et bien la vie qui regagne du terrain.

Tome 2

Ravi d’avoir renoué avec Kawashima, son ancien supérieur, Kadomatsu ne le quitte plus, convaincu que ces retrouvailles augurent d’une vie meilleure dans un Tokyo détruit et occupé. Mais Kawashima, lui, est hanté par ce qu’il a vécu pendant la guerre, et menace de sombrer à tout moment dans les ténèbres.
Retour en arrière, au cœur du bourbier d’un conflit qui touche à sa fin : dans une caserne quelque part sur le vaste continent chinois, le sergent-chef Kawashima, le « plus malin des benêts de la compagnie », se voit confier le commandement d’une embarrassante escouade composée presque exclusivement d’éléments problématiques.

Je suis on ne peut plus sortie de ma zone de confort avec ce manga (et sa suite vu que j’ai lu les deux premiers tomes à la suite). Non seulement je ne suis pas trop friande de tout ce qui se rapporte à la guerre, mais, si j’ai déjà pu lire des romans qui se passent durant ces périodes sombres, en manga, eh bien c’est la toute première fois. Cependant, je suis partie confiante en me disant que les éditions Casterman réussiraient à me donner envie d’aller au-delà du premier tome. C’était risqué, mais un risque qui me permettait de faire une découverte, il n’y avait pas à hésiter.

Eh bien, je suis contente d’avoir pris ce fameux risque, et je peux vous dire qu’en arrivant à la fin du premier tome, je me suis plongée immédiatement dans le suivant !

Nous nous retrouvons en 1945, après la défaite du Japon, autant vous dire que la guerre a fait des ravages, que ce soit sur le pays lui-même, ou sur les personnes. Comme le montre la couverture, ainsi que dévoilé par le résumé, nous sommes en compagnie de Kadomatsu et Tokutaro, deux soldats se retrouvant dans Tokyo, une ville qui n’est plus que l’ombre d’elle-même et qui tente de se reconstruire. Nos deux hommes se sont connus durant cette guerre, Kadomatsu c’est retrouvé sous les ordres de Tokutaro, mais pour le moment nous ne savons pas encore beaucoup de choses sur leur relation, bien qu’apparemment ils se connaissent assez bien. L’un et l’autre ont peut-être participé à la même guerre, mais ils en sont revenus de manière différente. Si l’un semble complètement abattu et l’ombre de lui-même, à l’image de Tokyo, l’autre est son opposé. Mais peut-on revenir indemne de la guerre après avoir vécu la pire des cruauté dont l’humain est capable ?

La vie continue, mais à quel prix ? On avance, un pas après l’autre, un jour après l’autre en espérant que les suivants se montreront plus cléments. Ce n’est même pas vivre, mais bien survivre qu’il faut faire. Travailler pour pouvoir manger, mais le travail n’est pas à tout les coins de rue. Brigands, Yakuzas, prostitution, vols, règlements de compte, misère, un tableau bien sombre, et pourtant, on ressent sous cette couche de noirceur, l’espoir d’un jour meilleur, encore faut-il y croire.

Ce premier tome nous plonge dans le quotidien des soldats revenus de la guerre dans un paysage en totale désolation dans lequel ils devront pourtant réussir à trouver leur place. Il faut s’aider, s’entraider, ne pas laisser l’autre sombrer afin qu’un jour la survie redevienne une vie décente pour ces personnes qui ont souffert. Il y a certes les soldats, mais également les personnes restées au pays, comme les femmes, les soeurs, les enfants, tout ce petit monde meurtri doit trouver le pansement qui les aidera à avancer.

Nous voici dans le vif du sujet cette fois. Si nous savions que Kadomatsu et Tokutaro c’étaient rencontré durant les combats, nous ne savions par contre pas de quelle manière cela c’était fait. Eh bien maintenant, nous le savons grâce à ce second tome.

Ici, nous sommes principalement dans la caserne où se trouvent nos deux hommes. Nous assistons à leur toute première rencontre lorsque Tokutaro a hérité de la prise de commande d’une équipe, et croyez-moi, cela ne s’annonçait pas forcément pour le mieux lorsque l’on voit les personnes qui se retrouvent sous ses ordres. Kadomatsu en fait partie, comme vous devez bien l’imaginer.

On peut dire que cela ne s’annonce pas facile, et pourtant, entre les deux hommes, cela se passe plutôt pas mal du tout, si l’on peut le dire de cette manière vu les circonstances. Cette suite, bien que différente dans le contexte, eh bien j’ai adoré la lire, mieux comprendre ce lien qui unit nos deux hommes, voir comment ce lien c’est tissé.

J’ai hâte de découvrir le troisième opus, nos deux comparses n’ont pas dis leurs derniers mots 🙂

Merci aux éditions Casterman.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

2 Comments

  1. Merci pour la découverte ! Ca me tente vraiment bien, même si le sujet a l’air très dur, mais abordé de telle manière qu’il ne nous laisse pas décrocher. 🙂

    1. Alouqua

      Oui voilà, le sujet n’est pas du tout le genre que j’aime, mais j’ai tenté le coup ici et franchement je ne le regrette pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *