Nos chemins de travers & Nos vagues à l’âme > Georgia Caldera

PARU AUX EDITIONS FRANCE LOISIRS

LIEN D’ACHAT – ICI

Entre Louis, jeune homme populaire et arrogant, et Emma, étudiante timide et complexée, un seul point commun : leur passion pour l’équitation. Mais quand un terrible accident fait voler en éclat la vie de Louis, Emma devient, malgré elle, sa seule alliée.

❤❤❤❤❤

AVIS SUR NOS CHEMINS DE TRAVERS

Ce roman est un véritablement conte de fée, tous les aspects de l’histoire de Louis et Emma m’ont fait converger dans ce sens. C’était le premier roman de Georgia Caldera que je lisais, et je peux sans mal affirmer que j’ai été ébahie par sa plume et son style.

Louis et Emma se sont toujours côtoyés, sans réellement se connaître, que cela soit au lycée, à la fac ou bien encore au centre équestre. Louis est un jeune homme populaire, à qui tout réussi, il excelle dans tous les domaines. Sa suffisance  et son arrogance nous montre une vilaine facette de sa personnalité.  Emma quant à elle, est celle qui souhaite passer inaperçue, elle se fond dans la masse avec sa gentillesse et son sens du dévouement. Emma est profondément gentille, et son altruiste est une des qualités premières chez elle. Alors qu’elle n’a jamais échangé aucun mot avec Louis, celui-ci l’humilie publiquement ce qui ne fait qu’accentuer son mal être.

Mais ne dit-on pas que la roue tourne ? Suite à un tragique accident d’équitation, Louis va comprendre ce que signifie la solitude et la souffrance physique mais aussi psychologique. Et si Emma était sa seule option de rédemption ? Emma sera-t-elle prête à l’aider ? Peut-elle mettre de côté la haine qu’elle ressent maintenant envers Louis ? 

La dynamique de l’histoire s’apparente clairement à un conte de fée des temps modernes, tous les éléments sont là pour que le lecteur s’émerveille à la lecture de cette romance si particulière. Car tout commence avec une relation basée sur de la haine que ce soit du côté d’Emma, comme du côté de Louis. Tout d’abord, nous avons une « véritable » héroïne, une fleur fragile qui mettra du temps à éclore. J’ai adoré le personnage d’Emma, c’est enfin une héroïne qui nous ressemble, exit la taille filiforme et les clichés s’apparentant à une bimbo sans saveur. Non, Emma a un caractère terriblement doux, peut-être trop vous me direz-vous, mais pas à mes yeux car il y a une réelle évolution de son personnage au fil des pages. Emma semble différente aux côtés de Louis, il fait ressortir en elle certaines capacités qu’elle n’arrive pas à développer avec les autres, ce lien invisible qui se tisse petit à petit. C’est très subtil, Georgia Caldera a pris son temps pour décortiquer des émotions complexes et contradictoires mises en valeur à merveille avec la naïveté et la candeur de son héroïne. Emma est une jeune femme très attachante, son manque de confiance en elle m’a touché et surtout l’impact que cela a sur son quotidien. Louis est un personnage troublant, car mon avis n’était pas tranché sur lui, je n’ai eu de cesse de revoir mon regard sur lui. Bien évidemment, le cheminement en ce qui le concerne est différent par rapport à celui d’Emma, bien qu’il y ait des similitudes dans leur évolution. Louis est un anti-héros parfait tellement on a envie de le détester au début du récit, la haine que l’on ressent pour lui est vive et percutante. Le dégoût m’a effleuré l’esprit je l’avoue car sa méchanceté est sans limite. Au fil des pages j’ai appris à l’aimer, à le découvrir au-delà de cette crasse de noirceur. Louis a tout pour lui, l’argent, la beauté, la notoriété jusqu’à ce jour fatidique qui va lui coûter la seule chose importante pour lui. La solitude et la souffrance vont être son lot quotidien. En terminant le roman, j’ai totalement revu mon jugement sur lui avec les éléments pertinents de l’histoire mais Georgia Caldera nous réserve des surprises pour la suite j’en suis sûre.

L’intrigue est très prenante, j’ai pensé à « La Belle et la Bête », en lisant ce roman. J’ai trouvé que cela collait plutôt bien à l’ambiance et à la symbolique de « Nos chemins de travers ». Je suis tombée amoureuse de ce récit et des personnages. Et je pense qu’en y regardant bien je pense être tombée amoureuse du style de l’auteure, ici la narration à la troisième personne ne m’a pas du tout dérangée. Les chapitres sont courts, nous avons les points de vue de Louis et Emma, ainsi que des passages très intimes où Louis couchent ses états d’âmes dans son journal intime. J’ai trouvé cela charmant et cela apporte vraiment un côté profond au récit, on entre dans le subconscient de Louis, il nous livre certaines pensées qu’il n’est pas forcément prêt à admettre. Ces passages sont mes préférés, même si j’ai tout aimé dans ce roman. 

La romance n’est pas déstabilisante, mais elle est différente de ce que l’on a l’habitude de lire, ce qui est un point extrêmement positif, car la relation de Louis et Emma s’installe insidieusement sans forcer nos personnages. La romance est bien menée, les émotions sont là, l’accélération des battements de cœur, les papillons dans le ventre, le trouble, les doutes et j’en passe… Les interactions entre nos héros sont vives et passionnées. La plume de Georgia Caldera se veut très piquante dans les dialogues et les joutes verbales qui rythment le récit avec intensité. Elles entraînent beaucoup d’émotions dans le récit. Si l’on peut aisément deviner certains aspects de l’histoire, il en est impossible pour d’autres, surtout en ce qui concerne les réactions de nos personnages qui n’ont eu de cesse  de maintenir mon intérêt au fil des pages.

Je souhaite dire à Georgia Caldera qu’elle m’a mis des étoiles plein les yeux avec « Nos chemins de travers ». J’ai été malmenée en ressentant des émotions contradictoires, j’ai adoré les personnages, que ce soit nos deux héros, mais aussi les personnages secondaires qui s’inscrivent à merveille dans le scénario de l’auteure, nous sommes dans un roman new adult, nos personnages ont au alentour de la vingtaine, et pourtant le récit est d’une grande maturité, les agissements de nos personnages ainsi que leurs caractères sont très bien exploités et développés. Je n’ai pas trouvé d’incohérences ni de manque de crédibilité tellement l’ensemble est fluide et passionnant. Au travers de cette histoire fictive, l’auteure traite des thèmes difficiles avec beaucoup de tact et de justesse. Sans forcément mettre des mots sur les sujets qu’elle aborde, son récit est tellement bien articulé que l’on en tire nos propres conclusions, mais le constat est là, elle nous fait passer des messages de tolérance, d’acceptation de soi, d’amitié et d’amour. Elle aborde le harcèlement sous toutes ses formes. Elle nous prouve que dans la vie tout n’est pas tout blanc ou tout noir…

En bref, « Nos chemins de travers » est un énorme coup de cœur !  J’ai été séduite par la dynamique et l’ambiance du récit, à la façon d’un conte de fée des temps modernes, Georgia Caldera met en scène des personnages que tout oppose et qui pourtant vont se retrouver pris dans le tumulte de leurs sentiments. A mes yeux c’est un sans faute, tout est là pour que ce moment de lecture soit magique et authentique.

AVIS SUR NOS VAGUES A L’ÂME

« Il est des remparts que seul la vérité peut détruire ».

Georgia Caldera m’avait laissée en grande détresse à la fin de [Nos chemins de travers]. Le final m’avait porté un coup au cœur…

Nous retrouvons Emma et Louis là où nous les avons laissé… On plonge dans l’inconnu, dans les méandres d’une souffrance sans fin. Tant du côté de Louis que du côté d’Emma. On retrouve des personnages brisés, c’est l’incompréhension totale du point de vue de Louis qui a vécu un merveilleux moment aux côtés d’Emma, aux côtés de celle qui le révèle à lui-même, mais que s’est-il passé ? Parfois, l’amour ne suffit pas, quand la confiance a été trahie, c’est difficile d’aller de l’avant. Louis et Emma ont parcouru tellement de chemin. Mais arriveront-ils a s’ouvrir l’un à l’autre ? S’affranchiront-ils de leur passé et de leur plus grands traumatismes ? 

Cette suite m’a totalement chamboulée, je ne m’attendais pas au quart de ce qui s’est passé à travers ces pages. La tonalité de [Nos vagues à l’âme] est assez sombre, l’ambiance fut parfois pesante, angoissante et malsaine mais Georgia Caldera a vraiment su jouer avec le destin de ses héros en laissant entrer la lumière dans leurs ténèbres. L’équilibre se fait progressivement. J’ai été surprise du retournement de situation général… Emma n’est définitivement plus la même jeune femme. Ce qu’elle a vécu avec Louis l’a transformée, mais était-ce réel ? N’a-t-elle pas rêvé ses moments complices passés aux côtés de Louis ? Celui-là même qui avait pris un malin plaisir à la rabaisser et à l’humilier ? Peut-on changer pour de bon ?

Emma est une héroïne qui a énormément évoluée, je dois dire que son attitude dans cette suite m’a vraiment perturbée, mais dans le bon sens du terme même si cela engendrait quelque chose de malsain entre elle et Louis. Je l’ai trouvée fascinante, Emma est vraiment une jeune femme blessée au plus profond de son être, son mal être est poignant, elle lutte tout au long de son histoire avec Louis pour comprendre l’ampleur de celle-ci. Georgia Caldera met en lumière les complexes de son héroïne et ce que cela engendre dans sa vie, la psychologie est vraiment très poussée pour que l’on comprenne les traumatismes d’Emma. Notre héroïne est une femme accessible, je me suis énormément identifiée à elle, pour son caractère mais aussi à cause de ses complexes qui vont bien au-delà d’un simple aspect superficiel. Non, Emma est mal dans sa peau, elle souffre et c’est invisible aux yeux des gens, et pourtant ce sont aussi à cause de la méchanceté d’autrui qu’elle en est arrivé à se détester autant. La notion de s’aimer soi-même est tellement bien représentée par l’auteure et elle met en corrélation les standards de beauté que l’on voit partout dans les magazines… Emma est un personnage très complet, je dois dire que je reste admirative de son évolution, ici je l’ai applaudis à plusieurs reprises et j’ai été touchée par l’ensemble de son histoire.

On retrouve notre Louis métamorphosé aussi. Cela m’a fait un choc… Je n’ai pas pu me résoudre à le détester sans avoir de preuve par rapport au cliffhanger de fin de [Nos chemins de travers]Louis est aussi très complexe et l’auteure nous livre son passé au fil des pages, mon dieu que j’ai eu du chagrin pour lui. Ce fut assez déstabilisant, car cela n’absout en rien ses fautes sur son comportement avec Emma et toutes les autres personnes qui ont subit son fiel. Mais Louis n’est pas un être méchant… On apprend énormément de choses à son sujet. J’ai une fois de plus été captivée par le fait qu’il tienne un journal intime, nous livrant ses plus sombres pensées. C’est un homme nouveau dans cette suite, et évidemment j’ai souffert avec lui. Ce fut difficile de se positionner entre lui et Emma, car ils avaient tous les deux une part de vérité entre leurs mains. Louis m’est apparu sous un nouveau jour, j’ai aimé cette transformation, cette façon de faire une véritable introspection sur lui-même. De son côté aussi, la psychologie est déterminante et rend le récit très dur par moment mais aussi tout à fait compréhensible.

[Nos vagues à l’âme] est un véritable voyage initiatique pour nos deux héros. Il faut dire qu’Emma et Louis ont de lourds bagages. Et que ce ne sont pas le genre de choses qui se règlent en un jour. Le chemin sera long vers la rédemption et l’auteure a tourné cela intelligemment pour captiver son lectorat. [Nos vagues à l’âme] est une suite mémorable. Parfois dure, très émouvante et ô combien addictive. Georgia Caldera a vraiment réussi à me surprendre. 

L’intrigue de ce second opus est un cheminement, on suit nos personnages dans leur dure réalité. L’amour est au centre de cette histoire, mais l’auteure nous démontre que parfois cela ne suffit pas à réparer certains dégâts. Elle décortique ce sentiment aussi puissant qu’il peut être destructeur. L’histoire d’Emma et Louis est très belle même avec ses fêlures car elle nous éblouit par son dénouement. Je vous avoue que j’ai eu peur, j’ai eu envie de pleurer, de hurler ! J’en voulais à Louis mais aussi à Emma d’être devenue si dure et si changeante. J’en voulais à certains personnages que j’avais envie de voir disparaître, d’ailleurs ces derniers temps j’ai souvent envie de cacher des corps haha, tellement certains protagonistes sont toxiques. Les émotions que j’ai ressenti avec ce roman ont été multiples, j’avoue que je suis passé par tous les stades, me sentant très souvent au bord du précipice.

J’ai aimé le message sous-jacent de cette suite. Georgia Caldera pointe du doigts des faits réels qui ne devraient plus avoir autant de pouvoir sur nos personnes. Comme les standards de beauté, la course à la maigreur et les stéréotypes que l’on retrouve encore beaucoup trop dans les magazines beauté ^^ Je fais partie de ces femmes qui ont dû mal à accepter leur corps car il ne ressemble pas du tout à ce que l’on nous vend dans les médias, j’avoue qu’à une certaine période j’en ai souffert et c’est tellement imagé dans le roman avec le personnage d’Emma, et le cheminement de son héroïne est libérateur, porteur d’un message de bien être. Louis parvient vraiment à insuffler de la confiance en Emma, rien qu’avec sa bienveillance et son amour. Mais l’auteure nous démontre aussi qu’il ne tient qu’à nous de faire la démarche pour s’accepter tels que nous sommes, que nous n’avons besoin de personne pour apprendre à nous aimer.

La romance évolue de manière très originale. L’auteure n’hésite pas à maltraiter ses personnages, mais elle reste dans le domaine du possible en nous livrant une fiction réalité des plus addictive. Avec son écriture toujours aussi charmante et passionnée. Les chapitres s’enchaînent du point de vue des deux personnages, on plonge un long moment dans le subconscient de Louis, j’ai aimé sondé son esprit et l’accompagner dans sa rédemption. La narration à la troisième personnage nous donne une dimension plus large de leur histoire, en tant que spectateur on se sent parfois impuissant, mais les rebondissements nous permettent de combler notre sentiment de frustration.

En bref, [Nos vagues à l’âme] fut un véritable torrent émotionnel. Je ne m’attendais pas du tout à ce contenu et j’ai été chamboulée du début à la fin, m’accrochant un peu plus aux branches d’un arbre en perdition… L’histoire d’Emma et Louis est tumultueuse, elle a pris un tour que je n’aurais jamais vu venir. L’aspect psychologique de leur relation est très poussée ainsi que l’approfondissement des personnages. Georgia Caldera a un style unique qui véhicule des messages importants à notre époque, pour s’affranchir de certains diktats qui nous rendent la vie impossible. Dans ce roman, on parle de seconde chance, d’amour et d’amitié mais aussi d’acceptation de soi et de confiance. C’est un roman new adult exceptionnel à découvrir sans plus attendre.

Elle s’était affranchie de ses chaînes.

Elle avait combattu et avait vaincu l’atroce anxiété qui l’emprisonnait en elle-même.

A sa grande surprise, elle se révélait finalement capable de danser comme n’importe quelle autre jeune femme ici présente. Cela avait été d’une telle simplicité qu’elle n’en revenait pas, il avait suffi qu’elle le décide.

Mais l’effet ne durerait peut-être pas… Peut-être que cette aisance se dissiperait avec l’ivresse et qu’après ça elle redeviendrait celle qu’elle avait toujours été.

Plusieurs étudiantes avaient remarqué la présence de Louis au bord de la piste et gesticulaient près de lui de plus en plus sensuellement, tentant de manière flagrante de le détourner d’Emma.

Mais Louis ne cessait de l’observer, elle et personne d’autre, résolument immobile. Et Emma prit la peine mesure du pouvoir qu’elle exerçait sur lui.

Cela paraissait irréel…

Il semblait se repaître de son image, captif de ses gestes.

Et elle dansait pour lui, elle s’en rendait compte, à présent. Pour qu’il l’admire, ainsi qu’il le faisait. Cette connexion qui s’imposait entre eux donnait à Emma la très curieuse sensation d’exister. D’exister tellement fort…

Cet intense regard bleuté fermement rivé à elle était si vivifiant.

Enivrant.

Exaltant.

Je remercie les éditions France Loisirs pour ce service presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *