Fantastique/Fantasy, Sagas

L’Anti-Magicien #3 – L’Ensorceleuse » Sébastien de Castell

Editeur : Gallimard Jeunesse

Livre : ICI

En Gitabrie, l’invention d’un petit oiseau mécanique a attiré les espions de tous les territoires. Chacun est prêt à tuer pour mettre la main sur ce prodige animé par une magie puissante et dangereuse. Et c’est justement là que se dirigent Kelen, Rakis et Furia, les vagabonds les plus recherchés du continent.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Décidémment, ce troisième opus continue de me confirmer que j’aime énormément cette saga ! Ce serait plutôt l’inverse qui serait des plus étonnants, je trouve que tout est présent ici pour passer un excellent moment, pour se sentir totalement enfermé dans une bulle lorsque nous parcourons les pages. Et le super bonus, c’est quand même que les couvertures sont superbes, je suis totalement fan, cela ne se voit pas avec la couverture numérique, mais chacune des couvertures est brillante et en léger relief sur certains éléments, bref, elles sont superbes !

J’ai trouvé ce troisième tome un peu plus sombre que les précédents, mais peut-être est-ce juste une impression de ma part. Néanmoins, tout ce que j’avais aimé précédemment, est toujours bien présent ici, que ce soit le suspens, l’action, l’humour, les rebondissements,… Je confirme également que je ne serais pas surprise de finir par avoir un gros coup de coeur pour au moins un tome de cette saga qui se dit être une saga jeunesse, mais dans laquelle j’adore me plonger magré que je ne fais plus partie de cette catégorie de lecteurs depuis … bien longtemps…

Cette fois encore, j’ai adoré explorer le monde selon Sébastien de Castell, un monde varié et finalement proche du nôtre de par sa diversité. Je ne peux m’empêcher de faire un parallèle entre cette saga et ce qu’elle nous apporte, et notre réalité. Tout comme dans cette saga, notre monde est peuplé de différences, de peuples qui ont tous quelque chose à apporter.

L’auteur ne laisse absolument rien au hasard, chaque chose est expliquée en temps et en heure. Chaque comportement n’est pas présent pour rien ou pour faire joli, non, cela aussi nous est expliqué le moment venu. Si à un moment nous ne comprenons pas réellement, eh bien il suffit de faire preuve de patience car l’explication viendra un peu plus tard. Je suis d’accord que sur le moment, c’est assez frustrant de ne pas connaître la raison, mais lorsque celle-ci nous est révélée, c’est là que l’on se dit que finalement tout est logique. Il suffit de savoir ronger son frein et de patienter un peu, tout vient à point à qui sait attendre. Mais c’est cela aussi qui rend chaque découverte totalement addictive, on veut absolument continuer de tourner les pages pour avoir cette explication que nous attendons. Mais lorsque celle-ci arrive, il y a autre chose qui nous turlupine, du coup impossible de lâcher notre livre.

Cette saga, je ne la recommande pas que pour les jeunes, mais aux adultes également, car sous ses airs de saga jeunesse, croyez-moi que celle-ci renferme énormément de choses.

Son expression se fit sinistre comme son regard cherchait le mien.

– A l’instant où ma fille mourra, la Gitabrie entrera en guerre.

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse.

Retrouvez mes avis précédents
#1 L’anti-magicien
#2 L’Ombre au noir

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *