#trahie » Louison Nielman

Editeur : Scrinéo

Livre : ICI

À 14 ans, Apolline ne pensait pas qu’Aurian pourrait la remarquer, et pourtant… Depuis cette fameuse soirée, son cœur danse dans les bras de ce lycéen dont elle est folle amoureuse.
Mais quand Aurian va trop loin, l’amour vole en éclat.
Trahie, l’adolescente vit une véritable descente aux enfers, ne sachant plus vers qui se tourner…
Comment se reconstruire quand les autres sont capables du pire ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Un roman engagé de la part des éditions Scrinéo, un roman à mettre entre les mains du plus grand nombre de jeunes afin qu’il prennent conscience de tout ce que peut impliquer le harcèlement.

Personnellement, dans ce genre de livre avec un thème fort, je trouve que l’emploi de la première personne donne beaucoup plus d’impact. Ici, c’est la troisième personne qui est utilisée, cela place de la distance entre le lecteur et les personnages. C’est mon point de vue en tant qu’adulte, par contre, mon fils aime quand c’est justement à la troisième personne, il aime se sentir extérieur au récit tout en ayant l’impression de ne pas en être tellement éloigné.

Dans le cas de ce livre qui est pour un public plus jeunes, je pense que l’emploi de la troisième personne est une bonne chose. D’un côté cela permet au jeune lecteur de ne pas se sentir lui-même dans la peau d’Apolline, la victime, mais de malgré tout assister au conséquences que peut engendrer les réseaux sociaux. Cela pourrait leur faire réellement conscience qu’une plaisanterie peut très vite mal tourner. Car c’est bien de cela qu’il s’agit au départ, des potes en soirée, un peu trop d’alcool, une photo malheureusement un peu trop dénudée dans un téléphone, l’envie de rigoler en postant cette photo sur les réseaux.

Qui est fautif ? Apolline de ne pas avoir éffacer la photo dans le portable de son petit-ami ? Aurian d’avoir osé prendre ce cliché tellement intime alors qu’elle n’a que 14 ans ? Apolline d’avoir menti à ses parents pour passer la soirée et la nuit avec Aurian ? Les potes d’avoir voulu plaisanter ? Aurian d’avoir gardé cette photo ? L’alcool ?

Finalement, peu importe le coupable, le résultat est que le mal est fait, à cet âge ce sont des choses qui marquent, qui peuvent détruire, qui peuvent avoir une fin dramatique. Le harcèlement a toujours existé, mais à l’heure d’internet et des réseaux sociaux, tout va tellement vite et devient viral à une vitesse fulgurante, que les conséquences peuvent être réellement dramatiques.

Un roman qui pourrait faire prendre conscience de pas mal de choses !

Si elle n’était pas allée à cette soirée, si elle n’avait pas dormi là-bas… Avec tout ces si en boucle, elle rumine. Si elle pouvait tout effacer… Comment surmonter cela ? Retrouver sa dignité ?

Merci à Anissat et aux éditions Scrinéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *