Les belles apparences > Vi Keeland

PARU LE 9 JANVIER 2020 AUX EDITIONS HUGO NEW ROMANCE

LIEN D’ACHAT – ICI

Rachel Martin est une jeune femme pétillante qui cherche à cacher sa vulnérabilité derrière son humour. Dans le cadre de sa thèse en art-thérapie, elle s’apprête à devenir l’assistante d’un professeur de musique à l’université : Caine West… qui a la réputation d’être froid et antipathique.

Lorsque Rachel arrive à la fac, elle découvre avec embarras que Caine n’est autre que l’homme si séduisant qu’elle a insulté la veille dans le bar où elle travaille… l’ayant pris pour quelqu’un d’autre.

Bouleversée par cette rencontre, Rachel enquête sur Caine, et découvre que derrière les apparences d’un professeur de musique bien sous tous rapports, se cache un homme sombre qui dissimule un passé douloureux.

Pourquoi Caine a laissé tomber sa carrière de rock star pour devenir un respectable professeur de musique ? Que s’est-il passé dans la vie de Rachel pour qu’elle envisage la musique comme thérapie ?

⭐⭐⭐⭐

VI KEELAND… L’ASSURANCE D’UN BON MOMENT DE LECTURE ! 

Je suis une fan inconditionnelle de l’autrice, et lorsqu’elle sort un roman en France je n’hésite jamais à le découvrir ! Ici avec [Les belles apparences], Vi Keeland nous offre encore une fois un très bon moment de lecture.

Cette nouvelle romance allie tout ce que j’aime, l’humour, de la sexytude et des sujets sensibles qui sont abordés dans l’intrigue. Ici, je vous avoue que si j’ai passé un bon moment, j’en attendais un peu plus en ce qui concerne la trame de fond et le côté thérapie musicale.

Vi Keeland est la reine de la romance et des rencontres atypiques entre ses héros. Ici Rachel et Caine ne dérogent pas à la règle… Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne sont pas partis sur de bonnes bases. Mais qu’à cela ne tienne, ils vont réussir mieux que personne à repartir du bon pied… Et quel pied !

[Les belles apparences] est un roman éfficace, moderne avec un côté très touchant qui est malgré tout mis de côté pour privilégier un côté sexy et humoristique. J’aurais aimé un équilibre plus prononcé car jusqu’à la toute fin, la légèreté et le sexe l’emportent sur des émotions plus profondes. Alors attention, je chipote toujours un peu, je suis exigeante et je vous transmets au mieux mon ressenti et ce petit manque d’approfondissement dans les émotions.

L’intrigue est finalement sans surprise et cela aussi contribue au fait que ce roman reste un peu léger pour les thèmes abordés. Malgré cela, j’ai été touchée par l’histoire de Rachel et Caine car la plume de Vi Keeland est toujours de bonne qualité. J’ai été séduite par l’alchimie entre nos héros, par cette attirance et ce petit côté interdit qui n’est finalement pas exploité. J’ai par contre totalement fondue pour le côté « destinée » de l’histoire qui est vraiment bien introduit, c’est le petit plus qui rend cette histoire unique et très romantique.

En terminant le roman, mon avis est scindé en deux. C’est assez simple à évaluer car j’ai vraiment aimé l’histoire, je l’ai dévorée… et pourtant j’ai cette sensation de trop peu, comme si l’ensemble n’était pas abouti ou du moins pas totalement. Que ce soit en ce qui concerne le passé de Rachel ou celui de Caine, on reste en surface et même les chapitres dans le passé n’ont pas su faire naître autant d’émotions que je l’aurais cru.

En bref, Vi Keeland nous offre une romance sensuelle et addictive mais qui à mes yeux manque tout de même de profondeur. J’aurais aussi aimé que la musique joue un rôle plus important dans le cheminement de l’histoire. Tout comme la relation prof/élève qui n’est pas exploité à son maximum. Vi Keeland saura toujours me faire passer un bon moment car j’adhère totalement à son style qui mêle humour et sexytude mais il m’a manqué un équilibre entre l’aspect dramatique de l’histoire et le côté léger de celle-ci. C’est tout de même une romance que je recommande à toutes les fans de l’autrice et à celles et ceux qui aiment les belles histoires d’amour qui suivent le chemin de la destinée.

La musique me submerge.

Je ne vois rien.

Mais je ressens tout. Les sensations sont spectaculaires.

Je n’ai jamais rien connu d’aussi décadent, érotique, et merveilleux. Une multitude d’émotions m’accablent et j’ai les larmes aux yeux lorsque le final du morceau retentit et que Caine s’enfouit entièrement en moi.

Je remercie les éditions Hugo & Cie pour cette lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *