À vol de souvenirs » Erika Boyer

Éditeur : Autoédition

Livre : ICI

Il y a des mots qui ne peuvent être dits
Autrement qu’en poésie
Je ne me voyais pas conter ma vie
D’une autre façon que celle-ci

💙💙💙💙💙💙

2020 DÉBUTE AVEC DES ÉMOTIONS SANS PAREIL…

Qu’on se le dise, je ne lis jamais de poésie. Pourtant, je sais que j’ai la sensibilité pour… Mais voilà, je ne me suis pour ainsi dire jamais intéressée aux poèmes.

Quand Erika a lancé son projet pour publier son recueil de poésie, cela a été une révélation, je ne pouvais pas passer à côté d’un éventuel coup de cœur ! Et c’est un coup de coeur, une lecture douce/amère qui émeut et touche l’âme.

Comment transmettre son ressenti sur un tel ouvrage ? Il faut savoir qu’Erika se met à nu, elle s’ouvre à ses lecteurs à travers des poèmes qui m’ont bouleversée, qui ont trouvé un certain écho en moi pour le message qu’ils transmettent.

Je n’avais pas spécialement prévu de parler de ce que cette lecture m’a apporté car je voulais vraiment resté centrée sur le recueil en lui-même. Sur la prise de risque de l’autrice et le besoin fondamental qu’elle a eu de nous offrir ces poèmes. Mais je suis obligée de constater qu’une fois de plus, Erika a su faire vibrer ma corde sensible, mais au-delà de toutes ces émotions, ce recueil me permet d’avoir un regard neuf sur mon monde. Sur ma vie et le chemin qu’il me reste à parcourir pour « m’aimer ».

Erika Boyer est une autrice chère à mon cœur, au-delà du talent d’écriture, elle a cette faculté de me guider, de me faire ouvrir les yeux en m’accompagnant inconsciemment. J’avance, petit à petit. A travers ses écrits, l’autrice nous transmet sa bienveillance, des ondes positives qui passent pourtant par des épreuves douloureuses dont peu de gens se remettent. Ce recueil est intime et très personnel, et pourtant je n’ai eu de cesse de penser à tout le bien qu’il fera aux lecteurs qui le liront.

Le recueil est un livre objet magnifique. J’ai pris plaisir à le lire, à l’admirer, l’avoir entre les mains avait quelque chose de mirifique. Comme si l’ensemble s’animait à mesure que j’avançais dans la lecture. Les émotions m’ont bouleversé, j’ai trouvé les mots d’une justesse implacable.

Les mots sont le reflet de l’âme de l’autrice, du cheminement de sa vie. J’ai été très sensible à la mise en page qui met en valeur les poèmes. C’est vraiment une ambiance très intime, des illustrations qui invitent les lecteurs à s’imprégner des messages que les poèmes transmettent.

En tournant la dernière page, je me suis sentie différente, comme si je me sentais plus proche d’Erika. Avoir pu toucher du bout des doigts certaines phases de sa vie. Ce recueil de poème a eu un impact particulier, moi qui suis si sensible et peu sûre de moi. C’est un ouvrage que je relirais avec plaisir à chaque fois qu’un doute s’immiscera dans ma vie.

En bref, un recueil de poèmes magnifiquement illustré. Des mots qui s’animent pages après pages. Un moment de lecture au goût particulier qui hante et qui a touché mon âme. Erika Boyer est une autrice qui sait m’émouvoir et qui arrive à me guider dans ma vie de femme. Ce recueil m’a vraiment séduite et ce pour toutes les raisons citées dans mon avis.

Un jour on tente la vie

Qui sait ça pourrait marcher

❤️❤️❤️❤️❤️

Comme je le dis à chaque fois, je ne lis pas assez de poésie, même si c’est un genre que j’aime beaucoup.

Il y a toujours une dimension différente selon l’auteur des poèmes, certains sont inspirés par la nature, d’autres par des personnes qu’ils croisent dans la rue. Avec A vol de souvenirs, c’est encore autre chose, c’est beaucoup plus personnel, c’est tout simplement l’auteure qui se met à nu pour nous livrer une partie de sa vie sous forme de poèmes.

C’est intense, c’est fort, c’est à fleur de peau que j’en découvrais certains, c’est les larmes au bord des yeux que j’en terminais d’autres, c’est avec émotion que je poursuivais ma lecture, ne sachant pas vraiment dans quel état je serais en tournant la dernière page.

Mais le pire, c’est que c’est avec ce recueil que je découvre enfin la plume de Erika Boyer, alors maintenant, comment je fais pour ne pas vouloir immédiatement me lancer dans ses autres livres ? Comment je fais pour ne pas augmenter ma PAL qui fait déjà des kilomètres de long, sans parler de ma whishlist ! La réponse est simple, il n’y a qu’une seule solution, ne pas regarder la PAL ni la WL et foncer, tout simplement parce que je n’ai pas envie de résister !

Je souligne également que ce livre, sans prendre en compte la partie écrite, est juste sublime, c’est un véritable bijoux. Tant par ses illustrations que sa mise en page, tant par les couleurs que par les émotions qui transpirent des illustrations. Mais déjà avec la dédicace de début, avant même de découvrir le tout premier poème, je savais que ce serait intense de les lire.

Mais vous savez que si une certaine Marlène ne m’avait pas fait la surprise de me le faire envoyer, je serais certainement passée à côté ! Non, mais vous imaginez un peu ! Lors de la campagne Ulule, elle est tellement folle, qu’elle a contribué en double, tout cela parce qu’elle voulait que je découvre ce recueil ! Tout cela sans rien me dire, bien entendu ! Une véritable diabolique, mais elle et moi, on a tellement plus que cette amitié virtuelle !

Un recueil magnifique que je vous recommande sans hésiter, et qui ne trouve sa place que dans mes coups de coeur, mon premier de 2020 !

GALERIE PHOTO

6 commentaires sur « À vol de souvenirs » Erika Boyer »

  1. Waouh les filles, cette double chronique est tellement… j’en reste sans voix, sans mots… Vos avis me touchent énormément et savoir que j’ai réussi à vous faire passer mes émotions, ma « petite histoire », c’est vraiment ce qui me rend heureuse. Si je vous ai touchées avec ce livre, sachez que vous me touchez tout autant avec vos superbes retours. Mille mercis ♡

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *