#PLIB2020 – Félines » Stéphane Servant

Editeur : Rouergue

Livre : Amazon

#ISBN9782812618291

Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d’ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c’est quand les premiers cas sont apparus, personne n’était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d’un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de… dont les sens étaient plus… et les capacités… Inimaginable… Cela n’a pas plu à tout le monde. Oh non ! C’est alors qu’elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher !

 

⭐⭐⭐⭐

Si j’ai lu ce livre dans le cadre du PLIB 2020, il faisait déjà partie de ma whishlist depuis un moment. Depuis septembre en fait, lorsque j’ai commencé à le voir un peu partout et que son résumé m’a tenté.  Et puis cette couverture, il faut bien dire qu’elle attire l’oeil dès que nous la croisons !

Ce que j’ai principalement aimé lors de ma lecture, c’est que sous ce récit, l’auteur nous pousse à nos poser pas mal de questions sur la vie et la différence. Certes, c’est une fiction, mais regardez bien et vous verrez que la fiction n’est qu’un prétexte pour faire passer un message aux lecteurs. En tout cas, c’est ma manière de voir et ressentir ce roman.

Les mots de l’auteurs nous donne un récit des plus prenant, il recèle une telle puissance et un impact indéniable, que dès la fin j’en ai parlé chez moi. Mon fils m’a dit qu’il lui fallait ce livre à tout prix, je ne peux refuser une telle demande, nous sommes bien d’accord ?

C’est le genre de livre sur lequel il y aurait énormément à dire, et pourtant, il fait également partie de ceux que je préfère vous laissez découvrir par vous-même, que vous puissiez être entièrement pris dès les premières pages comme ce fut mon cas. Vous allez vous posez pas mal de questions, vous allez vous attacher et vouloir hurler à l’injustice, pourtant, n’oubliez pas que vous êtes dans une fiction. Une fiction qui sonne très réel pourtant. Une fiction très féminine et qui pourtant devrait être lue par tout ceux qui peuvent lire, qui de plus a été écrite par un homme. Qui a dit qu’un homme ne peut pas retranscrire les émotions féminines ?

C’est ma première expérience de la plume de Stéphane Servant, mais je peux vous dire que ce n’est pas la dernière !

Je vais vous raconter mon histoire parce que nous nous sommes tues depuis trop longtemps. Bien trop longtemps.
Je ne parlerai pas pour vous.
Je parle pour nous toutes.
Et quand vous serez prêt, je commencerai.
Vous êtes prêt ?

Lu dans le cadre du PLIB 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *