Hybrides #8 – Obsidienne » Laurann Dohner

Editeur : Milady

Livre : ICI

Ils ont été créés. Emprisonnés. Mais jamais brisés.

Le docteur Allison Baker ne pense qu’à une chose : tirer ce beau mâle Hybride du coma. Elle a presque tout essayé, il ne lui reste plus qu’une carte à jouer. Au risque de sa vie, Alli a recours au contact physique… et à son parfum de femme. Il lui suffit de le kidnapper puis de se glisser dans son lit. 880 ouvre les yeux sur un monde nouveau avec une femme qui dort à ses côtés. En découvrant qu’elle est humaine, il se met à la haïr, et comme on lui a tout volé, il décide que ce n’est que justice s’il la garde. Mais très vite, il ne peut plus se passer d’elle. 880 s’est choisi un nom – Obsidienne – synonyme de noirceur et de danger. Il se tient prêt à tuer tous ceux qui voudraient lui prendre son Alli. Que le monde entier soit prévenu !

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Voilà un tome de la saga Hybrides que j’aurais aimé plus long, j’ai trouvé que certaines choses (comme la fin par exemple) allaient beaucoup trop vite. Ce qui ne m’a pourtant pas empêché de l’apprécié, comme vous le constatez en regardant ma note de 5 étoiles.

Cet opus consacré à Obsidienne, est un tome ou l’auteure c’est plus concentrée sur son histoire avec Alli, sa sortie de coma, que sur le fil rouge de la saga, à savoir l’intégration des hybrides dans la société. Alors que c’est ce que j’appréciais jusqu’à maintenant avec cette saga, que le fil rouge reste bien présent, j’ai trouvé qu’un peu de ralentissement de ce côté n’était pas trop gênant, après tout, il y a une suite, donc tout va bien et ce n’est pas non plus la fin du monde si dans un tome c’est un peu moins présent.

Malgré tout, ce tome diffère un peu dans sa construction. Obsidienne, qui au départ n’est pas encore Obsidienne mais 880 ne sait rien de la vie en liberté étant donné qu’il est dans le coma. Il va donc devoir s’y faire différemment des autres qui ont eu du temps pour s’acclimater.

Ce qui ne change pas, c’est que les hybrides ont le sang chaud, et qu’ils nous offrent des moments intenses lorsque vient le moment des scènes érotiques. Croyez-moi sur parole, c’est chaud de chez chaud ! La canicule en plein hiver !

Une saga que j’aime énormément, espérons que cela continue sur cette lançée, mais je ne doutes pas 🙂

Obsidienne se mit lentement à genoux près du lit.

– Je tuerai quiconque essaie de t’enfermer ou de t’arracher à moi.

Il ne plaisantait pas.

Merci aux éditions Milady pour leur confiance.

Retrouvez mes avis sur les tomes précédents :
#1 Rage
#2 Slade
#3 Vaillant
#4 Justice
#5 Brute
#6 Colère
#7 Tigre

Un commentaire sur « Hybrides #8 – Obsidienne » Laurann Dohner »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *