Meilleurs vœux et va au diable > Emilie Parizot

PARU LE 14 NOVEMBRE 2019 AUX EDITIONS FYCTIA

LIEN D’ACHAT – ICI

Coline file le parfait amour avec… Chez Marcelle, la petite boutique de décoration florissante qu’elle a créée il y a quatre ans et qui, depuis, occupe tout son temps. Chez elle, chaque objet est choisi avec tendresse. Du coup, les hommes sont loin d’être sa priorité. De toute façon elle n’a connu que quelques histoires beaucoup trop courtes pour satisfaire son âme romantique.

Pourtant, elle est presque séduite lorsqu’un client particulièrement à son goût lui fait les yeux doux… et très déçue en découvrant que ce vil charmeur n’est autre que le propriétaire du nouveau magasin de décoration qui vient d’ouvrir juste en face du sien. Et dire qu’elle se voyait déjà à son bras, alors qu’il étudiait simplement la concurrence ! Elle aurait, à la limite, pu lui pardonner de lui avoir donné de faux espoirs, mais elle ne risque pas d’oublier la menace qu’il fait peser sur sa petite entreprise adorée.

Coline ne compte pas se laisser faire… que le meilleur gagne !

⭐⭐⭐⭐

Emilie Parizot nous offre une romance de Noël moderne avec une héroïne indépendante et un héros aux prises avec les démons de son passé.

J’ai trouvé l’ambiance agréable, pleine d’humour et de bons sentiments. Les personnages ont ce petit quelque chose de passionné, Coline aime sa petite boutique de décoration comme si c’était un membre de sa famille, elle la bichonne et voit d’un très mauvais œil l’arrivée d’un concurrent direct juste en face de son commerce. Adam, le propriétaire du magasin en question, est beau à tomber mais c’est l’ennemi public numéro de Coline. Ce sera le début d’un petite guerre teintée de charme et de séduction. Nos deux héros sauront-ils trouver un terrain d’entente ? Enterreront-ils la hache de guerre avant Noël ?

Emilie Parizot a su me tenir en haleine du début à la fin, ses personnages sont intéressants et plein de nuances. Ils ont des personnalités complexes que l’on découvre durant toute l’histoire.

J’ai aimé l’humour qui est omniprésent, il se décline sous toutes les formes, et cela nous vaut de bons fous rires. Le récit n’est pas dénué d’une trame sérieuse qui aborde des thématiques intenses. Je dois dire que je n’avais absolument rien deviné, je me suis laissé porter par les personnages et leurs petits coups bas.

Le récit est divisé en plusieurs parties qui nous permettent de nous orienter dans le cheminement de l’histoire, j’ai trouvé ça hyper sympa d’essayer de deviner ce que nos héros allaient vivre. Dans cette histoire, il n’est pas question que d’amour, l’amitié est un noyau dur de cette romance de Noël, et c’est fabuleux car cela rentre à merveille dans l’ambiance de Noël.

J’ai trouvé cette lecture addictive, je n’ai pas forcément adhéré à tous les choix des personnages, j’ai été perturbée par quelques rebondissements qui n’auront pas su amoindrir mon plaisir. Je me suis tous simplement interrogé sur les motivations des personnages, sur leur façon d’appréhender tel ou tel obstacle.

En bref, une romance de Noël moderne qui allie humour et émotions intenses. Laissez-vous tenter par une comédie romantique dans l’air du temps avec des personnages hauts en couleur qui sauront attendrir votre petit cœur !

– Et si on repartait à zéro ? Donc je suis le… sale type d’en face, j’ai trente et un ans et je ne suis pas aussi méchant que j’en ai l’air. D’ailleurs… il paraît que j’ai beaucoup d’humour. Et je voue une passion à l’art sous toutes ses formes.

Sa présentation est affreusement cliché mais il la fait avec un aplomb tel que je dois me concentrer sur un mauvais pli du tissu pour réprimer un sourire. Voyant que je continue mon pliage en silence, il revient à la charge.– Alors… Coline, à qui ai-je affaire ?

Je remercie les éditions Fyctia pour ce service presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *