Elites #1 – Popul(i)ar » F.V. Estyer

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Jude et Zane viennent de deux mondes différents. Le premier, issu de la jeunesse dorée de Manhattan, a déjà un avenir tout tracé. Le second, étudiant désargenté, rêve de profiter de ce que cette élite a à lui offrir. À l’abri des regards, ils entament une relation. Brutale, passionnelle, malsaine. Mais à ce jeu de dupes, il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur. À moins qu’ils n’en sortent tous les deux perdants.

⭐⭐⭐⭐⭐

Ce premier tome de Elites, si je n’avais pas le tome 2 à lire directement après, je le verrais comme une véritable torture ! Oui oui, une torture ! Je me suis sentie tiraillée dans tout les sens possibles, je les ai aimé, je les ai détesté aussi par moments, j’ai eu quelques sueurs froides, j’ai eu l’estomac qui n’en menait pas large, et j’ai maudit l’auteure à de nombreuses reprises ! Sans oublier que j’ai eu hyper chaud par moments. Tout cela en moins de 400 pages !

N’espérez surtout pas découvrir la fin, n’espérez pas réussir à lire entre les lignes afin de voir où l’auteure veut vous emmener, parce que elle a su me duper avec un rebondissement que je n’attendais pas et que je n’ai pas vu venir. Là est tout l’intérêt d’avoir la suite durectement à portée de main aussi, je suis un peu moins torturée psychiquement de savoir que dès la dernère page tournée, je peux poursuivre dans la foulée.

Vous avez envie de faire un tour dans un célèbre parc d’attractions pour que votre coeur fasse des sauts périlleux sur le grand huit ? Pas besoin, d’aller si loin ! Vous vous installez confortablement avec Popul(i)ar, et croyez-moi que l’effet sera le même, sauf que cela vous reviendra énormément moins cher et que vous serez bien au chaud chez vous !

Que ce soit Zane ou Jude, vous les aimerez pour des raisons totalement différentes, vous les détesterez parfois, mais vous reviendrez toujours au point de départ qui est de les aimer. Pour faire bref, c’est un premier tome que j’ai trouvé captivant sur bien des points, ne pensez pas que vous allez avoir droit à une romance simple, ne pensez pas que tout le monde saute sur tout le monde dès les premières pages, ne pensez pas que vous résisterez à vouloir le tome suivant non plus !

Sur ce, je vous laisse, j’ai un rendez-vous des plus importants avec le tome 2 🙂

Je ne suis pas un amant attentionné, je ne suis pas le genre de type à avoir besoin d’affection, de tendresse. J’aime le sexe. Je ne demande rien de plus que de prendre mon pied avec ces foutus gosses de riches, de les amener à la déchéance, de les entendre me supplier et de les voir se tortiller contre moi, incapables de me résister tout en ayant honte de me céder. De leur soutirer du fric à l’occasion.

Merci à F.V. Estyer pour sa confiance.

Un commentaire sur « Elites #1 – Popul(i)ar » F.V. Estyer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *