L’éclat et l’ombre #2 – L’île Morte » Audrey Marin-Pache

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Suite à la trahison de certains membres de sa guilde, Eryn se retrouve isolée. Elle doit désormais faire route vers Areness, espérant retrouver ses compagnons. La jeune soignante devra faire face à des dangers imprévus: des menaces contre le reste de la guilde du double éclat, mais aussi des conflits à l’intérieur de celle-ci…

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Ah mais oui, mais non ! Vous la ressentez bien ma frustration ? Parce là je suis clairement frustrée, je veux la suite !

J’avais déjà grandement apprécié le premier tome, mais celui-ci, je le trouve nettement supérieur, que ce soit vis-à-vis des personnages qui évoluent dans cet univers, ou encore dans l’intrigue elle-même, je dirais même que la qualité de l’intrigue est encore meilleure. Eryn est, pour moi, le personnage qui a le plus évolué entre le moment où je l’ai rencontrée pour la première fois, et en fin de ce second tome, les autres personnages ne sont pas en reste, mais Eryn est, toujours pour moi, le personnage qui a le plus évolué et pris en maturité.

A la fin de second opus, j’ai d’ailleurs appris que l’auteure agrémentait cette trilogie avec des nouvelles et bonus sur son site, je peux vous certifier que je vais y aller souvent, j’en veux encore !

Tout comme le montre bien la couverture, ce tome est un poil plus sombre que le premier. Il y a également beaucoup plus d’action et rebondissements, mais le tout est progressif et accapare totalement lors de la lecture. J’ai apprécié aussi les thèmes que l’auteure aborde dans cette suite, comme l’esclavage entre autre.

Ce second tome est toujours aussi riche, toujours quelque chose pour captiver le lecteur, comme des trahisons par exemple qui maintiennent en haleine, ou encore quelques doses d’émotions fortes. Si le premier opus nous posait les bases de l’univers créé par l’auteure, cette fois nous sommes dans l’action, et croyez-moi que ce n’est pas de tout repos, mais c’est un véritable régal.

Voilà cinq jours que j’avais pris la route, fuyant la capitale. D’après mes estimations, je ne devais plus être très loin d’Areness, ma destination. Bien qu’impatiente d’arriver, j’étais morte de peur : y retrouverai-je quelqu’un ?

Merci à Audrey Marin-Pache ainsi qu’au site Simplement.Pro.

Retrouvez mon avis sur le tome précédent :
#1 Les dérobés de Berenia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *