Pardon, s’il te plait, merci » Charles Yu

Editeur : Aux Forges de Vulcain

Livre : ICI

Un homme ne sait comment courtiser une collègue – alors qu’une invasion zombie est en cours. Une société décide de permettre à chacun de donner ses mauvaises journées à autrui. Le chef d’une bande de héros de fantasy est pris d’un grand doute existentiel. Autant de situations absurdes qui, nourries de culture geek et de littérature classique, deviennent des méditations mélancoliques sur les problèmes de l’homme moderne.

 

⭐⭐⭐⭐

Deuxième parution que je découvre de cet auteur, cette fois c’est totalement différent de ma première découverte. Ce n’est pas un roman que nous découvrons, mais bien un ensemble de nouvelles toutes plus étonnantes que les autres. Si j’ai trouvé le résultat très bon sur un roman, je dois bien dire que sur des nouvelles, Charles Yu est franchement doué pour mener le lecteur par le bout du nez.

Lire Charles Yu à travers des nouvelles, j’ai trouvé que cela donnait une toute autre dimension à ses textes. Oui, nous sommes bien dans de la fiction, mais honnêtement, je trouve la fiction bien proche de la réalité finalement. Je ne vais pas vous détailler chaque texte enfermés dans ce livre, cela prendrait énormément de temps, mais bien vous délivrer un avis général.

Pour moi, l’auteur ne se refuse absolument rien, s’il veut parler d’un sujet, il le fera, et cela donne des textes non seulement originaux, mais qui, pour certains, vous dirigeront vers le questionnement. Encore une fois, la société de consommation, je dirais même de surconsommation, est pointée du doigt avec justesse, sous des airs de fiction.

Si vous croisez un des livres de cet auteur, surtout, n’hésitez pas, vous risquez d’être surpris de belle manière 🙂

Merci à David et aux éditions Aux Forges de Vulcain pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *