Nos âmes tourmentées > Morgane Moncomble

PARU LE 10 OCTOBRE 2019 AUX EDITIONS HUGO NEW ROMANCE

LIEN D’ACHAT – ICI

Pourra-t-il lui redonner le sourire ?

Lorsqu’Azalée revient à Charleston, sa ville natale, ce n’est pas de gaîté de coeur. Elle a préféré partir quelques années auparavant pour échapper à des souvenirs pénibles et pour mettre le plus de distance possible entre elle et ceux qui lui ont fait du mal.
Sa mère, avec qui elle n’avait plus aucun lien, vient de mourir lui laissant sa maison et une succession à régler.

Là voilà de nouveau dans la maison familiale, pour un temps qu’elle espère le plus bref possible.
Jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance d’Eden, son nouveau voisin.
Il est charmant, amusant, différent des hommes qu’elle a rencontrés jusqu’alors. Il lui donne envie de changer, de bousculer le fragile équilibre qu’elle avait trouvé loin d’ici. Peut-être même de céder à son attirance. De vivre heureuse à nouveau tout simplement.

Mais cela impliquerait de rester à Charleston. Est-elle capable de faire table rase du passé, d’oublier tout ce qui s’est passé ici ?

Eden a ses propres fêlures mais il est prêt à l’aider. Azalea a un long chemin à parcourir mais il pourrait la conduire vers l’amour et le bonheur.

❤❤❤❤❤

UN ROMAN ÉPOUSTOUFLANT, CRIANT DE VÉRITÉ !

Qu’on se le dise, ce roman est estampillé « New Romance » mais l’histoire qu’il contient ne se limite pas à un seul genre littéraire. Ce serait tellement réducteur pour ce récit de dire que ce n’est qu’une romance. Certes, il y a une histoire d’amour, magnifique et rédemptrice, mais… Morgane Moncomble a fait fort avec la profondeur de son livre.

L’autrice prévient ses lecteurs avec un avertissement avant le début du roman, j’ai trouvé cela très judicieux, surtout que ce troisième roman est bien différent de [Viens on s’aime] et [Aime-moi, je te fuis].

Quand on lit un tel récit, on s’y perd, corps et âme. On s’imprègne de la voix de l’autrice, de tous ces messages qu’elle a su faire passer à travers une fiction qui flirte dangereusement avec notre réalité. Une triste réalité. Une réalité qui ne devrait plus exister tellement elle est laide et destructrice.

[Nos âmes tourmentées] est un roman moderne qui allie tous les ingrédients pour rendre le lecteur dépendant ! Morgane Moncomble est cette jeune autrice qui met les pieds dans le plat, elle expose ses idéaux, sa bienveillance, elle crie haut et fort tout ce que tout le monde pense tout bas !

Bienvenue sur Dear Patriarchy,

Breaking news : les hommes pleurent. Les femmes se masturbent. Les hommes peuvent se maquiller. Les femmes aiment le porno. Les hommes peuvent aimer d’autres hommes. Les femmes peuvent aimer d’autres femmes. Les hommes peuvent aimer le rose. Les femmes peuvent choisir de ne pas se raser. Les hommes peuvent porter des talons. Les femmes peuvent être douées en sciences. Les hommes n’ont pas à être musclés. Les femmes n’ont pas à avoir des formes. Les hommes n’ont pas à aimer le sexe. Les femmes n’ont pas à être minces.

DES PERSONNAGES SINGULIERS ET TERRIBLEMENT ATTACHANTS ! 

Ne voulant pas trop en dévoiler, je vais rester vague sur nos deux héros. Sachez simplement qu’ils sont merveilleux, singuliers et terriblement attachants. J’ai souffert à leur côté et j’ai aimé découvrir la moindre de leurs failles. J’ai aimé le duo qu’ils forment et l’évolution de leur idylle.

Morgane Moncomble nous offre des personnages forts, très humains qui vont vous émouvoir du début à la fin. Azalée et Eden sont entourés par beaucoup de personnages. C’est ce que j’ai aimé dans ce récit, et ce qui nous conduit à voir cette histoire comme bien plus qu’une romance.

« Il meurt d’envie de me hacker. D’entrer là-dedans, dans ma tête, dans mon cœur, et de foutre le bordel, de tout prendre, de comprendre. »

Tous les protagonistes ont ce petit quelque chose qui nous attendrit ! Je me suis attaché à chacun d’entre eux, ils ont la part belle dans cette histoire et ils illustrent à merveille des thématiques puissantes, telles que l’amitié, l’amour et le droit à l’erreur.

Ce roman est riche de personnalité, tous très humains, les personnages s’animent pour nous plonger dans un récit tantôt dur, tantôt drôle et léger.

« – Je vous ai à l’œil, Azalée Green.

[…]

– Alors, je m’arrangerai pour être toujours agréable à regarder, Eden Weiss. »

UNE HISTOIRE A LIRE DANS LES ECOLES ! 

Morgane Moncomble nous offre une pépite. Avalanche d’émotions, thématiques coup de poing, romance addictive et passionnée… Ce livre est LE livre que vous devez lire incessamment sous peu !

En me lançant dans cette lecture, j’avais la bougeotte, j’avais envie de retrouver la plume de l’autrice, j’avais envie qu’elle me transmette des émotions comme elle sait si bien le faire, et là j’ai pris une violente claque ! Je me suis sentie galvanisée par la puissance et la profondeur de l’histoire. Par la modernité que l’autrice instille dans son écriture.

Morgane Moncomble est une autrice engagée, elle nous offre un récit brillant, bienveillant qui conserve un côté divertissant, drôle et sexy. Elle a su trouver le rythme parfait, les descriptions ne sont ni trop lourdes ni trop légères.

« – J’ai rêvé de vous, cette nuit !

Surprise, je lui ai renvoyé son sourire.

– Ah oui ?

– Vous mouriez. »

Ce roman peut heurter la sensibilité des lecteurs, moi la première car une des thématiques m’a touché de près dans ma famille. J’ai été ravagé de l’intérieur, comme rarement lorsque je lis. J’ai tellement été touché par la façon dont l’autrice à choisi de mener son histoire. Elle n’enjolive pas les choses, elle a su trouver un juste milieu pour rendre son histoire parfaite.

Bienvenue sur Dear Patriarchy,

À tous ces hommes blancs et hétérosexuels, bien peinards devant leur télé, qui pensent que les femmes sont déjà l’égal de l’homme : Caroline, une petite fille de sept ans vivant au Kenya, a subi une mutilation génitale féminine par sa mère avant d’être offerte en mariage à un homme de soixante ans. Elle a dû fuir pour mettre fin au cauchemar.

Vous trouvez toujours que le monde se porte bien ?

UNE ROMANCE QUI FERA FONDRE VOS CŒURS ! 

Vous êtes romantique ? Vous aimez les héros qui savent faire la cour à une femme ? Qui respecte les femmes et qui ne sont pas des bad boy en puissance ?

Cette romance m’a plu de A à Z ! C’est simple. C’est ce genre d’histoire d’amour qu’il manque en ce moment dans la new romance. Vous voyez j’en ai marre d’avoir toujours les mêmes schémas, et là… quelle bouffée d’air frais. Morgane Moncomble m’a fait fondre, tout simplement.

J’ai tout de suite été charmée, grâce à l’humour dans un premier temps. Puis avec les sentiments puissants qui vont unir nos héros. Les romances drôles et profondes c’est carrément ma came, donc voilà ici j’ai eu la totale.

« Aujourd’hui, j’ai eu l’impression de la connaître depuis toujours, et pourtant elle demeure un vrai mystère. Comme si mon âme connaissait son âme et que cela suffisait à tout. »

L’autrice défend avec conviction le droit des femmes mais pas que… Elle ne fait aucune différence entre les hommes et les femmes et elle pointe du doigt tout ce qui ne va dans notre société actuelle. Ce roman doit être lu par un maximum de lecteurs, il parlera différemment à chacun d’entre eux. Morgane Moncomble a su adopter un angle très intéressant pour transmettre de nombreux messages. J’applaudis bien fort !

« Bienvenue sur Dear Patriarchy,

Si personne ne vous l’a dit aujourd’hui : vous êtes forts, ne serait-ce que pour avoir survécu à cette journée. Mine de rien, ce n’est pas toujours facile. »

EN BREF : 

[Nos âmes tourmentées] est une magnifique romance qui a fait battre mon cœur à vive allure ! Mais c’est surtout un récit moderne et puissant qui met en lumière des thématiques très actuelles et importantes. Elle défend le droit des femmes et ses idéaux à travers une histoire percutante qui conserve un côté léger et sexy. Cette jeune autrice nous offre un livre à lire dans les écoles, un récit qui sensibilise, qui heurte et qui résonnera en chaque lecteur. Elle nous éclaire sur des faits de société, sur des inégalités et des situations qui doivent cesser. J’ai été très touchée par cette histoire, je ne peux que vous conseiller de foncer lire cette merveille.

Bienvenue sur Dear Patriarchy,

Saviez-vous que l’hystérie est une névrose qui touche plus les femmes que les hommes ? Le mot lui-même provient du latin hystericus, qui signifie « relatif à l’utérus », et décrit des excès émotionnels incontrôlables.

Sympa.

Moi, ce que j’ai envie de savoir, c’est si quelqu’un s’est déjà posé deux minutes pour se dire : « En même temps, avec tout ce qu’on leur fait subir, pas étonnant qu’elles pètent un câble » ? Nous sommes restées silencieuses et obéissantes si longtemps, par peur et par devoir, qu’il suffit qu’on agisse normalement pour être considérées comme hystériques.

Quand il nous arrive d’avoir des sautes d’humeur, la première question qu’on nous pose, c’est : « T’as tes règles ? »

Non, je n’ai pas mes règles, connard. Je suis juste en colère.

Et putain, je crois qu’on en a bien le droit.

Bienvenue sur Dear Patriarchy,

S’il vous plaît, souvenez-vous que les gens combattent des démons intérieurs que vous ne pouvez voir, vivent des choses que vous ne pouvez savoir. Soyez gentils.

Je remercie les éditions Hugo & Cie pour cette lecture.

2 commentaires sur « Nos âmes tourmentées > Morgane Moncomble »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *