After Our Ashes » Amélie C. Astier

Éditeur : Autoédition

Livre : ICI

Aux yeux du monde, Ceres n’existe pas. Elle n’a pas de passé ni de preuves légales de son identité, si ce n’est les tatouages étranges qu’elle arbore sur une partie du corps. La jeune femme est renfermée et semble hantée par une enfance difficile qui éveille les soupçons dans la nouvelle vie qu’elle doit construire. Ceres n’est pas comme les autres, et les ombres qui la tourmentent sont ancrées en elle comme une doctrine dont il est difficile de se passer.

Pour Dante, la vie, c’est un ramassis d’emmerdes. Autrefois rebelle et impétueux, le jeune homme a passé deux ans dans le coma, et peine à se réadapter à une existence qui lui semble éphémère. Il reste cloitré chez lui pour fuir le regard des gens et la culpabilité qui le ronge lentement. Ses maux, il les expie à travers ses œuvres et son obsession pour la mort.

Ses deux âmes torturées n’étaient pas destinées à se rencontrer. Mais lorsque Ceres débarque dans sa vie, Dante est perturbé par cette fille sombre et mystérieuse au comportement bizarre et au passé troublant. Et lorsque Ceres va sombrer, Dante ne va pas hésiter à l’aider, quitte à plonger lui aussi dans une obscurité dont il ne soupçonne pas l’existence ni la dangerosité. Mais tous les êtres écorchés ne peuvent être sauvés.

💀💀💀💀💀

UNE DARK ROMANCE QUI FAIT FROID DANS LE DOS ! 

Qu’on se le dise, Amélie C. Astier aime dépasser ses limites et emmener ses lecteurs dans des chemins ardents et atypiques.

AFTER OUR ASHES a dépassé toutes mes attentes. Exit les dark romance commerciales qui n’en sont pas, exit la bienséance et toutes les histoires édulcorées… L’autrice nous propose un récit qui fait froid dans le dos. Une histoire qui met en scène des thèmes plutôt hardcore tels que le satanisme, l’art gothique et les sectes.

Est-ce que le récit a fonctionné avec moi ? Carrément. Est-ce que j’ai frissonné ? A mort ! Est-ce que je ressors chamboulée par ma lecture ? Assurément !

Cette dark romance n’est pas à mettre en toutes les mains, mais si vous aimez prendre des risques, si vous avez le cœur suffisamment accroché, alors c’est le roman qu’il vous faut pour dépasser vos limites !

« Est-ce que les âmes écorchées se reconnaissent ? »

DES PERSONNAGES CAPTIVANTS ET SINGULIERS…

Amélie C. Astier a donné vie à des personnages singuliers et captivants. Ai-je été déstabilisée par Ceres ? Mon Dieu que oui. Notre anti-héroïne est intense, perturbante, carrément flippante par moment, mais cela ne l’empêche pas d’être intrigante et attachante. Je ne souhaite pas trop en dire sur elle, au risque de vous gâcher son évolution et l’essence même de sa personnalité qui a été façonnée par une éducation extrémiste.

Dante est un héros que je ne suis pas prête d’oublier. Il est aussi singulier que l’est Ceres dans un genre différent. Mais une chose est sûre, ils ont plus en commun que n’importe qui d’autre. Dante est captivant, c’est un artiste qui a vécu un drame dont il ne se remet pas totalement. J’ai aimé sa psychologie, son envie de sauver chaque âme qu’il croise. Mais saura-t-il sortir Ceres des affres de l’enfer ?

Nos deux héros sont écorchés, déchirés, soumis à leurs sombres desseins. J’ai aimé ce duo complètement différent de ceux que l’on rencontre dans une romance traditionnelle.

De nombreux personnages gravitent autour de nos héros, ils sont tous très importants et jouent leurs rôles à la perfection.

« Je me demande pourquoi cet écorché est tout le temps en colère et brisé, qu’a-t-il affronté dans sa vie ? Il porte des stigmates qui me rappellent les miens. »

UNE INTRIGUE AHURISSANTE, SOMBRE, EXALTANTE ET ADDICTIVE…

Ne me demandez pas de vous dire pourquoi j’aime ce genre de récit… Je ne saurais pas vous répondre clairement, car la dark romance et moi, c’est une histoire qui dure ! Attention, il faut que cela soit bien écrit et que tous les sujets soient bien exploités, comme ce fut le cas ici.

Je me permet d’attirer votre attention sur le fait que cette histoire est très dure, très sombre et violente par moment, mais l’autrice a su conduire ses héros vers la liberté et une rédemption bien méritée.

L’intrigue est ahurissante, angoissante, flippante et révoltante par moment. Sachez que cette histoire est à lire en ayant à l’esprit qu’il s’agit d’une fiction. Amélie C. Astier a su déjouer les pièges en évitant la surenchère de scènes glauques et trashs. Alors il y en a, il y a des passages qui m’ont soulevé le cœur, qui m’ont fait pleurer et qui m’ont donné la nausée… J’étais impuissante et démunie mais toujours aussi captivée par le fil conducteur.

L’intelligence de cette histoire est inqualifiable, j’ai été surprise car je me suis laissé berner, putain c’était bien joué de la part de l’autrice. Je n’en reviens toujours pas.

Le scénario est haletant, les émotions à vif, le sang coule, les larmes s’y mêlent et c’est juste jouissif.

UNE ROMANCE QUI NAÎT AU MILIEU DU CHAOS.

L’amour…

Cette romance défit toutes les lois en matière d’amour… J’ai été subjuguée par l’évolution de la relation de Ceres et Dante. Prise au piège de ce jeu malsain et perturbant.

La romance est hyper bien insérée dans l’histoire, elle bouscule tous les codes et emporte le lecteur dans un flot discontinu d’émotions qui balayent tout sur leur passage.

Le contexte de l’histoire est très important, il faut voir au-delà de la répulsion, au-delà des actes choquants et révoltants. J’ai été hypnotisée par l’ambiance particulièrement sombre et entraînante. L’histoire a un côté lyrique et artistique qui intensifie les sensations chez le lecteur.

Les personnages sont tellement justes et intenses que leur histoire d’amour ne pouvait qu’être à leur image. L’autrice s’en est vraiment bien sortie, je frissonne encore, plusieurs heures après la fin de ma lecture.

EN BREF : 

Amélie C. Astier nous offre une véritable dark romance, une de celles que l’on oublie pas, qui marque au fer rouge et qui hante le lecteur des jours durant. J’ai été subjuguée par ce récit, j’ai frissonné, tremblé, pleuré et j’ai été émue du début à la fin. J’ai aimé ressentir toutes ces émotions contradictoires, j’ai aimé sentir les frissons gagner ma peau et m’emporter encore plus loin aux côtés de Dante et Ceres. Cette dark romance est extrême et diablement bien menée, si je puis dire ^^ Si vous aimez les histoires sombres, les héros torturés au-delà du possible, alors n’attendez plus !

« Dans tous les cas, Dante Armstrong n’est pas aussi normal que les individus du monde extérieur. Il est comme moi.

Deux âmes brisées se sont rencontrées, et aucun événement n’arrive sans raison. »


💀💀💀💀💀

Si Amélie précise déjà que c’est une dark romance, je vous le rappelle également, ce livre ne plaira certainement pas à tout le monde, certains passages pourront choquer (bien qu’il m’en faut beaucoup, je vous certifie que dès le prologue, l’auteure nous plonge dans le bain). Vous voilà prévenus, alors si malgré tout, vous avez envie de franchir le pas et ainsi découvrir un récit qui va vous retourner et surtout vous marquer, n’allez pas plus loin car vous avez trouvé cette parution en question.

Maintenant, place à mon ressenti, parce que non, je ne vais pas vous dévoiler l’intrigue, mais bien vous parler uniquement de ce que j’ai pu ressentir tout au long de ma lecture.

Comme je le dis plus haut, dès le prologue on comprend dans quel univers l’auteure va nous immerger, et là je peux vous dire que avant même le premier chapitre nous plongeons dans un monde qui n’a absolument rien de rose et qui est très loin des Bisounours. En arrivant au dernier mot du prologue, ma réflexion a d’ailleurs été de me dire que « Ah oui quand même, à mon avis cela va être chaud pour la suite, je vais devoir m’accrocher ».

Tout le monde sait que l’humain a une part d’ombre, eh bien soyez prêt à plonger tête la première dans cette noirceur qui se cache au fond de tout le monde. Amélie possède une plume qui réussi à me surprendre à chacune de ses parutions, elle réussi à explorer chaque parcelle de l’être humain avec brio. Là où elle brille, c’est que dans toute la noirceur que nous apercevons dans cette nouvelle parution, eh bien nous ne pouvons que malgré tout avoir une impression que la lumière va éclater, même si on en vient forcément à se demander comment la lumière pourrait se frayer un chemin, pourtant, il est impossible de ne pas y croire.

Pour aborder After our ashes, soyez prêt à lire des mots durs, des mots qui font mal, des mots qui vous retourneront émotionnellement, des mots qui vont laisser une empreinte quelque part en vous. Au-delà des mots, n’oublions pas les personnages, eux aussi ne pourront que vous marquer par ce qu’ils ont vécus et par ce qu’ils vont vivre ici.

Amélie ne s’encombre pas, elle nous livre du cash et du brut, mais au final, avouez que c’est ce que nous aimons en tant que lecteur, que quand arrive le moment du dernier mot, on se dit qu’il est impossible de mettre nos propres mots sur ce que nous venons de ressentir, qu’un récit nous laisse sans voix, qu’un auteur réussisse à nous immerger dans son univers et que plus rien autour n’existe que nous et les mots que nous lisons.

Pour la faire ultra courte mais efficace : foncez sans hésiter, tout simplement.

N’oubliez pas, les individus en dehors de la Communauté tenteront de vous extorquer vos secrets et les raisons de votre existence. Méfiez-vous, ils vous manipuleront pour apprendre et bafouer vos esprits. Manipulez-les en retour.

Merci à Amélie pour sa confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *