Chroniques des secondes heures de Tanglemhor #1 – L’Œuf de Tanglemhor » Azaël Jhelil

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Rejeté de tous, Krûl le semi-lacertys est devenu le prophète du dieu de la Vengeance pour tous les opprimés des cités du Bassin ctasharre et des terres indomptées du Grand Aghar. Ayant libéré par le fer et la sorcellerie les nations en colère, il règne sur un empire à la mesure de sa rancœur. Par la puissance de ses légions et le contrôle exercé par ses prêtres, le Premier vindicateur – dont la rumeur prétend même qu’il commande aux démons – impose désormais sa loi à ceux qui, jadis, l’avaient humilié. La répression est impitoyable… Les peuples « libres » apprennent à leurs dépens que la vengeance est la plus lourde des chaînes.
Il ne reste plus à l’empereur du Levant qu’à soumettre le duché de la Marche, dernier flambeau d’une résistance à l’agonie.
Tout espoir est vain. Il ne reste rien.
Il paraît cependant qu’un audacieux s’est introduit dans la Citadelle noire et en a dérobé l’un des biens les plus sacrés du Très Saint Libérateur. Toutes les forces de l’Empire ont pour ordre de le ramener… vivant.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Sur ce livre, j’ai pu lire pas mal d’avis, certains sont mitigés, d’autres carrément négatif, heureusement que je ne regarde pas forcément  les avis pour avoir envie de découvrir un livre, je serais passée à côté et franchement je l’aurais amèrement regretté.

Honnêtement, ce premier tome, car oui c’est un pavé et pourtant un premier tome, est une petite merveille. L’auteur est simplement génial sur bien des points. Je ne parle pas de l’auteur en lui-même que je ne connais pas, mais bien de ce qu’il nous offre avec ce livre. Nous avons droit à un univers extrêmement riche, tout autant que les personnages. Le côté fantasy est poussé mais bien travaillé et cohérent de la première page à la dernière.

Mais je peux comprendre que ce ne soit pas au goûts de tout les lecteurs, après tout il y a pas mal de personnages et cela peut en venir à perdre le lecteur. Pourtant, à aucun moment je ne m’y suis perdue. Pour ce livre, j’ai réitéré le fait de ne pas le lire en une fois, mais bien en même temps que mes autres lectures à un rythme de deux ou trois chapitres par jour. Croyez-moi que cela donne envie d’y retourner le plus vite possible.

Durant ma lecture, j’ai ressenti quelques influences extérieurs, telles que Le seigneur des anneaux, mais ce fut léger, car l’auteur c’est totalement approprié cet univers particulier, et franchement je regrette d’être arrivée à la fin, j’y serait bien restée. Du coup, j’espère vraiment que la suite ne se fera pas attendre trop longtemps, j’ai hâte d’y retourner.

Si suite aux avis négatifs et mitigés que j’ai pu croisé sur le net l’auteur a perdu ne fut-ce qu’un peu de sa flamme, je peux lui certifier qu’il n’a absolument rien à envier aux plus grands auteurs du genre. Pour moi, Azaël Jhelil est un auteur qui mériterait de se trouver chez un éditeur qui ne sait pas ce qu’il perd à ne pas l’avoir dans son panel d’auteurs.

Dernière petite chose que j’ai envie de souligner, le vocabulaire utilisé est varié et riche, les fautes carrément inexistantes (où je ne les ai pas vues). Chose tellement rares, et ce même dans les livres édités et censés être passés sous les loupes des correcteurs, qu’il était tout simplement impensable que je ne le souligne pas.

Retenez bien ce nom : Azaël Jhelil.

Perdu dans ses pensées, le duc Cyriac Périltan se tenait devant la fenêtre de son cabinet. Son regard mélancolique admirait les mille feux du crépuscule resplendissant sur le vert bleuté des pins des montagnes.

Merci à Azaël Jhelil ainsi qu’au site Simplement.Pro.

3 commentaires sur « Chroniques des secondes heures de Tanglemhor #1 – L’Œuf de Tanglemhor » Azaël Jhelil »

  1. Merci Alouqa !
    Si la suite de l’aventure de la Conjuration de Tanglemhor vous tente, les tomes suivants sont déjà disponibles pour un voyage à travers les mers et la nuit du Jardin de l’Hiver…
    A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *