Throwback Thursday Livresque #25

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais version livres ! Chaque semaine, un thème est proposé et il faut partager une lecture correspondante (une seule) à ce thème. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres ! Comme nous « revenons en arrière », il s’agit de livres déjà lus. Sauf exception de thème.

Rdv mis en place par BettieRose Books et repris par My Bo0ks.

THÈME DU JOUR

JEUDI 24 OCTOBRE – FRISSONS

Alors aujourd’hui j’ai quand même bien galéré avec le thème « frissons ». J’ai choisi [Hantée] de Christina Lauren aux éditions Hugo New Way.

Delilah Blue n’a d’yeux que pour Gavin. Le regard ténébreux et la silhouette toujours parée de noir, le garçon a l’air de sortir tout droit de l’univers sombre et – il faut l’avouer – franchement tordu de ses dessins. Tout chez lui est bizarre, jusqu’à la vieille bâtisse dans laquelle il vit, qui donne une sorte de cachet inquiétant à leur petite ville.

Lorsque Gavin décide d’emmener Delilah chez lui, un privilège exceptionnel, elle découvre avec stupeur que les lieux semblent capables de communiquer. Cheminée, par exemple, allume sur demande son propre feu. Lit s’agrandit selon les exigences de Gavin, et Piano lui a appris à jouer lorsqu’il était petit…

Très vite, Delilah va comprendre que ce qui vit ici n’est pas humain…À quel prix gagnera-t-elle le droit d’aimer le propriétaire de ces lieux tourmentés ?

MON AVIS EN BREF : 

J’avais passé un bon moment avec ce roman un peu étrange. L’ambiance est oppressante, l’histoire très particulière et c’était l’occasion de découvrir ce duo d’autrice dans un genre nouveau.

L’atmosphère un peu fantasque m’a plu, même si certains éléments de l’intrigue n’ont pas su me séduire.

Pour la période d’Halloween, ce roman est un choix pertinent, frissons garantis !

EXTRAIT DU ROMAN

Si. Il connaîtrait la haine. Dans quelques années, il connaîtrait haine et rancœur, il en sentait déjà l’amertume monter en lui. C’était comme un cancer, ce besoin de crier, de hurler, d’enrager. Maison devait s’arrêter ; elle devait arrêter d’essayer de contrôler son temps et sa vie car il avait beau l’aimer – et il l’aimerait toujours – elle allait devoir le laisser partir. Pas maintenant, mais un jour. Bientôt.

Un commentaire sur « Throwback Thursday Livresque #25 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *