American Royals > Katharine McGee

PARU LE 5 SEPTEMBRE 2019 AUX EDITIONS LUMEN

LIEN D’ACHAT – ICI

Et si une famille royale régnait sur les Etats-Unis ?

Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s’est vu proposer la couronne. Et, au lieu d’insister pour que son pays devienne une république… il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c’est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L’une sera la future reine, l’autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l’enfance ce que l’on attend d’elles. Mais elles ne sont pas n’importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d’une rébellion…

À seulement vingt-et-un an, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir… une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d’une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu’au jour où sa sœur est soudain sommée d’épouser l’homme dont elle est tombée amoureuse… Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l’ordre de succession alors qu’il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse.

Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d’influence et secrets d’alcôve… Une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l’Histoire, dont les peines et les drames se jouent sur la plus vaste scène qui soit : le monde.


⭐⭐⭐⭐

UN PREMIER TOME INTÉRESSANT, QUI CAPTIVE.

Difficile de passer à côté de cette parution. J’avais vraiment envie de découvrir ce récit qui met en scène les personnages à travers quatre points de vue différent. J’ai eu peur de ne pas apprécier cette particularité et ce ne fut pas du tout le cas.

Katharine McGee est douée pour orchestrer ses histoires, ici même si le début est assez lent à se mettre en place, je n’ai pas eu de mal à rentrer dans l’histoire. C’est d’ailleurs ce qui m’a plu, c’est de réussir à me familiariser avec l’univers, de prendre le temps de connaître les personnages et ce qu’ils vont vivre.

DES PERSONNAGES COMPLEXES.

Nos quatre narratrices sont toutes très différentes et c’est ce qui est le plus intéressant. Passer d’un point de vue à l’autre fut une expérience rafraîchissante, surtout que nos héroïnes ont des personnalités complexes. Je ne savais pas du tout comment appréhender la découverte des personnages, on se fait toujours un petit film dans notre tête, et j’étais toute excitée à l’idée de m’immiscer dans une famille royale.

Ce ne fut pas si évident que ça, j’ai dû m’habituer aux personnages, m’identifier à certaines quand je peinais à comprendre les autres. J’ai aimé le côté très humain de ce roman, l’autrice nous offre des personnages imparfaits, elle nous lâche dans un univers fait de paraître et de faux semblants.

Il y a beaucoup de personnages, c’est un fait. M’y suis-je perdue ? Pas vraiment, le tempo lent est propice à la familiarisation avec les protagonistes.

UNE INTRIGUE ORIGINALE !

Si vous aimez les rebondissements et l’action à tout va, ce roman risque de vous paraître un peu fade car l’autrice à tout misé sur la psychologie de ses personnages.

J’ai été totalement séduite par le concept de l’histoire qui m’a captivée. Cette lecture nous propulse dans un monde alternatif, on vit avec nos personnages, on subit et on ne peut qu’essayer de vivre à leurs côtés.

La plume de l’autrice m’a plu car elle a plusieurs facettes. Les quatre points de vue sont totalement différents, elle a su s’adapter à la personnalité de ses narratrices et à leurs rôles dans l’histoire. J’ai aimé ce côté gossip et médiatique. Quand on se retrouve sous le feu des projecteurs mais que l’on a qu’une envie c’est de vivre dans l’ombre.

Les enjeux politiques de l’histoire sont bien menés, j’ai trouvé cela intéressant et bien mené. Je dois avouer que je lis peu de récit de ce genre et c’est très certainement ce qui m’a le plus séduit.

EN BREF : 

Un premier opus convaincant et intéressant. Un rythme lent qui aurait pu avoir raison de moi mais ce ne fut pas le cas tellement j’étais captivée par le destin de nos personnages. C’est le premier roman de l’autrice que je lisais et je ne regrette absolument pas ce choix de lecture.


Béatrice n’avait jamais envisagé son rôle sous cet angle-là. En tant que reine
d’Amérique, elle serait l’incarnation vivante du patrimoine de son pays : le bon comme le mauvais.

Je remercie les éditions Lumen pour cette lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *