Un bonheur imparfait > Colleen Hoover

A PARAÎTRE LE 10 OCTOBRE 2019 AUX EDITIONS HUGO ROMAN

LIEN D’ACHAT – ICI

Graham et Quinn sont tombés profondément amoureux il y a sept ans. Après une rencontre improbable, ils ont vite compris qu’ils étaient faits l’un pour l’autre. Et puis ils se sont mariés et ont commencé à parler de fonder une famille.

Les mois, les années ont passé et Quinn et Graham ne sont toujours que deux et leur couple semble s’effriter un peu plus chaque jour. Le désir de Quinn de devenir mère est devenue une obsession qu’elle n’est plus très sûre que Graham partage totalement. Leur relation se distend et ils semblent de moins en moins se comprendre.

Est-ce que l’amour même quand il est aussi fort peut mourir quand les épreuves se multiplient ou au contraire peut-il en sortir renforcé ?


💙💙💙💙💙

MAGNIFIQUE. UN RÉCIT INTIME ET SENSIBLE. UN COUP DE CŒUR ! 

Un roman de Colleen Hoover, c’est toujours un événement. Elle sait offrir à ses lecteurs des récits qui bousculent et qui touchent la corde sensible des gens.

[Un bonheur imparfait] dépasse tous les écrits qu’elle a publié. Difficile de mettre les mots justes sur une telle histoire. Colleen Hoover nous offre un récit intime, plein de pudeur et de sensibilité. Une histoire à fleur de peau qui transcendera tout sur son passage.

Ce roman marque au fer rouge, j’ai été tellement émue par le parcours de nos héros, l’autrice nous sert une véritable pépite que vous devez vous empresser de lire.

« – On est quel jour, aujourd’hui ?

– Le huit août, pourquoi ?

– Juste pour m’assurer que tu n’oublieras jamais la date où l’univers nous a réunis. »

DES PERSONNAGES TELLEMENT VRAIS, ATTACHANTS ET TOUCHANTS.

Graham et Quinn se sont insinués en moi. Le récit est narré par Quinn, ce fut tellement difficile de découvrir et de ressentir sa souffrance permanente, son mal être et son obsession d’être mère.

Graham et Quinn ont une histoire insolite, j’ai tellement aimé la façon dont ils se sont rencontrés, c’était un coup du sort, le destin. Quinn est une femme que l’on rencontre dans des moments de joie et de bonheur. Puis dans la tourmente, dans un quotidien qui tourne au cauchemar. Quinn m’a émue aux larmes, cette femme qui perd peu à peu son identité, celle qu’elle était lorsqu’elle a rencontré Graham s’efface petit à petit pour ne devenir que l’ombre d’elle-même. Colleen Hoover a su mettre en relief la descente aux enfers de ce couple qui avait tout pour être heureux.

Mais l’amour est-il toujours synonyme de bonheur ? Le bonheur dépend-il toujours de l’amour ?

Graham est un héros que j’ai adoré ! Nous n’avons pas son point de vue, ce qui met vraiment Quinn en avant, mais on comprend très vite qu’il peine à supporter ce que leur couple est devenu. Graham m’a énormément plu, dans les chapitres « Avant », je suis tout simplement tombée amoureuse de lui, littéralement. C’est un homme prévenant, drôle et sexy. J’ai tellement aimé sa façon d’être avec Quinn, c’est un homme démonstratif et cela m’a tellement brisée de découvrir ce qu’ils étaient devenus avec Quinn. Graham est ce genre de héros que l’on ne peut qu’aimer, parfait dans son imperfection. Un homme qui fait des erreurs mais qui se plie en quatre pour se faire pardonner. Un BBF, assurément !

Les personnages secondaires rendent l’histoire encore plus profonde, j’ai aimé chacun d’entre eux pour le rôle qu’ils ont à jouer dans le roman.

« On s’embrasse juste comme il faut. D’un baiser pas trop court ni trop long pour qu’il risque d’aboutir  à autre chose. Le baiser parfait pour un moment parfait. »

UN RÉCIT TELLEMENT ÉMOUVANT, DÉCHIRANT ET MAGNIFIQUE ! 

On ne va pas réduire ce roman à une simple romance, ce serait une insulte pour cette histoire si singulière et magnifique.

L’histoire est aussi belle qu’elle est déchirante. Aussi émouvante qu’éprouvante. Colleen Hoover signe là un vrai chef d’oeuvre. Le récit est finalement assez court, ce qui le rend très intense. J’ai particulièrement aimé la dynamique de l’histoire. Entre passé et présent, vous allez vivre un moment de lecture hors du commun.

Colleen Hoover aborde des thèmes percutants avec beaucoup de tact, de pudeur et de sensibilité. Elle appuie là où ça fait mal. Je vous avoue que j’ai lu ce roman presque d’une traite, je n’ai pas fait de pause à cause de ma difficulté à lire cette histoire, non bien au contraire, la montée en puissance de l’histoire m’a pris aux tripes.

Je suis maman, et je ne peux qu’imaginer la souffrance de Quinn. Ce désespoir qui consume son couple et sa vie. L’autrice a choisi un sujet sensible et elle nous expose les répercussions sur un couple qui s’aime. Le fait que l’on alterne les chapitres « avant » et « après » est indispensable à l’équilibre de l’histoire. Impossible de choisir ce que j’ai préféré car l’histoire est tout simplement parfaite ainsi.

Il fallait absolument cet équilibre pour rendre la lecture harmonieuse. L’histoire de Quinn et Graham est magique. Leur amour est fort mais la stérilité et l’inéluctable vérité rongent leur lien. Il y a un cheminement poignant et très bien mené de la part de Colleen Hoover. J’ai retrouvé ce que j’aime tant dans sa plume, sa façon de m’émouvoir et de me rendre accro à son écriture.

« Le cœur de mon époux est ma rédemption, mais son contact physique est devenu mon ennemi. »

L’AMOUR SUFFIT-IL A NOUS RENDRE HEUREUX ?

Colleen Hoover nous émeut tellement que l’on se pose mille questions ! L’amour suffit-il à nous rendre heureux ? Est-on heureux uniquement parce que l’on est aimé ?

Ce roman a un côté psychologique très bien travaillé, l’autrice a su dosé les émotions, rendre son histoire tellement intense que l’on termine avec les yeux humides et le cœur remplit d’amour. L’aspect psychologique de l’histoire est mis en avant avec brio, je peux vous dire que l’impact est violent, on se retrouve aux prises avec les états d’âme de Quinn, on fait le constat du désastre qu’est devenu son couple et on espère si fort que l’on ressort lessivé.

J’ai été malmenée pendant ma lecture, les larmes ont coulées à de nombreuses reprises, pourtant j’ai trouvé qu’elles n’étaient pas toujours liées à la douleur de Quinn. Non, j’ai ressenti autant de joie que de tristesse en lisant ce livre.

La romance est déjà installée au début de l’histoire, la dynamique est originale et nous réserve bien des surprises. J’ai pu ressentir des émotions liées à mon propre vécu, ce roman touchera différemment tous les lecteurs. Il faut vraiment lire ce livre, le savourer et en parler autour de soi.

« Je ne pouvais plus séparer l’espoir de la détresse. Le sexe devenait espoir qui devenait détresse. SexeEspoirDétresse. Détresse. Détresse. »

L’ESPOIR… UN ÉLÉMENT ESSENTIEL DANS CETTE HISTOIRE.

Colleen Hoover a jonglé avec la notion d’espoir. Quinn est sans cesse dans l’attente d’un miracle, elle a toujours cet espoir de tomber enceinte, elle s’accroche à cet espoir comme à une bouée de sauvetage.

J’ai aimé les émotions liées à cet espoir omniprésent car elles se transforment au fil des pages, j’ai ressenti la profonde détresse de notre héroïne, cela m’a énormément peiné, j’ai eu du mal à faire face à ce flot d’émotions. Ce roman est un raz-de-marée, il emporte tout sur son passage. Il met en lumière des sujets encore un peu sensibles, et j’ai trouvé cela tellement poignant.

« – Mettez vos défauts en lumière, et ils éclaireront toutes vos perfections. »

EN BREF : 

Colleen Hoover nous offre un récit intimiste, plein de pudeur et de sensibilité. Elle émeut le lecteur avec une écriture à fleur de peau. Entre passé et présent, vous allez vibrer aux côtés de nos personnages. Les émotions vont affluer, vous faire chavirer et vous toucher en plein cœur. Ce roman est plus qu’un coup de cœur, l’autrice m’a emporté dans un flot d’émotions qui n’a eu de cesse de me fendre le cœur. Ce roman c’est de la joie et du désespoir. De l’amour et de la détresse. De l’espoir et une belle leçon de vie. Très certainement le roman de Colleen Hoover que je préfère. Un genre unique et magnifique. A lire absolument !


« On a pas encore perdu, Quinn.

Peu importe ce qui s’est passé depuis qu’on a fermé cette boîte, ou ce qui va se passer ensuite, je promets de t’aimer envers et contre tout.

Je promets de t’aimer plus encore quand tu souffriras que quand tu seras heureuse.

Je promets de t’aimer plus encore quand on sera pauvres que quand on nagera dans la prospérité.

Je promets de t’aimer plus encore quand tu pleureras que quand tu riras.

Je promets de t’aimer plus encore quand tu seras malade que quand tu seras en bonne santé.

Je promets de t’aimer plus encore quand tu me détesteras que quand tu m’aimeras.

Je promets de t’aimer plus encore en tant que femme sans enfant que je ne t’aimerais si tu étais mère. »

Je remercie les éditions Hugo & Cie pour cette lecture.

Un commentaire sur « Un bonheur imparfait > Colleen Hoover »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *