Shutdown » Aurélien Grall

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Imaginez un monde sans électricité, sans smartphones, sans ordinateurs, sans télévision, sans réseaux sociaux. Imaginez un monde où les gens sont condamnés à se regarder, se parler et s’entraider. Ce monde, c’est celui du grand shutdown. La pire catastrophe n’ayant jamais frappé l’Humanité !

Alors que la civilisation humaine est en train de s’effondrer, le gouvernement fait appel aux services de Michael Donovan, astrophysicien et héros de guerre devenu alcoolique après la disparition tragique de sa femme. Au départ réticent, il finit par accepter. Contraint de faire équipe avec la froide Charlotte Von Braun, grand nombre de ses convictions vont se voir bouleversées…

Mais pour sauver le monde, il lui faudra d’abord se sauver lui-même. Où puisera-t-il le courage ? Et d’ailleurs, n’est-il pas déjà trop tard ?

 

⭐⭐⭐⭐

Après avoir lu et aimé Le trône de cendre et Aliénor, je ne pouvais qu’avoir envie de découvrir cette nouvelle parution d’Aurélien Grall. Même si nous sommes toujours dans le genre thriller, Shutdown est très différent des deux précédentes parutions de cet auteur.

L’écologie et la consommation de masse sont au centre de ce nouveau thriller d’Aurélien Grall. Je ne savais pas trop à quelle sauce l’auteur avait tourné son intrigue, mais honnêtement, je me suis lancée sans même hésiter, ses deux premières parutions m’avaient convaincues, celle-ci ne pouvait que me plaire. Bien que nous ne soyons jamais à l’abris de moins aimer une parution d’un auteur dont nous aimons pourtant la plume.

Ce que j’aime principalement dans les romans de cet auteur, c’est que même si nous sommes bien dans de la fiction, les récits sont très réalistes, on en viendrait à se demander « et si ? ». C’est pour moi la force des romans d’Aurélien Grall, il fait de la fiction criantes de réalismes et proches de la réalité. Ce qui en fait des livres assez flippants, mais que l’on ne peut qu’apprécier découvrir.

Shutdown est une intrigue à découvrir, ce n’est pas le genre de récit où il faut absolument lire des avis avant de se lancer. L’auteur frappe fort, dès le prologue d’ailleurs, et tout au long de son récit, le lecteur ne peut que se prendre une bonne rafale en pleine tête, une rafale qui nous met au pied du mur de ce que nous sommes devenus, nous les êtres humains censés être des êtres dotés d’intelligence. C’est également le genre de livre qui ne laisse pas indifférent de par les messages que l’auteur fait passer sous la fiction.

Que ce soit avec Shutdown, Aliénor, ou Le trône de cendre, l’auteur nous dépeind une société peu folichonne dans laquelle nous vivons pourtant chaque jour de nos vies. Des réalités de fictions certes, mais si nous y regardons de près, les fictions d’Aurélien Grall sont-elles réellement que de la fiction ?

Dans leur errance mentale, la même vision : un homme à la longue barbe brune, la tête surmontée d’un chapeau de paille, venait à leur rencontre. Avec sa chemise blanche et son gilet noir, ils se demandaient s’ils avaient affaire à Dieu, à Jésus ou… à Abraham Lincoln. Avant d’avoir obtenu leur réponse, nos héros s’effondrèrent, inconscients.

Merci à Aurélien Grall pour sa confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *