Le Mystere des Ombres » Florian Mastroserio

Editeur : Poussière de Lune

Livre : ICI

Au cœur de l’aristocratie écossaise, la disparition de Lucille Cryer-Edwardes avait fait scandale. Un an plus tard, alors que les jeunes détectives Tom Johnson et Scott McLaan passent leurs vacances au Manoir des Ombres, le cadavre de lady Cryer-Edwardes est déterré du parc. Cela ne fait pas l’ombre d’un doute : son assassin réside au Manoir. Très vite, les secrets de famille ressurgissent du passé… Au milieu de ces trahisons, mensonges et dissimulations, y a-t-il une once de vérité ?

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Honnêtement, si vous m’aviez dit qu’un jour je lirais un thriller écrit par un adolescent de 16 ans, qui plus est son troisième thriller ! Je n’ai peut-être pas lu les deux premiers, mais je peux vous certifier que celui que je viens de lire m’en donne énormément envie ! J’ai du mal à me faire à l’idée que l’auteur est de l’âge de mes fils ! Ne vous arrêtez surtout pas à son âge, je vous garantis qu’il a un avenir plus que prometteur dans le domaine de l’écriture ! C’est vrai que dans certaines tournures de phrases, on sent que l’auteur est jeune, mais franchement, je suis ébahie par son talent !

En plus de l’intrigue elle-même, j’ai aimé qu’il ne se fixe pas uniquement sur le côté thriller de son roman, il nous parle également d’amitié, d’amour, de l’insousciance de l’adolescence. L’intrigue en elle-même est rythmée et très prenante à découvrir, il ne laisse rien au hasard, le moindre élément peut devenir une preuve.

C’est vrai également que j’ai rencontré quelques petits défauts. Par défauts, je veux dire que l’auteur n’ayant que seize ans, il y a forcément des choses que nous ne voyons plus de la même manière lorsque nous sommes adultes. Par exemple, le côté romance, je l’ai trouvé parfois un peu hors propos, comme si nous avions une histoire dans l’histoire, un effet étrange mais qui finalement ne m’a pas trop dérangée tellement j’étais prise dans le déroulement de l’intrigue. Certaines répliques me semblaient plus venir de personnes adultes que de sortir de la bouche d’ados, mais là encore, je n’y vois pas un énorme problème.

S’il y a des points à améliorer, pourquoi ai-je donné les cinq étoiles ? Eh bien c’est un ressenti global, j’ai réellement bien adhéré au récit, au rythme que l’auteur lui donne, à la cohérence du côté thriller. Pour moi, en arrivant à la dernière page, les points « négatifs » sont devenus totalement secondaires, mais il fallait malgré tout que je les souligne dans mon avis, sans cela je n’aurais pas été sincère, que ce soit avec vous, ou envers moi-même, ni même envers l’auteur et l’éditeur. Je maintiens que cet auteur est très prometteur et qu’il est doué pour l’écriture. Pour ma part, je vais m’intérésser de près à son parcours et découvrir ses deux précédentes parutions dès que j’en aurai le temps.

Ruth se réveilla en sursaut : « Au Manoir, les chemins ne mènent pas à Rome; ils mènent tous à la vengeance », murmura-t-elle, ses pupilles figées en une expression d’horreur.

Merci aux éditions Poussière de Lune ainsi qu’au site Simplement.Pro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *