Sur ordre royal » Margaret Moore

Editeur : Harlequin

Livre : ICI

Pays de Galles, 1205
Promise par le roi à un ténébreux seigneur gallois ! À cette pensée, lady Roslynn de Were se révolte, et redoute de rencontrer celui que l’on décrit comme un barbare sans foi ni loi. Mais, après la trahison dont s’est rendu coupable son époux disparu, elle ne songe pas un instant à s’opposer aux ordres du roi. Et, si cette alliance ne peut lui apporter l’amour auquel elle aspire, elle lui permettra au moins de s’éloigner de la Cour, où elle subit les pires humiliations depuis la mort de son mari. Aussi, en dépit de ses réticences, accepte-t-elle de se rendre au manoir de Llanpowell pour s’offrir au sombre Madoc. Mais alors qu’elle pensait que le guerrier accepterait sans hésiter sa main, et sa fortune, elle a la surprise de découvrir que ce mariage lui déplaît au moins autant qu’à elle : Madoc refuse catégoriquement de prendre pour épouse une femme choisie par un autre… et une Normande qui plus est ! Désespérée à l’idée de retourner auprès du roi, Roslynn décide de tout faire pour séduire l’ombrageux guerrier…

 

 

⭐⭐⭐⭐

Durant ma lecture de Sur ordre royal, j’ai souvent eu l’impression que nous étions plus dans une romance que dans une romance historique, que le contexte historique ne servait que de prétextes à certaines situations qu’affrontent nos protagonistes. Bien qu’au final ce soit cohérent dans l’ensemble, je trouve cela dommage de ne pas avoir plus exploité ce côté du récit.

Mais au-delà du contexte, il y a forcément la romance. Là, j’avoue que je l’ai parfois trouvée assez plate, sans re réels rebondissements, mais là c’est une question de goûts. Nos héros n’ont pas débuté cette romance sous les meilleurs auspices, et quelques bonnes engueulades parsèment leur idylle. Pas mal de non-dits font que nosu gardons malgré tout un certain intérêt pour leur histoire, je me suis souvent demandé quand tel ou tel événements allait être dévoilé, et ainsi que cela donne une dose de piquant.

L’auteure nous donne ici une héroïne aux réactions parfois étranges, que je n’ai pas tout le temps comprises d’ailleurs, je ne les trouvais pas logique, et ce, même avec ce que l’on apprend au fil des pages. Roselynn est souvent à contre-courant avec ce que l’on attend d’elle, et franchement par moment j’ai eu envie de la secouer un peu pour lui mettre du plomb dans la cervelle. Mais là encore, c’est une question de goûts, les miens ne sont pas les vôtres.

Si je donne une note de quatre étoiles sur cinq, c’est bien que j’ai malgré tout passé un bon moment, même si j’ai plusieurs points négatifs. Je suis d’ailleurs certaine que la plume entraînante de l’auteure y est pour beaucoup, j’ai aimé sa manière d’écrire, de m’entraîner dans son monde. Au Diable les points négatifs, ne gardons que le positif qui est que j’ai aimé le décor et la plume de Margaret Moore.

Hélas, leur plaisir devrait attendre la fin du banquet de noces.
– Hors de mon chemin, Madoc ! s’écria alorsLloyd en le bousculant pour prendre la mince Rosalyn dans ses bras et l’embrasser chaudement sur les deux joues. Pas question que vous gardiez la mariée pour vous, du moins pas encore !

Merci à Mélanie et aux éditions Harlequin pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *